Pourquoi faire un stage à la Croix-Rouge?

Par : Maddy Morrison, blogueuse invitée à la Croix-Rouge canadienne

Ce billet a été adapté du blogue étudiant MyUVicLife de l’Université de Victoria
 
À l’été 2021, j’ai effectué mon premier stage coop à la Croix-Rouge canadienne en tant que travailleuse de soutien aux interventions d’urgence à la clinique de vaccination contre la COVID-19 de Langford. Je ne m’attendais pas à travailler dans le domaine de la santé lors de mon premier stage; pourtant, grâce à la Croix-Rouge canadienne, ce stage d’été a été l’une des expériences de travail que j’ai le plus apprécié. 
 
J’étais responsable d’offrir du soutien aux personnes recevant leur vaccin contre la COVID-19 tout en faisant respecter les protocoles de sécurité liés à la pandémie. Je devais faire signer le registre à l’accueil, distribuer des autocollants et du gel désinfectant et offrir du soutien moral aux personnes qui étaient craintives face à la vaccination.
 


 
J’ai adoré cette expérience pour plusieurs raisons. Il m’est impossible de toute les nommer en un seul billet de blogue, mais voici les trois principales raisons pour lesquelles je recommande chaudement d’effectuer un stage à la Croix-Rouge canadienne :
 
  • J’ai travaillé dans ma communauté avec une équipe formidable
J’ai eu la chance d’obtenir un placement au sein de l’équipe de la Croix-Rouge canadienne de mon patelin. Chaque jour, à la clinique de vaccination, je revoyais des connaissances, d’anciens enseignant(e)s et camarades de classe ainsi que des proches de ma famille.
 
Même si je ne connaissais pas toutes les personnes qui se présentaient à la clinique, je pouvais facilement engager la conversation avec elles, car nous avions souvent des expériences semblables dans la communauté. J’ai adoré rencontrer de nouvelles personnes et discuter avec elles, et la plupart du temps, grâce à nos échanges, elles devenaient plus à l’aise de recevoir le vaccin.
 
Mes collègues et moi étions principalement chargés d’offrir du soutien aux personnes qui arrivaient à la clinique, ce qui me permettait de discuter avec chacune d’entre elles.

Je m’estime très chanceuse d’avoir pu travailler avec des gens aussi dévoués. Je savais que je pouvais compter sur mes collègues lorsque la clinique était très occupée, et ils me motivaient à donner le meilleur de moi-même. Grâce à la Croix-Rouge canadienne, je sais quel type de culture du travail je privilégierai dans ma future carrière.
 
  • J’ai acquis des compétences en leadership
L’un des points forts de mon stage était la confiance dont on m’a témoigné en me donnant des responsabilités de leader. Chaque membre de l’équipe a eu l’occasion d’agir comme responsable de l’équipe à tour de rôle. Les responsabilités consistaient à établir l’horaire de l’équipe pour la journée, à faire le suivi du nombre de rendez-vous prévus et de faire des appels téléphoniques. J’ai eu l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences en résolution de problèmes et en gestion d’équipe. La direction de l’équipe nous donnait toute la liberté nécessaire et nous appuyait au besoin.
 
  • J’ai aidé ma communauté et cerné mes objectifs de carrière
Avant de commencer mon stage à la Croix-Rouge canadienne, j’ai dû faire mes études à distance pendant huit mois en raison de la pandémie. Je ne quittais pratiquement jamais la maison. Étant une personne qui aime venir en aide aux autres, j’ai trouvé cette période très éprouvante, car je me sentais impuissante face à la situation mondiale.
 
C’est pourquoi l’un des aspects favoris de mon stage a été d’avoir l’impression de jouer un rôle pour endiguer la pandémie. Je suis extrêmement reconnaissante envers la Croix-Rouge canadienne de m’avoir donné cette occasion. Alors que je ne m’attendais pas du tout à exceller dans un poste en santé, et qui plus est aux premières lignes, mon stage a été un succès grâce à la formation et à l’appui que j’ai reçus. C’était motivant de constater que mon travail comptait et que je pouvais aider les gens de ma communauté pendant la campagne de vaccination.
 
Comme j’étudie en littérature et communications, je n’aurais jamais pensé travailler un jour dans une clinique de vaccination contre la COVID-19, mais je suis très heureuse de l’avoir fait. J’ai appris une tonne de trucs sur moi-même, sur les types de tâches que j’aime accomplir et sur les valeurs que je rechercherai éventuellement dans mon milieu de travail.
 
Grâce à la Croix-Rouge canadienne, j’ai confirmé que j’adore tisser des liens avec les autres. Peu importe l’endroit où me mènera ma carrière, je sais que j’y serai heureuse si je peux offrir du soutien aux gens de ma communauté.
 
Vous aimeriez vous joindre à l’équipe de la Croix-Rouge canadienne? Consultez nos postes bénévoles et nos offres d’emploi.

 
Articles connexes :
De la Syrie au Canada jusqu’à la Croix-Rouge canadienne
Du temps pour aider : l’histoire de Rudy Ambtman, bénévole pour la Croix-Rouge
Bénévole en santé mentale et étudiante en médecine
comments powered by Disqus