Composer avec le stress d’une pandémie qui n’en finit plus

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la pandémie de COVID-19 qui dure depuis longtemps perturbe le quotidien d’un grand nombre de Canadiens et Canadiennes. À cela s’ajoutent des cycles répétés de confinements et diverses mesures contraignantes, alors que les niveaux de stress de la population sont déjà plus élevés qu’à la normale.
Un homme pousse un cri en se bouchant les oreilles.
Comment remédier à la situation alors que tant de choses échappent à notre contrôle?

Les temps sont durs, et nous sommes nombreux à ressentir les effets de la pandémie sur les plans physique, psychologique et émotionnel.

Heureusement, il existe des moyens pour nous aider à traverser cette période d’incertitude.
Une des choses les plus importantes que nous puissions faire est de prendre soin de notre santé mentale. Souvent négligée par les Canadiens et Canadiennes, elle est tout aussi importante que la santé physique.

La santé mentale au temps de la COVID-19

L’année a été longue, dure, éprouvante. Si vous ressentez du stress, de l’anxiété, de la peur, de la colère, la tristesse, etc., sachez que vous n’êtes pas seul(e). Il est très commun de ressentir de telles émotions en période d’incertitude. Il arrive même de ne rien sentir du tout, si ce n’est qu’un vide émotionnel. En fait, le stress fait partie de la vie, mais s’il devient trop intense, il faut savoir en reconnaître les signes :
  • Troubles du sommeil
  • Tensions et douleurs musculaires
  • Difficulté à se concentrer
  • Colère
  • Sentiment de culpabilité
  • Tristesse
  • Maux de tête
  • Fixation sur l’actualité
  • Repli sur soi
Bien qu’il soit normal de ressentir du stress, nous sommes nombreux à ne pas savoir comment le gérer.
  1. Aller vers les autres : En cette période d’isolement, il est important de rester en contact avec ses proches en leur téléphonant ou en faisant un appel vidéo.
  2. Essayer quelque chose de nouveau : Adoptez un nouveau passe-temps ou concentrez-vous sur un talent que vous voulez cultiver depuis longtemps. Pensez à des activités ou des passe-temps qui vous plaisent ou que vous aimeriez pratiquer. Il est sûrement possible de vous joindre à d’autres personnes qui partagent vos intérêts. Regardez du côté des activités en ligne, comme les groupes de jeux, les cours de langues ou les cercles de lecture, s’il n’est pas possible de vous réunir en personne.
  3. Faire de l’exercice : Si vous le pouvez, soyez actif(ve), car l’activité physique augmente le niveau de sérotonine dans le sang. La sérotonine est l’hormone du bien-être. Elle stabilise votre humeur en plus de vous faire ressentir de la joie. Découvrez les nombreux bienfaits de l’activité sportive sur votre santé.
  4. Prendre soin de soi : Il n’y a pas de mal à faire de votre bien-être une priorité; personne ne le fera à votre place. Prendre soin de vous est extrêmement important pour votre santé globale. Un de nos cours de premiers secours psychologiques porte justement sur le bien-être. Découvrez les bienfaits de ces cours sur la population canadienne.
  5. Demander de l’aide : Si vous êtes en proie à un stress intense, au désespoir, à l’anxiété ou à la dépression, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel de la santé, un proche ou un organisme communautaire. Demander de l’aide est un signe de force.

Pour en savoir davantage, téléchargez notre guide pratique de premiers secours psychologiques gratuit et visitez notre page Web sur la santé mentale et le bien-être durant la pandémie pour obtenir d’autres ressources.
 

Sur le même sujet :
comments powered by Disqus