Aller au contenu
 

La COVID-19 en quelques mots : distanciation sociale, autosurveillance et isolement

Billet de  Farah Ng, bénévole virtuelle, Croix-Rouge canadienne

À l’heure actuelle, la majorité des gens partout à travers la planète ont reçu la consigne de rester à la maison afin de freiner la propagation de la COVID-19. Aux nouvelles, vous avez fort probablement entendu les termes suivants : isolement, isolement volontaire, autosurveillance et distanciation physique ou sociale.

En mettant les bons mots sur ces pratiques exemplaires et bien sûr en adoptant celles-ci, nous contribuons à protéger les personnes vulnérables et nous aidons les travailleuses et travailleurs de la santé.

Regardons plus en détail chacun de ces termes et leur définition.
 
Two people wave from a distance
 
La distanciation sociale signifie de maintenir une distance avec les autres, par exemple en évitant les rassemblements et en restant à la maison le plus possible. Nous devons tous conserver une distance d’au moins deux (2) mètres avec les autres personnes à l’extérieur de la maison. Gardez cette consigne en tête au moment de faire les courses.
Conseil : Limitez vos sorties à l’épicerie et gardez vos distances dans les allées et dans la file d’attente.
 
Pour sa part, l’autosurveillance demande de porter une attention particulière à son état de santé pendant 14 jours afin d’être à l’affût des symptômes de COVID-19. Encore une fois, évitez les endroits achalandés. Cette consigne s’applique surtout à ceux et celles qui ont été en contact avec une personne atteinte par la COVID-19 ou qui ont des contacts étroits avec une personne vulnérable au plan médical.
 
Exemple : Vous travaillez dans une résidence auprès de personnes âgées qui sont vulnérables (immunodéficientes ou atteinte d’affections médicales sous-jacentes). C’est pourquoi vous devriez pratiquer l’autosurveillance pendant 14 jours. Si vous présentez des symptômes de la COVID-19, isolez-vous et communiquez immédiatement avec la Santé publique.

Si vous êtes au Québec, consultez le site https://www.quebec.ca/coronavirus pour les directives à suivre.

 
L’isolement volontaire signifie que vous surveillez vos symptômes pendant 14 jours tout en évitant les contacts avec les autres. Cette consigne s’applique aux personnes qui ont voyagé à l’international ou qui ont eu des contacts étroits avec une personne atteinte de la COVID-19.
 
Exemple : De retour de chez vos parents, qui habitent outre-mer, vous surveillez vos symptômes pendant 14 jours et évitez tout contact avec les autres, y compris les membres de votre famille et vos colocataires. Vous demandez à ces derniers d’aller à l’épicerie et à la pharmacie pour vous. Si vous présentez des symptômes de la COVID-19, communiquez immédiatement avec la Santé publique.
 

Quand on parle d’isolement tout court, on veut dire rester à la maison et éviter les contacts avec les gens. Cette consigne s’applique aux personnes qui ont reçu un diagnostic positif de COVID-19 ou qui attendent les résultats de leur test de dépistage.
 
Exemple : Vous présentez des symptômes de la grippe et vous décidez de passer un test de dépistage. En attendant vos résultats, vous vous placez en isolement et vous demandez à votre fille de laisser des provisions à votre porte. Si vos symptômes s’aggravent, avisez la Santé publique et observez leurs directives.

Si vous êtes au Québec, consultez le site https://www.quebec.ca/coronavirus

 
Ce billet de blogue ne remplace en aucun cas l’avis d’un professionnel de la santé. Dans le doute, suivez les consignes de santé publique ou de votre médecin.

Pour en savoir davantage, consultez  
Les renseignements contenus dans ce billet sont tirés du site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Nous vous invitons à consulter notre page de ressources sur la COVID-19 pour les derniers conseils et informations sur nos services en réponse à la pandémie



Articles connexes : 
comments powered by Disqus