L’anxiété au temps de la COVID-19 — Conseils pour prendre soin de soi

Alors que plusieurs Canadiennes et Canadiens sont las d’entendre parler de la COVID-19 et des mesures sanitaires et souhaitent un retour à la normale, d’autres s’inquiètent du retour en classe ou au travail en raison de la prévalence de la maladie.

Les dernières années ont été particulièrement éprouvantes, et nombre d’entre nous ont encore du mal à composer avec l’actualité et la hausse épisodique des cas et ne sont pas encore prêts à retrouver une « vie normale ».

Heureusement, il y a des façons de se sentir plus en contrôle. Voici quelques conseils pour prendre soin de soi :
 
1. Assurez-vous que l’information que vous consommez est à jour et fiable. Restez au fait de l’actualité en consultant de l’information de sources dignes de confiance relayée par des spécialistes. Beaucoup de nouvelles sur la COVID-19 circulent dans une journée, mais elles ne sont pas toutes fiables.
 
2. Mettez vos inquiétudes sur papier. Il pourrait vous être utile de mettre vos inquiétudes et vos préoccupations sur papier pour définir les étapes à suivre et trouver des solutions à vos problèmes. Faites une liste de toutes vos émotions et de leurs causes potentielles. Le Centre de toxicomanie et de santé mentale (le CAMH) recommande de remettre en question ce qui nous inquiète et nous angoisse et de ne pas prendre nos pensées pour des faits. Un exercice est d’ailleurs proposé sur son site Web.
 
3. N’ayez pas peur d’exprimer vos émotions. Pour certaines personnes, il peut être plus facile de décrire leur expérience par écrit que de vive voix. Même s’il est tout à fait normal d’éprouver une certaine détresse pendant le processus d’écriture, n’insistez pas si cela vous semble trop difficile ou pénible. Vous pouvez exprimer vos sentiments de bien d’autres façons comme le dessin, la peinture, la musique, le collimage, etc.
 
4. Acceptez l’aide qui vous est offerte. La pandémie contraint des gens à se prévaloir d’une assistance gouvernementale ou de services de soutien dont ils ne pensaient jamais avoir besoin. Ils éprouvent souvent de la gêne à accepter l’aide qui leur est offerte. Il n’y a pas de mal à accepter une main tendue, d’autant plus que vous feriez la même chose si la situation était inversée.
 
5. Établissez des liens avec les autres. Les situations de deuil ou de perte, le choc, la tristesse et le stress peuvent vous pousser à vous isoler. Cependant, n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul(e). D’autres ressentent la même chose que vous et seront à vos côtés pendant le processus de rétablissement. Vous ne gagnez rien à vous isoler. Cherchez à obtenir du soutien en ligne ou par téléphone, notamment en communiquant avec des lignes d’aide destinées aux gens en détresse, en joignant un groupe de soutien ou en ayant recours aux ressources offertes au sein de votre communauté pour vous aider à composer avec les périodes de stress élevé.
 
Le CAMH propose aussi des stratégies d’adaptation et des outils d’évaluation pour vous aider à gérer le stress et l’anxiété durant la pandémie de COVID-19.
 
Pour vivre dans la quiétude au quotidien, envisagez de suivre un cours de premiers secours psychologiques. Apprenez-en davantage sur notre site Web.
 
Articles connexes
Que contient votre plan de bien-être personnel pour vous relever d’une crise?
Comment se préparer mentalement à faire face à une urgence ou un sinistre
comments powered by Disqus