Les appels amicaux : aussi bénéfiques à faire qu'à recevoir

Par Andréa Parent, coordonnatrice aux médias sociaux

Quand on lui demande de parler de son expérience à titre de bénévole du programme d’appels amicaux, Jason Robillon répond sans hésiter : « C’est exactement ce que je cherchais : l'occasion de discuter une fois par semaine avec la même personne. »

Grâce au programme d’appels amicaux de la Croix-Rouge canadienne, des personnes qui sentent le besoin de socialiser davantage et de tisser des liens sont jumelées à des bénévoles comme Jason. Les appels amicaux atténuent les sentiments de solitude et d’isolement, parfois plus intenses lors de crises, comme la pandémie de COVID-19 ou des urgences météorologiques.

Bénévole à la Croix-Rouge depuis un peu plus d’un an, Jason appelle chaque semaine Adrian, avec qui il a été jumelé, pour parler de tout et de rien. Leurs conversations, plutôt joyeuses, durent habituellement entre 20 minutes et une heure.   

Parler avec la même personne chaque semaine permet de nouer des liens plus profonds et enrichissants.
Jason raconte qu’Adrien et lui ont beaucoup de choses en commun : ils ont des poissons à la maison et ils aiment le chant et l’histoire, ce qui leur donne d’excellents sujets de conversation pour leurs appels hebdomadaires.

Il y a un an, en pleine pandémie, Jason a déménagé de Regina à Winnipeg. Il se sentait un peu seul et isolé dans sa nouvelle ville, d’autant plus avec les restrictions et les mesures sanitaires liées à la pandémie. C’est à ce moment qu’il a eu l’idée de devenir bénévole pour le programme d’appels amicaux afin de tisser des liens avec des personnes dans la même situation que lui. Ce choix lui semblait alors évident, et le demeure aujourd’hui!

En tant qu’ergothérapeute, Jason explique qu’il « travaille souvent avec des personnes isolées au sein de leur communauté » et qu’il comprend à quel point ces personnes pourraient bénéficier du programme d’appels amicaux.

« C’est vraiment important parce que le besoin est là. Beaucoup de gens se sentent seuls. »
Recommanderait-il le programme à d’autres personnes qui cherchent des possibilités de bénévolat enrichissantes dans leur communauté? « Absolument!, répond-il une fois de plus sans hésiter. Surtout pour la flexibilité qu’offre le programme et l’importance des liens qu’il permet de nouer. »


Vidéo en anglais seulement

Toute personne qui sent le besoin de socialiser davantage peut s’inscrire au programme gratuit d’appels amicaux de la Croix-Rouge canadienne. Sélectionnez votre province ou votre territoire sur la page Dans votre collectivité pour en apprendre davantage à propos du programme d’appels amicaux. Vous aimeriez devenir bénévole au sein de cette équipe? Rendez-vous à https://www.partenairescroixrouge.ca/ et consultez la foire aux questions du programme pour de plus amples renseignements.

Articles connexes
Enrayer la solitude grâce aux appels amicaux
Un programme d'appels amicaux qui rapproche les Canadiens 
Le programme d’appels amicaux, un baume au cœur pour une aînée dans le deuil
comments powered by Disqus