Le parcours inspirant et inattendu d’une employée de la Croix-Rouge canadienne

Par Jon Adam Chen, conseiller aux communications

Ololade (Lola) Ogunsuyi a trouvé sa vocation en tant que coordonnatrice de site pour la Croix-Rouge canadienne. Son travail consiste à offrir du soutien aux résident(e)s et au personnel des établissements de soins de longue durée de l’Ontario. Grâce à ses compétences en mentorat et en résolution de problèmes, Lola a su instaurer un climat de confiance au sein des équipes qui mènent une lutte acharnée contre la COVID-19.

« Je m’intéresse beaucoup aux maladies et à la façon de limiter leur propagation, et je détiens une certaine expérience en tant que gestionnaire d’équipes de travail. Ce poste rejoint donc à la fois mes intérêts et mes aptitudes », affirme Lola.

À la demande du gouvernement provincial de l’Ontario, des équipes de la Croix-Rouge appuient les efforts du personnel des établissements de soins de longue durée et des maisons de retraite. En tant que coordonnatrice de site, Lola dirige une équipe qui fournit des soins aux résident(e)s tout en les réconfortant et en discutant avec eux afin que le personnel de l’établissement puisse se concentrer sur la prestation des soins cliniques.

C’est un peu par hasard que Lola s’est jointe à l’équipe de la Croix-Rouge. Le printemps dernier, alors qu’elle faisait du bénévolat avec de nouveaux arrivants au Canada qui cherchaient du travail, elle a entendu parler de la campagne nationale de recrutement du gouvernement fédéral visant à renforcer ses opérations en contexte de COVID-19.

« Ce qui m’a motivée à présenter ma candidature, c’est mon expérience en laboratoire. Je sais comment séquencer les génomes et comment réaliser des tests, les analyser et repérer des variants », explique Lola.

Elle était convaincue que les compétences acquises dans le cadre de sa maîtrise en médecine systémique à l’Université de Georgetown lui permettraient d’aider les communautés dans le besoin, mais elle ne savait pas encore comment cette aide se traduirait.

Le gouvernement a transmis la candidature de Lola à la Croix-Rouge canadienne, qui a communiqué avec elle. C’est ainsi que Lola a appris que l’organisme cherchait à pourvoir différents postes. À la suite de plusieurs entrevues qui ont été couronnées de succès, Lola s’est vu offrir un poste de coordonnatrice de site à la maison de retraite Shepherd Village, à Scarborough. Elle a depuis été déployée au centre Maple Health, dans la ville de Vaughan, ainsi que dans l’établissement de soins de longue durée Roberta Place, à Barrie.

Dans l’exercice de ses fonctions, Lola a pu reconnaître et développer son leadership. Elle estime que sa volonté de transmettre ses connaissances, qu’elle nourrit depuis l’enfance, émane de l’expérience qu’elle a vécue en tant que citoyenne canadienne de première génération ayant immigré en bas âge.

« J’ai constaté que mes parents et d’autres immigrant(e)s avaient parfois de la difficulté à se procurer des articles de première nécessité. C’est ce qui me motive à faire en sorte que les communautés sous-représentées aient accès aux ressources et à l’aide dont elles ont besoin », affirme Lola.

Cette volonté était manifeste dans les actions qu’elle pose dans chaque établissement de soins de longue durée où elle est appelée en renfort. Une fois assignée à un établissement, Lola veille à ce que les membres de son équipe soient informés des dernières exigences et mises à jour pertinentes.

« Je partage ces renseignements avec tous mes collègues, car je pense qu’il est plus facile de prendre de bonnes décisions quand on est bien informés. Mon rôle de gestionnaire peut parfois sembler très bureaucratique, mais il me permet d’assurer la sécurité des membres de mon équipe. »

Dans le cadre de son travail, Lola a pu constater qu’une attitude positive favorise la résilience.
 

« Prendre l’habitude de voir les problèmes sous un angle positif m’a permis de créer une ambiance complètement différente au sein de mes équipes. Entre le début et la fin d’un projet, je voyais leur attitude changer. »


Pour instaurer ce climat positif, Lola prend soin d’exprimer sa reconnaissance envers les membres de l’équipe.

« Très souvent, les personnes qui offrent des soins de première ligne ne sont même pas remerciées pour le travail qu’elles font. Je pense que le simple fait de cultiver une attitude positive et de leur dire merci peut améliorer considérablement le rendement des équipes. Les gens se sentent appréciés, ce qui les aide à rester motivés. »

Lola est reconnaissante de pouvoir occuper un poste qui met en valeur ses compétences. « Je répète souvent à mon gestionnaire que je suis très heureuse de faire partie de la grande famille de la Croix-Rouge canadienne, qui m’offre son soutien depuis mon entrée en poste. C’est très stimulant de faire partie d’une organisation qui partage mes valeurs. »

Vous désirez prêter mainforte? Cliquez ici pour consulter les postes offerts en lien avec la pandémie de COVID-19.


Articles connexes :
comments powered by Disqus