Une aide de service de la Croix-Rouge noue des amitiés dans un établissement de soins de longue durée

De grandes joies côtoient parfois une profonde tristesse.
 
Au cœur de la lutte contre la propagation de la COVID-19 dans un établissement de soins de longue durée au Manitoba, Kara Schiestel a travaillé comme aide de service dans le contexte d’une opération d’urgence de la Croix-Rouge canadienne.  
 
En novembre, cette citoyenne d’Alameda (en Saskatchewan) a été déployée à Winnipeg au sein d’une équipe de la Croix-Rouge pour offrir aux résidents de ce foyer les interactions sociales dont ils étaient privés, permettant aux employés de l’établissement de se concentrer sur leurs autres besoins.
 
Kara Schiestel explique que ses fonctions consistaient à passer du temps avec les résidents, une expérience qu’elle a trouvée fort enrichissante. « Nous devions principalement aider les résidents à garder le contact avec leurs proches et passer du temps avec eux, comme le ferait un(e) ami(e). »
 infirmière
À la demande du gouvernement fédéral et de gouvernements provinciaux, la Croix-Rouge canadienne s’emploie actuellement à répondre aux besoins des résidents d’établissements de soins de longue durée où sévissent des éclosions de COVID-19. Ces établissements se situent dans plusieurs provinces, dont le Manitoba.
 
Dans chaque cas, les services de la Croix-Rouge canadienne sont définis selon les besoins cernés par les autorités sanitaires locales et peuvent comprendre le déploiement de personnel de renfort pour aider les résidents dans divers aspects de la vie quotidienne, comme la socialisation et la distribution des repas, ainsi que l’organisation et la prestation de séances de formation sur l’équipement de protection individuelle et la prévention de la transmission des maladies.
 
Étant donné que les visites en personne n’étaient pas autorisées à l’établissement de soins de longue durée où était affectée Kara Schiestel, les aides de service de son équipe ont utilisé les technologies et des tablettes à leur disposition pour aider les résidents à communiquer avec les membres de leurs familles. « Sans les technologies actuelles, le monde serait beaucoup plus triste », d’ajouter Kara en expliquant l’importance pour les résidents et leurs proches de se voir, même s’ils ne sont pas dans la même pièce.
 
Selon le niveau de mobilité de chacun, les aides de service ont aussi aidé des résidents à installer des décorations de Noël dans leurs chambres. « Dans certains cas, notre rôle consistait simplement à être présent(e) dans la chambre du résident ou de la résidente, par exemple, en lui lisant un livre, afin de lui offrir de la compagnie. »
 
Bénévole en gestion des urgences de la Croix-Rouge canadienne, Kara Schiestel a choisi de présenter sa candidature pour ce poste contractuel rémunéré. « J’y ai vu une occasion d’aider. Je pense que dans la situation que nous traversons, nos personnes âgées sont très vulnérables. Pour moi, leur venir en aide de toutes les façons possibles était la voie à suivre. »
 
En songeant à son expérience, même si Kara Schiestel reconnaît que certaines journées de travail sont éprouvantes émotivement, compte tenu de la réalité de la COVID-19, elle soutient qu’il y a aussi de bonnes journées. « J’ai vu certaines personnes atteintes de la COVID-19 très mal en point. Avant que je quitte Winnipeg, certaines d’entre elles étaient complètement rétablies et recommençaient à se promener. Tout compte fait, c’était très gratifiant! »
 
La Croix-Rouge canadienne cherche à pourvoir divers postes pour aider les résidents des établissements de soins de longue durée et appuyer la lutte contre la COVID-19. En savoir plus au sujet de ces possibilités


Articles connexes :
comments powered by Disqus

Abonnez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous pour obtenir des conseils de sécurité, des histoires du terrain et des informations sur la façon de vous engager auprès de la Croix-Rouge canadienne.

Archives

Catégories 

À la recherche d’un article? Choisissez parmi les catégories ci-dessous :