Shawn De Lierre : de joueur professionnel de squash à aide de service pour la Croix-Rouge canadienne

Comme plusieurs personnes cette année, Shawn De Lierre a vécu un changement assez drastique dans sa vie quotidienne. En effet, ce joueur professionnel de squash a échangé sa raquette et ses vêtements de sport contre un masque et une blouse de protection afin de venir en aide au personnel et aux résidents de différents milieux de vie au Québec, dont des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).
 
Après avoir joué son dernier match le 1er mars 2020, celui qui a été champion canadien de squash à deux reprises a d’abord eu l’intention de prendre du repos et de se remettre à l’entraînement par la suite. Mais, devant l’impossibilité de recommencer à pratiquer son sport, Shawn a dû revoir son plan.
Voyant que la situation dans les hôpitaux et dans les CHSLD du Québec devenait de plus en plus critique, Shawn a ressenti le besoin de s’impliquer et a répondu à l’appel de la Croix-Rouge.
Après avoir reçu une formation spécifique à son nouveau rôle, Shawn a été déployé dans un CHSLD montréalais. Une expérience qu’il n’est pas près d’oublier.

Alors qu’il craignait de ne pas être en mesure d’établir le contact et d’arriver à faire la conversation avec des gens qui ont beaucoup plus d’expérience de vie que lui, son implication lui a permis de découvrir plusieurs facettes de sa personnalité et de mettre ses qualités humaines à contribution : la compassion, la patience et l’écoute.
 
« Quand on entre dans la chambre des gens, on entre dans leur intimité. Il fallait trouver une façon de connecter avec chacun des résidents. En général, dès que je mentionnais que j’étais avec la Croix-Rouge, on m’accueillait volontiers. La Croix-Rouge a une place de choix dans le cœur des gens. Les aînés et leur famille nous remercient d’être là et sont heureux de nous voir. »
 
Certaines personnes sont toutefois plus réservées que d’autres et il faut user de stratégie pour établir un lien. Un des résidents, qui restait la plupart du temps dans sa chambre, parlait très peu. « J’avais remarqué qu’il avait une guitare sur son mur... J’ai pris la guitare et j’ai commencé à jouer. Il a été touché et c’est ce qui nous a permis de connecter », raconte Shawn.
 
Shawn terminera bientôt son mandat à titre d’aide de service. Il mentionne qu’il en retire une très grande satisfaction et une certaine fierté d’avoir été utile pour les autres.

Son plus grand constat ? En plus des soins de santé qu’ils reçoivent, nos aînés ont surtout besoin d’une présence réconfortante, de bienveillance, d’accompagnement et d’une grande écoute.

« Ta présence suffit : ils veulent être là pour toi autant que tu l’es pour eux. »

Cela résume fort bien la force humanitaire de la Croix-Rouge canadienne : offrir du réconfort à ceux qui en ont besoin, dans les moments les plus difficiles.

« Joindre la Croix-Rouge m’a redonné toutes les parties de moi qui manquaient. Tu ne peux pas te sentir plus complet comme être humain qu’en venant en aide aux autres.

Il est toujours possible de joindre le mouvement humanitaire, que ce soit à titre d’employé ou de bénévole.
 

Articles connexes :
Wilson Restrepo : médecin spécialiste et chef d’une équipe de la Croix-Rouge déployée en CHSLD
Fière d’avoir dit : Oui!
 
comments powered by Disqus

Abonnez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous pour obtenir des conseils de sécurité, des histoires du terrain et des informations sur la façon de vous engager auprès de la Croix-Rouge canadienne.

Archives