Une bénévole du Nouveau-Brunswick prête mainforte dans un établissement de soins de longue durée du Manitoba

Liane Greter est une bénévole en Gestion des urgences originaire du Nouveau-Brunswick qui a été déployée à Winnipeg (Manitoba) pour participer à l’intervention de la Croix-Rouge canadienne dans les établissements de soins de longue durée.

Deux équipes de bénévoles de la Croix-Rouge provenant majoritairement du Manitoba ou des provinces voisines (Ontario et Saskatchewan) ont été déployées pour se relayer au sein de l’établissement.
bénévole avec son équipement de protection personnel
Avant son arrivée, Liane a suivi plusieurs cours en ligne de chez elle. Elle s’est ensuite rendue à Ottawa pour y suivre une formation en personne de deux jours sur les soins de longue durée, la démence, le contrôle des infections et l’utilisation de l’équipement de protection individuelle.

Bien que cette expérience lui ait permis de faire la connaissance de collègues d’autres provinces, il lui a cependant été difficile de voir la réalité des résidents d’un établissement de soins de longue durée en période de pandémie.

« Imaginez-vous à la place d’une personne âgée, atteinte de la COVID-19 et seule dans sa chambre, sans la possibilité de recevoir des visites pendant des semaines. Le personnel de l’établissement travaille fort, mais il n’a malheureusement pas le temps de jaser avec les résidents. En effet, il faut leur donner le bain, les nourrir et s’occuper d’eux de façon continue ».

C’est dans ces situations que les bénévoles de la Croix-Rouge interviennent. Liane a dû s’adapter rapidement aux différentes personnalités et aux besoins spécifiques de chaque résident.  

« Notre présence a aidé les résidents à se sentir moins seuls, moins effrayés et moins confus. Nous discutons avec eux, nous jouons à des jeux de société ou nous lisons; nous faisons notre possible pour égayer un peu leur quotidien. »

La Croix-Rouge a également contribué à d’autres services comme la préparation de plateaux-repas et les tâches simples de nettoyage.

Liane indique que les employés de l’établissement ont apprécié l’aide de la Croix-Rouge, mais elle ajoute très vite que « c’est plutôt nous qui apprécions tout le travail qu’ils accomplissent ».

Malgré les difficultés, Liane affirme que cette expérience a également été extrêmement enrichissante.

« On a l’occasion d’entendre de belles histoires de personnes qui ont vécu avant la guerre ou des histoires plus douloureuses de familles perdues ou d’autres aventures qui remontent à très loin ».

La Croix-Rouge canadienne recrute activement des travailleurs humanitaires, y compris des diplômés en médecine à l’international, pour aider à offrir un soutien essentiel aux Canadiens et aux Canadiennes en cette période de pandémie de COVID-19. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les postes disponibles.
 
 
Sur le même sujet :  
 
comments powered by Disqus

Abonnez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous pour obtenir des conseils de sécurité, des histoires du terrain et des informations sur la façon de vous engager auprès de la Croix-Rouge canadienne.

Archives

Catégories 

À la recherche d’un article? Choisissez parmi les catégories ci-dessous :