Aller au contenu
 

Unis par l’art : la Croix-Rouge et des jeunes autochtones

Ennui, isolement… qui n’a pas éprouvé de tels sentiments au cours des neuf derniers mois? Dans certaines communautés, la monotonie a été brisée par un colis rempli de messages positifs, de stratégies de gestion du stress et du nécessaire pour réaliser une activité artistique amusante. On peut dire que la Croix-Rouge canadienne met vraiment le paquet!
 
À la mi-novembre, l’équipe responsable de l’atténuation des risques de violence au Manitoba a acheminé la première de trois trousses d’activités à des communautés des Premières nations. À l’instar des formules d’abonnement populaires qui permettent de recevoir régulièrement des articles allant des bas comiques aux fromages les plus fins, les colis de la Croix-Rouge contiennent des items favorisant la gestion du stress et des stratégies visant le mieux-être des jeunes. Le premier envoi comportait même tout le matériel nécessaire pour s’initier à la teinture par nœuds!
 
L’équipe de la Croix-Rouge avait d’abord prévu réaliser ces activités en personne pour faire participer tous les élèves d’une école, mais elle a évidemment dû s’adapter aux consignes de distanciation physique.
 
« Il a fallu faire preuve de créativité pour mobiliser les jeunes à distance », explique Maxine Schminke, coordonnatrice des services de proximité, Atténuation des risques de violence.
 
En ouvrant son colis, la communauté a découvert un plan détaillé du déroulement des activités, ainsi que tout le nécessaire pour teindre par nouage des taies d’oreiller et des couvre-visage.
 
La communauté de Nelson House a commencé sa séance d’activités par un appel Zoom, durant lequel l’équipe de la Croix-Rouge a présenté différentes stratégies d’adaptation auxquelles recourir lors d’une période difficile. Elle a aussi expliqué aux participants comment faire ressortir du positif de ces difficultés, par exemple en s’exprimant par l’art ou en canalisant son stress dans un travail de création. Les animateurs de la Croix-Rouge ont ensuite laissé la place aux jeunes, qui ont pu réaliser l’activité proposée.
 
« Les jeunes ont eu l’air de bien s’amuser. Ils n’avaient encore jamais fait de teinture par nœuds, raconte Schminke. L’activité a été une réussite, surtout quand je pense que nous avons dû la réaliser de façon virtuelle, en tenant compte des mesures de distanciation physique. »
 
La communauté de Norway House a elle aussi organisé une activité artistique dirigée par des responsables de l’école.
 
Les colis contenant du matériel artistique sont envoyés dans le cadre d’une initiative de mobilisation communautaire visant à aider les jeunes à prendre soin d’eux-mêmes et à les sensibiliser à la notion de mieux-être.
 
Deux autres séances d’activités auront lieu, dont la prochaine en janvier. Maxine Schminke nous a demandé de ne pas révéler la nature des activités artistiques à venir, afin de préserver l’élément de surprise qui ajoute au plaisir des participants.  
 
Alors, n’en disons pas plus!

Ce programme a pu voir le jour grâce au généreux soutien du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.


Articles connexes
comments powered by Disqus