Aller au contenu
 

Un homme de Saskatoon devient bénévole après son expérience en quarantaine

Visitez notre page de ressources sur la COVID-19 pour consulter les renseignements à jour sur les programmes, les services et les conseils de la Croix-Rouge.

D’une croisière sur l’océan Pacifique à une quarantaine de deux semaines sur une base militaire canadienne, la pandémie de COVID-19 en aura fait voir de toutes les couleurs à Al Stickney, un résident de Saskatoon qui terminé cet étrange périple en enfilant un dossard de bénévole de la Croix-Rouge canadienne.
 
Al et Heather Stickney profitaient d’une croisière d’Hawaii à Mexico quand une flambée de COVID-19 s’est déclarée à bord du bateau de croisière Grand Princess. Le couple ainsi que 226 autres Canadiens ont été isolés au large de la Californie pendant quatre jours avant que le gouvernement du Canada ne parvienne à les rapatrier.
 
Cependant, leur mésaventure était loin d’être terminée. À leur retour au pays, tous les voyageurs ont été mis en quarantaine pendant 14 jours à la base des Forces canadiennes (BFC) de Trenton, en Ontario. C’est là qu’Al a pu voir par lui-même la Croix-Rouge en action.

« La Croix-Rouge a tout fait pour assurer notre confort, explique Al, un policier à la retraite. Cette situation était très stressante pour nous, mais l’équipe a fait tout ce qui était en son pouvoir pour nous tenir au courant et veiller sur nous. »

Au cours des deux semaines passées à Trenton, Al et Heather ont eu l’occasion de prendre l’air et de faire de l’exercice, mais ils devaient porter un masque dès qu’ils sortaient de leur chambre.

« Nous étions dans une zone chaude d’infection, explique Heather, une conseillère en voyage à la préretraite. Nous avons été très bien pris en charge! »

À la demande du gouvernement du Canada, la Croix-Rouge canadienne a offert soutien et réconfort aux Canadiens rapatriés et hébergés à la BFC de Trenton, notamment en offrant des services d’inscription et de renseignements, en les orientant vers des services en santé mentale, en distribuant des articles de première nécessité comme des trousses d’hygiène, en organisant des activités et en faisant des suivis ponctuels pour prendre de leurs nouvelles.

C’est pendant son séjour à Trenton qu’Al a décidé qu’il voulait aider sa communauté et qu’il voulait le faire en tant que membre de la grande famille de la Croix-Rouge canadienne.

« Les gens auront toujours besoin de la Croix-Rouge, car des catastrophes se produisent partout dans le monde, explique Al, qui est en cours de formation pour devenir un membre de son équipe d’intervention d’urgence locale. Entre la COVID-19, les feux de forêt et j’en passe, il manquera toujours de bénévoles pour répondre aux crises. C’est pourquoi j’ai décidé qu’il était temps de faire ma part. »

La Croix-Rouge canadienne est à la recherche de bénévoles, plus particulièrement pour faire partie des équipes d’intervention d’urgence qui se mobilisent pour offrir de l’hébergement, de la nourriture et des vêtements aux personnes frappées par un sinistre ou une situation d’urgence. Pour en savoir plus sur les possibilités de bénévolat de la Croix-Rouge, cliquez ici.

Sur le même sujet :
comments powered by Disqus