Aller au contenu
 

Les protocoles de sécurité permettent aux bénévoles de la Croix-Rouge d’intervenir pendant la pandémie de COVID-19

En avril, lorsqu’un grave incendie s’est déclaré dans un appartement de la ville d’Oromocto, au Nouveau-Brunswick, la Croix-Rouge canadienne était sur les lieux pour offrir une aide d’urgence aux sinistrés. Des employés et des bénévoles en gestion des urgences sont immédiatement passés à l’action en plein milieu de la pandémie de COVID-19 pour fournir des solutions d’hébergement, des vivres et des articles de première nécessité à 24 locataires dans le besoin, tandis que d’autres se réfugiaient chez des proches ou des amis.
 
« Je suis toujours impressionné par le travail de la Croix-Rouge canadienne, déclare Bill Jarrat, directeur des services de loisir et du tourisme d’Oromocto. Faire preuve d’un tel engagement et d’un tel dévouement pour aider des gens en pleine pandémie est tout simplement admirable ».
 
Grâce aux mesures de distanciation physique, les bénévoles de la Croix-Rouge peuvent continuer à venir en aide à leurs communautés. Mary Ann Mann était l’une des bénévoles présentes ce jour-là. « Nous avons mis des protocoles de sécurité en place dès le début de la pandémie. Nous communiquons désormais avec les locataires par téléphone, les cartes de débit sont distribuées à la réception des hôtels et nous utilisons de l’équipement de protection individuelle lorsque c’est nécessaire ».
 
Elizabeth Hendrick, coordinatrice, Gestion des urgences de la Croix-Rouge ajoute : « Nous tenons à nous assurer que nos bénévoles et les membres de notre communauté demeurent en sécurité pendant cette situation sans précédent. La pandémie a peut-être changé la façon dont nous intervenons en cas d’urgence, mais notre mission de venir en aide aux personnes vulnérables demeure la même ».
 
Articles connexes
comments powered by Disqus