Aller au contenu
 

COVID-19 : Quand ceux qui nous aident ont besoin d’un coup de main

Face à l’adversité, certaines personnes se demandent « pourquoi moi? ». Kara Shiestel, elle, se demande « comment puis-je me rendre utile? ».

Il y a environ un an, Kara a vécu une journée hors de l’ordinaire. Elle a vu un homme faire une crise cardiaque, était présente lorsqu’un enfant s’est étouffé en mangeant et a été témoin d’une collision sur l’autoroute, tout ça dans la même journée.

Selon Kara, l’univers lui envoyait un message clair et net. « Après cette journée, j’ai décidé de suivre une formation de secourisme. Je ressentais le besoin d’aider les gens. C’est comme ça que tout a commencé. »

Kara a d’abord suivi une formation de premier répondant dans sa région, puis de technicienne médicale pour son service d’incendie local, à Alameda, en Saskatchewan. Elle s’est également inscrite comme bénévole de la Croix-Rouge canadienne, avant de compléter sa formation au sein de l’Équipe d’intervention d’urgence en décembre 2019.

Kara, pictured right, in quarantineAlors que Kara se trouvait à bord d’un bateau de croisière pour un séjour idyllique à Hawaï, 21 personnes ont reçu un diagnostic de COVID-19, et les 3 500 passagers ont dû être placés en quarantaine. À son arrivée à Trenton, en Ontario, Kara a rapidement découvert l’envers du décor, passant d’intervenante de la Croix-Rouge à bénéficiaire. Grâce à sa formation de bénévole, Kara, à droite sur la photo, était mieux en mesure de gérer la situation, tant pour elle-même que pour les autres personnes en isolement.

Elle savait comment se déroulait le processus d’inscription, connaissait les services disponibles et a ainsi pu guider les autres résidents.

« Peu de gens savent tout ce que fait la Croix-Rouge au Canada. Les personnes en isolement n’arrivaient pas à croire tous les services qui leur étaient fournis. La situation à Trenton était stressante, mais la façon dont la Croix-Rouge nous a accueillis a vraiment aidé. On sentait qu’on faisait partie d’une famille, d’une communauté. »

Ayant affronté deux périodes d’isolement, une en mer et l’autre sur terre, Kara a pu nous transmettre son meilleur conseil pour les personnes en isolement à la maison : suivez une routine.

« Désignez des heures précises pour manger, aller marcher, écouter des films ou faire une sieste. Apprenez à être patient, et respirez. »

Visitez notre page de ressources sur la COVID-19 pour consulter les renseignements à jour sur les programmes, les services et les conseils de la Croix-Rouge. 

Sur le même sujet :
comments powered by Disqus