Aller au contenu
 

« Pourriez-vous acheter un gâteau d’anniversaire pour ma femme? »

Par Guy Lepage, bénévole en intervention d’urgence à la Croix-Rouge
 
« Pourriez-vous acheter un gâteau d’anniversaire pour ma femme? »
 En temps normal, la réponse à cette question aurait été évidente.
 Mais dans la situation actuelle, rien n’était « normal ».
 
L’homme qui avait fait cette demande était en quarantaine à la Base des Forces canadiennes de Trenton. Lui et sa famille se trouvaient à bord du premier avion ayant rapatrié des voyageurs canadiens de Wuhan en Chine, l’épicentre du coronavirus, à la demande du gouvernement du Canada.
 
Moi, je faisais partie de l’équipe de la Croix-Rouge responsable de distribuer les repas et des fournitures aux voyageurs rapatriés, confinés à leur chambre pendant 14 jours dans l’un des trois hôtels de la base militaire.
 
Lesley Gay travaillait elle aussi dans l’hôtel où se trouvaient l’homme, sa femme et leur jeune garçon.


« Lorsqu’il nous a demandé d’acheter un gâteau, j’étais vraiment excitée », se rappelle Lesley, qui travaille comme bénévole pour la Croix-Rouge depuis trois ans. « Sa vie était chamboulée, et je me suis dit que le fait de préparer une surprise pour sa femme apporterait certainement beaucoup de joie en cette période d’incertitude. »
 
Ce sentiment d’excitation s’était propagé chez les autres membres du personnel travaillant sur le terrain pendant l’intervention.
 
Heather Cousins faisait elle aussi partie des personnes responsables de distribuer des repas à cette famille. L’homme est entré en contact avec elle directement, en précisant qu’il avait aussi appelé au numéro de téléphone fourni aux voyageurs pour faire des demandes particulières.
 
« Cette demande-là était très spéciale, parce que sa femme allait avoir 40 ans. L’homme avait téléphoné pour demander un gâteau, mais il voulait aussi en parler à quelqu’un en personne », raconte Heather, bénévole auprès de la Croix-Rouge depuis près de dix ans. « Je lui ai dit qu’on ferait tout en notre pouvoir. »
 
Deux bénévoles de l’équipe responsables de faire des achats particuliers chez Walmart étaient aussi au courant de cette demande. Ils attendaient donc la permission de faire l’achat d’un article qui peut sembler banal, mais qui aurait une signification bien spéciale.
 
« On avait entendu parler de l’anniversaire quelques jours auparavant, mais la demande du gâteau de fête est parvenue peut-être un ou deux jours plus tard. Instantanément, je me suis sentie choyée de pouvoir participer à un événement aussi spécial, dans des circonstances aussi particulières », raconte Kaitlin Hawley, qui était bénévole de la Croix-Rouge depuis environ 18 mois avant d’être déployée à Trenton.
 
« Quand j’ai vu le gâteau tout décoré, je me suis dit qu’il était parfait. Et évidemment, on n’avait pas oublié les bougies! J’étais vraiment heureuse de pouvoir faire partie d’un événement aussi magique, et je crois que c’est un bon exemple de ce que l’action humanitaire représente. »
 
« Je me souviens que j’étais heureuse de faire partie de l’équipe qui allait concrétiser cette demande. C’était un petit geste bien simple, mais qui apporterait un sentiment de normalité aux personnes en isolement », souligne Lyn Forrest, bénévole de l’équipe de logistique, qui en était à son premier déploiement avec la Croix-Rouge.
 
Ne sachant pas que l’équipe de logistique s’occupait elle aussi d’acheter un gâteau pour l’occasion, l’équipe d’opérations m’a demandé d’en acheter un. J’étais accompagné de Lisa Whebell, bénévole de longue date qui participait elle aussi à la distribution des repas pour cette famille.
 
« Nous étions vraiment excités à l’idée d’acheter un gâteau et de pouvoir l’apporter dans la zone de quarantaine pour souligner cet anniversaire », raconte Lisa, bénévole de la Croix-Rouge depuis 13 ans.
 
Pour surprendre sa femme, l’homme lui a dit qu’ils devaient se rendre dans une salle pour une réunion. Lorsqu’ils sont arrivés, cinq bénévoles de la Croix-Rouge les attendaient avec non pas un, mais deux gâteaux d’anniversaire décorés de bougies!
 
« Nous lui avons chanté joyeux anniversaire, et elle avait les larmes aux yeux », se souvient Heather. « Elle était très surprise, et je lui ai expliqué à quel point c’était important pour son conjoint de souligner son anniversaire malgré la période de quarantaine. C’était vraiment agréable de pouvoir aider une famille qui vivait une situation éprouvante. En plus, ça a été très bon pour le moral de tout le monde, voyageurs et bénévoles inclus. »
 
Lisa acquiesce : « Elle était tellement heureuse de voir que la Croix-Rouge avait pris le temps de souligner son anniversaire et de préparer quelque chose de spécial. Elle en a parlé pendant plusieurs jours et nous a dit qu’elle n’oublierait jamais ce que la Croix-Rouge avait fait pour elle, que ce serait un souvenir bien spécial pour elle! »
 
« Quand j’ai appris la nouvelle, ça m’a fait vraiment plaisir. Un aussi petit geste avait apporté tant de joie aux membres de cette famille, et je ressentais beaucoup de fierté à l’idée que l’équipe de la Croix-Rouge ait pu accomplir ça! C’était un bel effort d’équipe. »
 
Je suis bénévole pour la Croix-Rouge depuis 15 ans maintenant, mais c’était la première fois qu’un gâteau d’anniversaire figurait en tête de la liste des articles essentiels à acheter!
 
Pour moi, le gâteau fut l’élément phare de ce déploiement, d’avoir pu apporter un soupçon de normalité dans cette famille qui avait vécu une situation très difficile. C’était très émouvant.
 

Sur le même sujet :
La Croix-Rouge aide les Canadiens en quarantaine qui rentrent du Japon
Bienvenue à la maison! La Croix-Rouge soutient les Canadiens de retour de Wuhan, en Chine
Comment la Croix-Rouge aide-t-elle les Canadiens rapatriés de Wuhan?
comments powered by Disqus