Aller au contenu
 

De l’hiver au printemps : nos conseils essentiels d’entre-saison

C’est le moment de l’année où l’on attend la fonte des bancs de neige et l’arrivée des beaux jours avec impatience. Mais d’ici l’éclosion des premiers bourgeons, gardez ces quelques conseils en tête pour assurer votre protection et celle de votre famille.

Pour être bien préparé, il faut envisager toutes les possibilités. Connaître les dangers et s’y préparer ne coûte rien, mais malheureusement, nos propres craintes peuvent parfois nous empêcher de nous informer sur les dangers potentiels et leur impact.
  1. Connaissez les risques dans votre collectivité.
  2. Établissez un plan d'urgence.
  3. Préparez une trousse d'urgence.

À ce moment de l’année où le mercure grimpe régulièrement au-dessus du point de congélation, les risques d’inondation et d’accidents sur la glace sont bien réels. Il est important de se préparer afin de ne pas être pris au dépourvu!

Préparez-vous aux inondations
Les inondations sont les catastrophes naturelles les plus fréquentes au Québec et au Canada, particulièrement au printemps. Voici comment préparer votre domicile en prévision de la saison des inondations, et quoi faire si le pire arrive.
  • Renseignez-vous sur les risques d’inondation qui existent dans votre communauté en communiquant avec votre municipalité et votre compagnie d’assurance.
  • Surveillez les conditions météorologiques locales et les alertes.
  • Protégez vos objets de valeur dans des contenants étanches et placez-les au-dessus du niveau potentiel de l’eau.
  • Calfeutrez le pourtour des fenêtres du sous-sol et le bas des portes du rez-de-chaussée.
  • Discutez avec les membres de votre famille et vos voisins des mesures à prendre en cas d’inondation.
  • Mettez votre plan d’évacuation en pratique avec les membres de votre famille; tout le monde saura ainsi ce qu’il faut faire advenant une urgence.
Voici quoi faire avant, pendant et après une inondation.
 
Faites preuve de prudence sur la glace


Les changements de température ont également un effet sur l’épaisseur de la glace. Alors qu’il peut être amusant de patiner sur un étang glacé, assurez-vous que la glace est assez solide pour soutenir votre poids avant de vous y aventurer.

La couleur de la glace peut donner une indication de sa solidité. La glace bleu pâle est le type de glace le plus solide. En général, la glace blanc opaque ou la glace de neige est seulement à moitié aussi solide que la glace bleu pâle. La glace opaque se forme lorsque la neige saturée d’eau gèle à la surface de la glace. La glace grise, quant à elle, n’est pas sécuritaire, car la couleur grise indique la présence d’eau.
  • Avant d’aller sur la glace, assurez-vous que son épaisseur est d’au moins :
  • 15 cm pour la marche ou le patinage individuel;
  • 20 cm pour le patinage en groupe ou les jeux;
  • 25 cm pour les motoneiges.
  • Avant de vous aventurer sur la glace, informez-vous de son épaisseur auprès des autorités locales et évitez d’aller sur la glace la nuit. Apprenez-en davantage sur la sécurité sur la glace.
Ne sautez pas à pieds joints dans le printemps!
Même si le printemps est hâtif, ne suivez pas son exemple et soyez prudent! Ne changez pas vos pneus d’hiver trop tôt, faites attention aux dangers sur la route, comme la glace noire et n’oubliez pas de mettre une trousse d’urgence dans votre véhicule. Vous ne savez pas ce qu’elle devrait contenir? Consultez la page Contenu des trousses pour vous aider.

Soyez prêt
Avec les membres de votre famille, discutez des types de catastrophes qui sont les plus susceptibles de survenir dans votre collectivité, particulièrement à cette période de l’année. Appelez votre municipalité et renseignez-vous sur les types de risques courants dans le secteur, les plans d’urgence en place l’emplacement des abris d’urgence et les trajets d’évacuation.
Établissez votre plan en tenant compte de votre situation : habitez-vous seul ou avec d’autres membres de votre famille? Avez-vous des enfants ou habitez-vous avec des personnes qui ont des besoins particuliers en raison de leur santé ou de limitations fonctionnelles? Demeurez-vous dans une tour d’habitation, un appartement au sous-sol ou une maison?
Tous ces facteurs, et plus encore, auront une incidence sur l’information que vous devrez avoir à votre disposition, l’élaboration de votre plan d’urgence et le contenu de votre trousse d’urgence.
Pour obtenir plus de conseils sur la préparation aux urgences, visitez la page croixrouge.ca/pret.      
 
Sur le même sujet :
 
 
comments powered by Disqus