Aller au contenu
 

En ses propres mots : ce qui motive un jeune bénévole à s’impliquer à la Croix Rouge

Joshua Makarov étudiait à l’université lorsqu’il décida de redonner à sa collectivité en devenant bénévole à la Croix‑Rouge canadienne. Voici son histoire :
 
Comment t’appelles-tu? Parle-nous un peu de toi.
 
Je m’appelle Joshua Makarov. Je termine ma troisième année au Baccalauréat en économie de l’Université du Nouveau-Brunswick. Originaire de Dieppe, j’ai déménagé à Fredericton pour mes études et j’y suis resté. Dès mon arrivée, je me suis impliqué à la Croix‑Rouge et sur le campus. Par exemple, j’ai travaillé à temps partiel dans l’immeuble de l’association étudiante et occupé un poste d’aide-enseignant dans la Faculté de science économique. On m’a élu à un poste de représentant l’année dernière. Depuis, je travaille très fort pour faire valoir les intérêts des étudiants afin que tout le monde passe une belle année. Pendant mes temps libres, je m’entraîne et je joue aux échecs sur Internet.
 
Pourquoi t’impliques-tu à la Croix‑Rouge?
 
Je me suis joint à la Croix‑Rouge parce que je voulais consacrer de mon temps à un organisme à but non lucratif, aider mon prochain et m’impliquer dans ma collectivité. Plus précisément, l’idée m’a été donnée pendant une foire du bénévolat à l’université. La Croix‑Rouge est un organisme international qui aide énormément de gens dans toutes sortes de situations, y compris dans les pays où vivent des membres de ma famille. Je pense qu’en répondant aux catastrophes par l’entremise de la Croix‑Rouge, je contribue à la santé et à l’esprit de solidarité de ma région.
 
Qu’est-ce qui t’a amené à devenir bénévole en intervention d’urgence?
 
C’était la meilleure option pour un étudiant à temps plein n’ayant pas de disponibilités fixes. Aussi, les gens de Fredericton sont régulièrement touchés par des inondations printanières, et comme j’aime beaucoup la ville, je me suis dit que ce serait la moindre des choses d’aider mes concitoyens aux prises avec des urgences.
 
Peux-tu nous raconter un événement marquant de ton expérience de bénévole?
 
Je pense surtout à ma première semaine de garde pour l’équipe d'intervention services aux individus (EISI). Au chaos de la pandémie s’étaient ajoutés plusieurs incendies résidentiels à Fredericton. Le moment qui m’a le plus marqué, c’est lorsque je suis venu en aide à un jeune couple de mon âge qui, à l’arrivée de son vol en provenance d’une autre province, s’était vu refuser l’accès au Nouveau-Brunswick. Les ressources à ma disposition ont largement contribué à réconforter le couple et à lui permettre de rentrer chez lui. Cette expérience m’a permis d’apprécier la capacité de la Croix‑Rouge à faire une différence.
 
Selon toi, quelle qualité doit-on avoir pour devenir bénévole à la Croix‑Rouge?
 
Il faut avant tout faire preuve d’empathie. Les procédures et les lignes directrices sont d’une aide précieuse, mais encore faut-il être capable de communiquer avec empathie et sincérité lors d’un sinistre. Si vous souhaitez réellement faire une différence dans votre collectivité, joignez-vous à la Croix‑Rouge. Vous y découvrirez une foule de façons de contribuer.
 
Qu’aimes-tu le plus du bénévolat?
 
C’est le don de soi, la générosité, l’altruisme derrière le geste. Parfois, je me sens dépassé par tout ce qui se passe dans ma vie, ou stressé par mes examens. Mais quand je fais du bénévolat, je mets tous mes soucis de côté pour venir en aide à des personnes qui vivent des situations extrêmement difficiles. Ça remet les choses en perspective et m’apprend à cesser de m’inquiéter pour des choses qui, en définitive, ont peu d’importance.
 
Quel conseil donnerais-tu aux personnes qui aimeraient devenir bénévoles?
 
Tentez l’expérience! La formation et le temps demandés sont négligeables par rapport à la satisfaction d’être membre de la Croix‑Rouge. Jetez un coup d’œil à la chaîne YouTube officielle de l’organisation et lisez les témoignages sur son site Web pour avoir une idée de ce qui vous attend. Portez-vous volontaire et vous verrez à quel point l’expérience est agréable!
 
Si vous souhaitez devenir bénévole à la Croix‑Rouge, rendez-vous à l’adresse partenairescroixrouge.ca.

 
Articles connexes :
Le bénévole Pierre Paquet en première ligne durant la COVID‑19
D’élémentaire à expert : l’informatique au service du bénévolat durant la COVID‑19
Un homme de Saskatoon devient bénévole après son expérience en quarantaine
comments powered by Disqus