Aller au contenu
 

Une décennie de la Croix-Rouge sur le terrain

Alors que la décennie tire à sa fin, revenons sur quelques événements qui ont rassemblé des travailleurs humanitaires de partout dans le monde, inspiré des solutions novatrices pour résoudre des défis complexes, et démontré l’extraordinaire résilience dont sont capables les sinistrés face aux catastrophes.



2010: Séisme en Haïti

A Red Cross worker bandages a child's face in Haiti
Le 12 janvier, un puissant séisme frappe Haïti, suivi de plusieurs violentes répliques. Des édifices s’effondrent et de nombreuses infrastructures comme des routes sont endommagées ou détruites, affectant des centaines de milliers de personnes. Dès les premiers jours suivant la catastrophe, la Croix-Rouge canadienne fait parvenir des fonds et des fournitures d’urgence en Haïti, en plus de dépêcher des travailleurs humanitaires sur place pour participer à l’intervention internationale qui s’organise.  

Au cours des années qui ont suivi la catastrophe, Haïti a dû relever de nombreux défis comme une éclosion de choléra et de nombreux ouragans. C’est pourquoi la Croix-Rouge canadienne a poursuivi ses efforts pour venir en aide à la population, en étroite collaboration avec la Croix-Rouge haïtienne, afin de l’aider à mieux se préparer aux catastrophes éventuelles.

Pour en savoir plus, consultez Santé en Haïti : des soins et des premiers secours accessibles


2011: Séisme au Japon et tsunami en Asie-Pacifique

A Japanese Red Cross worker looks at damage from the earthquake

Le 11 mars, un séisme de magnitude 9 secoue le Japon et déclenche des alertes au tsunami sur l’ensemble du bassin Pacifique. Des milliers de personnes sont blessées, tuées ou portées disparues. Le séisme et le tsunami endommagent trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, ce qui cause un accident nucléaire. La Croix-Rouge japonaise intervient en fournissant des articles essentiels, des soins médicaux, des services de santé mentale ainsi que de l’aide en matière d’hébergement à des milliers de sinistrés.

Grâce à la générosité des Canadiens, nous avons pu offrir une aide financière à la Croix-Rouge japonaise pour l’appuyer à la suite de cette catastrophe.

Pour en savoir plus, consultez Séisme au Japon : la Croix-Rouge aide à la reconstruction et au rétablissement des collectivités


2012: Ouragan Sandy

A ship that collided with a road during Hurricane Sandy

En octobre, des membres de la Croix-Rouge canadienne se joignent aux opérations de la Croix-Rouge américaine visant à venir en aide aux victimes de l’ouragan Sandy. La tempête cause des pannes d’électricité et des inondations majeures, en plus de déraciner des arbres et de déplacer des tonnes de débris. La Croix-Rouge canadienne et la Croix-Rouge américaine étant des partenaires de longue date, il n’est pas rare de voir des bénévoles américains prêter main-forte au Canada, et vice-versa.

Pour en savoir plus, consultez L’ouragan Sandy : un an après la catastrophe aux États-Unis

En 2012, le conflit qui sévit en Syrie continue de s’intensifier et le nombre de personnes déplacées ne cesse d’augmenter. Dès le début du conflit, des équipes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont intervenues pour répondre aux besoins des personnes fuyant la violence, et la Croix-Rouge canadienne a maintenu sa présence tout au long de la décennie.


2013: Typhon Haiyan

A little girl stands in a damaged area after Typhoon Haiyan

Le 8 novembre, le typhon Haiyan, l’un des plus violents typhons à avoir jamais touché terre, s’abat sur les Philippines, et son passage aura des conséquences catastrophiques. Au lendemain de la tragédie, la Croix-Rouge canadienne verse une contribution financière visant à offrir une aide indispensable aux sinistrés.  

Le typhon ayant détruit ou lourdement endommagé plusieurs hôpitaux, fragilisant ainsi le système de santé des Philippines, la Croix-Rouge canadienne a rapidement déployé son hôpital mobile dans la ville d’Ormoc, qui a été dévastée par la catastrophe. Les travailleurs humanitaires de la Croix-Rouge canadienne y ont offert des services essentiels comme des soins chirurgicaux, des médicaments, des soins de santé maternelle et du soutien psychosocial. En quatre mois, l’équipe de l’hôpital mobile a traité plus de 1 000 patients, pratiqué 114 chirurgies et effectué 418 accouchements. Depuis, la gestion de l’hôpital de campagne d’urgence a été confiée à la Croix-Rouge philippine, qui a désormais les capacités d’assurer la prestation de soins médicaux d’urgence advenant une catastrophe future.

Pour en savoir plus, consultez  : La Croix-Rouge philippine assume la gestion de l’hôpital de campagne d’urgence

En juin 2013, le sud de l’Alberta est touché par de graves inondations qui endommagent des maisons, des commerces et des terres agricoles. Le rétablissement après une catastrophe d’une telle envergure peut prendre plusieurs mois, voire des années, mais grâce à de généreux dons s’élevant à 45 millions de dollars, la Croix-Rouge canadienne a pu fournir une assistance à long terme aux sinistrés. Au total, elle a porté secours à 9 459 familles, appuyé la réparation et la réhabilitation de 229 maisons, financé 104 initiatives communautaires et fournit une aide financière à 40 propriétaires de petites entreprises.

La nuit du 6 juillet 2013, un train transportant des millions de litres de pétrole déraille en plein centre-ville de Lac-Mégantic. Les conséquences sont catastrophiques : 47 personnes perdent la vie, 31 enfants se retrouvent orphelins d’un ou de deux parents et de nombreux bâtiments sont anéantis.

Des équipes de la Croix-Rouge canadienne sont rapidement intervenues afin de répondre aux besoins des personnes évacuées. Pendant les six premiers mois, quelque 600 bénévoles de l’ensemble du Québec ont été mobilisés, dont 148 bénévoles de la région de Lac-Mégantic. Au cours des cinq années qui ont suivi, la Croix-Rouge canadienne a prêté main-forte à plus de 3 000 personnes, y compris 286 étudiants et travailleurs ayant perdu un emploi, 254 travailleurs autonomes et propriétaires d’entreprises ainsi que 114 familles endeuillées


2014: Éclosion d’Ebola en Afrique de l’Ouest

Red Cross workers remove a body for a safe and dignified burial during Ebola outbreak

Les premiers cas de la maladie à virus Ebola sont confirmés en Guinée au mois de mars, marquant le début de la pire flambée d’Ebola de toute l’histoire, tant au niveau du nombre de personnes touchées que de l’étendue géographique de l’épidémie. Il s’agit également de l’une des catastrophes de santé publique mondiale les plus complexes des dernières années.

Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge des pays touchés ont dirigé les opérations en collaboration avec de nombreuses Sociétés nationales partenaires, y compris la Croix-Rouge canadienne. Cette intervention complexe comprenait la prestation de soins médicaux et de soutien psychosocial, la mise sur pied d’activités de sensibilisation, le dépistage des cas et l’inhumation sécuritaire et respectueuse des défunts. La Croix-Rouge canadienne a également déployé des travailleurs humanitaires et participé à l’établissement d’un centre de traitement en Sierra Leone.

Pour en savoir plus, consultez : Au cœur de la lutte contre l’Ebola en toute sécurité


2015: Séisme au Népal

Supplies for the emergency field hospital arrive in Nepal

En avril, deux violents séismes secouent le Népal, blessant et tuant des milliers de personnes. Des maisons sont détruites, des infrastructures sont endommagées et les moyens de subsistance de la population sont réduits à néant. De plus, la dévastation causée par les séismes complique l’accès à des communautés isolées et vulnérables du Népal.

La Croix-Rouge canadienne a déployé son hôpital mobile d’urgence et une équipe de travailleurs humanitaires à Dhunche, une collectivité durement touchée par les séismes. Les médecins et le personnel infirmier ont travaillé sans relâche pour traiter des milliers de sinistrés ayant besoin de soins médicaux, et des cliniques mobiles se sont installées dans des villages difficiles d’accès afin d’y soigner les patients qui ne pouvaient se rendre à l’hôpital mobile. L’équipe de la Croix-Rouge a également formé des professionnels de la santé népalais pour qu’ils puissent prendre la relève. En août 2015, la responsabilité de l’hôpital mobile a été transférée aux autorités sanitaires locales. 

Vidéo : Un délégué de la Croix-Rouge filme un éboulement provoqué par un nouveau séisme au Népal

Au début de 2015, la Croix-Rouge intervient en Saskatchewan pour venir en aide à des milliers de personnes forcées d’évacuer en raison des feux de forêt. Plus de 280 employés et bénévoles de la Croix-Rouge — provenant des Prairies et d’ailleurs au Canada — sont mobilisés.


2016: Feux de forêt à Fort McMurray

Clean up kits for those returning to Fort McMurray and surrounding communities after evacuation

En 2016, de violents feux de forêt, baptisés « la bête », forcent les habitants de Fort McMurray et des communautés environnantes à fuir leur domicile. Il s’agit d’une des catastrophes naturelles les plus dévastatrices et les plus coûteuses de l’histoire de l’Alberta, et ses effets se font encore sentir aujourd’hui. Dès le début des incendies, les Canadiens répondent à l’appel, que ce soit en faisant des dons ou en offrant leurs services bénévolement.

Les personnes évacuées s’étant réfugiées un peu partout au pays, la distribution de l’aide aux sinistrés s’annonçait complexe. Mais grâce aux transferts électroniques de fonds, les personnes inscrites ont pu recevoir l’aide dont elles avaient besoin, peu importe où elles se trouvaient. Les transferts électroniques de fonds donnent aux sinistrés les moyens de se rétablir à la suite d’une catastrophe et à se procurer les articles nécessaires pour répondre à leurs besoins et à ceux de leur famille.

Pour en savoir plus, consultez  Le rétablissement se poursuit à Fort McMurray alors que la Croix-Rouge publie son rapport sur les feux —Un an après.

Toujours en 2016, des milliers de réfugiés syriens arrivent au Canada. Nous avons accueilli les familles dans leur nouveau pays de résidence en leur fournissant des articles essentiels comme des bottes d’hiver, des collations, des services d’hébergement temporaire et de transport ainsi que des programmes pour les enfants. La Croix-Rouge canadienne leur a également offert des services d’information et de réunification des familles.


2017: Feux de forêt en Colombie-Britannique

Red Cross workers look at damage from BC wildfires

Alors que les feux de forêt de 2016 étaient encore bien présents dans les mémoires, la Colombie-Britannique doit affronter une autre saison des feux de forêt particulièrement active, dont les nombreux brasiers forcent l’évacuation de résidents partout dans la province. Encore une fois, la Croix-Rouge a recours aux transferts électroniques de fonds pour distribuer une aide financière aux sinistrés, peu importe où ils se trouvent. Dans le cas des communautés particulièrement isolées ayant un accès limité à des ordinateurs, des équipes de la Croix-Rouge se sont rendues sur place pour permettre aux sinistrés de s’inscrire et de recevoir l’assistance dont ils avaient besoin.

Pour en savoir plus, consultez  : La Croix-Rouge vient en aide aux sinistrés des feux de forêt en Colombie-Britannique

Entre 2017 et 2019, la Croix-Rouge canadienne a participé à l’évacuation de plusieurs communautés touchées par la fumée des feux de forêt, notamment celles des Premières Nations de Little Grand Rapids et de Pauingassi pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables comme les aînés, les bébés et les personnes souffrant de problèmes respiratoires chroniques. Cette intervention s’inscrit dans une entente conclue avec le gouvernement fédéral, selon laquelle la Croix-Rouge canadienne est responsable de toute l’aide d’urgence aux Premières Nations du Manitoba. 


2018: Mouvements de population au Bangladesh

A young boy with aid supplies in makeshift settlement in Bangladesh

Au Bangladesh, des milliers de personnes ayant fui la violence qui sévit dans l’État de Rakhine, au Myanmar, vivent dans des camps de fortune surpeuplés. Les conditions y sont extrêmement difficiles, et les besoins humanitaires sont criants. La Croix-Rouge canadienne, de concert avec d’autres Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, s’efforce de prodiguer des soins médicaux aux personnes vulnérables vivant dans les camps, de leur distribuer de la nourriture et de l’eau et de leur fournir de l’hébergement et des services de soutien en santé mentale et de réunification familiale. Une importante proportion de la population des camps étant composée d’enfants non accompagnés, la Croix-Rouge a mis en œuvre des mesures pour les protéger, particulièrement contre les risques liés au trafic humain et à l’exploitation.

Pour en savoir plus, consultez : Sauver des vies au plus profond de la nuit


2019: Mozambique

A power outage means medical care needed to be delivered in the dark in Mozambique

En mars, après que le cyclone tropical Idai ait touché terre au Mozambique, la Croix-Rouge canadienne y déploie son hôpital mobile d’urgence et une équipe de travailleurs humanitaires. Les risques sanitaires augmentent considérablement à la suite d’une catastrophe de cette ampleur, tout comme la menace d’une éclosion de maladies hydriques comme le choléra et la malaria. C’est pourquoi l’hôpital mobile a rapidement aménagé un centre de traitement du choléra pour faire face à une éventuelle éclosion de la maladie
.
Cette intervention a également été une occasion d’améliorer l’égalité entre les genres en embauchant des ouvrières pour travailler à la reconstruction de l’hôpital du district de Nhamatanda, gravement endommagé par le cyclone. Dès le tout début de l’intervention, nous avons mis l’accent sur les activités de protection, d’égalité des genres et d’inclusion, qui comprennent des mesures toutes simples comme l’installation de verrous sur les portes des salles de bain et l’aménagement d’un endroit spécifique pour les femmes enceintes sur le point d’accoucher. 

Lecture : Améliorer le sort des mères et de leur bébé au lendemain du cyclone Idai

Voici quelques-uns des événements transformateurs qui ont eu lieu au cours de la dernière décennie. Chaque jour, la Croix-Rouge intervient à la suite de sinistres et d’urgences, et nous sommes très fiers de nos accomplissements. Toutefois, nous sommes conscients que nous pas n’aurions pu y arriver sans l’immense générosité des donateurs canadiens, de nos bénévoles, de nos employés et de nos partenaires. Nous commençons l’année 2020 prêts à intervenir en tout lieu et en tout temps afin de continuer notre mission avec vous.

Photos: Talia Frenkel, Croix-Rouge américaine,  Croix-Rouge japonaise, Roxanne Gularte, Patrick Fuller, IFRC, Victor Lacken, Croix-Rouge finlande, Croix-Rouge canadienne, Stephanie Murphy, Angela Hill
comments powered by Disqus