Aller au contenu
 

La santé mentale et le sport – les meilleurs alliés

Par Vanessa Racine, coordinatrice aux médias sociaux

Visitez notre page de ressources sur la COVID‑19 pour consulter les renseignements à jour sur les programmes, les services et les conseils de la Croix-Rouge.

 
L’Association canadienne pour la santé mentale estime qu’un Canadien sur cinq traversera une crise ou recevra un diagnostic de maladie mentale. À partir de 40 ans, ce ratio s’élève à un Canadien sur deux. Alors que les bienfaits de l’activité physique sur la santé physique sont connus, bouger peut également faire partie des moyens efficaces pour une bonne santé mentale.
 
Une question de bien-être
Le terme « santé mentale » ne se limite pas à la simple absence de maladies mentales. Selon l’Organisation mondiale de la santé, il s’agit « d’un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté ». Le rythme effréné de la vie d’aujourd’hui peut parfois compromettre notre équilibre psychologique; voilà pourquoi il est important de trouver des stratégies simples et efficaces pour le préserver. L’activité physique en est une.
 
Bien que vous ne voyiez pas souvent la mention « augmenter l’activité physique » inscrite sur vos ordonnances médicales, il n’en demeure pas moins que cette mesure est souvent préconisée comme moyen de contrer et de prendre en charge de nombreuses maladies. Les maladies mentales telles que la dépression ou les troubles anxieux ne font pas exception. 
 
Les bénéfices pour l’esprit
Selon l’Institut national de santé publique du Québec, l’activité physique peut exercer de nombreux effets bénéfiques sur l’esprit, notamment :
  • Elle améliore l’humeur et la vitalité.
  • Elle suscite un sentiment de fierté, d’estime de soi et de bien-être général, surtout lorsqu’elle contribue à une perte de poids souhaitée.
  • Elle augmente la capacité de concentration et la facilité à accomplir les activités quotidiennes.
  • Elle réduit le niveau de stress et améliore la capacité à le gérer.
  • Elle favorise un sommeil de meilleure qualité.
De plus, si vous vivez au quotidien avec une maladie mentale, le fait d’inclure l’exercice à votre routine quotidienne pourra vous aider à réduire vos symptômes et à mieux fonctionner.
 
Pour tirer le maximum d’avantages de votre démarche, optez pour des activités qui vous plaisent et qui conviennent à vos capacités et à votre mode de vie.
 
Le niveau d’activité physique idéal
Nul besoin de devenir un athlète de haut niveau pour observer les avantages de l’activité physique sur sa santé mentale. Le fait de réaliser des exercices (surtout aérobiques) d’intensité modérée pour une durée d’au moins 15 à 30 minutes par jour peut s’avérer suffisant pour noter des changements sur l’humeur et le bien-être. Cela dit, si vous vous sentez capable d’en faire plus et en avez envie, allez-y! Rappelez-vous cependant que lorsqu’on commence un programme d’exercice plus intensif alors qu’on souffre d’une maladie chronique, comme une maladie cardiaque, il vaut mieux en parler avec son médecin d’abord. Il pourrait également s’avérer judicieux de faire appel aux services d’un entraîneur personnel qualifié.
 
En conclusion, mettre l’activité physique au cœur de ses priorités constitue une mesure simple et accessible à tous permettant de prendre soin de son bien-être et de sa santé, y compris la santé mentale.
 
Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la santé mentale, découvrez nos cours de premiers secours psychologiques offerts en ligne
 
 
Articles connexes :  
 
comments powered by Disqus