Aller au contenu
 

Grâce au Fonds d’urgence pour l’appui communautaire, des jardins communautaires s’épanouissent pendant la pandémie

Visitez notre page de ressources sur la COVID-19 pour consulter les renseignements à jour sur les programmes, les services et les conseils de la Croix-Rouge.

Par Fernanda Fraga, bénévole en communications à la Croix-Rouge canadienne
 
Sarcler le sol, semer les graines et les arroser régulièrement, extraire les mauvaises herbes. Autant de gestes typiques du jardinage. Mais il ne faut pas s’y méprendre. Ces efforts portent fruit de plus d’une façon.

« Nous cultivons bien plus qu’un jardin. Nous aidons des gens à s’épanouir », soutient Mary Drummond, présidente de l’initiative DIG (Durham Integrated Growers for a Sustainable Community).

DIG est une initiative de collaboration qui existe depuis 2008 dans la région de Durham, en Ontario. Elle offre des possibilités de partage de ressources, du mentorat, de l’assistance technique et de l’aide au développement pour soutenir la production communautaire locale de nourriture et favoriser la sécurité alimentaire. À ce jour, les 30 jardins communautaires associés à DIG ont bénéficié à plus de 5 000 personnes de divers horizons. En plus de gens qui veulent socialiser ou qui n’ont simplement pas assez d’espace chez eux pour jardiner, ces jardins communautaires ont réuni de nouveaux arrivants, des personnes vulnérables sur le plan financier et des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale.

« Il peut arriver que nous venions jardiner avec des soucis en tête. Dans ces cas-là, les autres personnes présentes pourront nous offrir une nouvelle perspective sur notre situation. Ensuite, on peut se concentrer sur ses tâches et oublier ses préoccupations pendant quelques instants, explique Mme Drummond. Au jardin, il arrive aussi que nous découvrions que quelqu’un d’autre a des problèmes plus pressants que les nôtres et que nous finissions par aider cette personne. »

DIG est au nombre des centaines d’organismes à but non lucratif partout au pays qui ont reçu le soutien financier de la Croix-Rouge canadienne par l’entremise du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement fédéral. Grâce à ce soutien, dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l’initiative DIG est parvenue non seulement à maintenir, mais aussi à élargir ses activités. En effet, DIG offre aux personnes faisant face à de l’insécurité alimentaire une occasion d’avoir accès à une offre alimentaire durable pendant la pandémie.

« Il s’agit de précieuses sources communautaires d’aliments pour les populations qui étaient vulnérables avant la pandémie, mais aussi pour celles qui sont fragilisées par la situation actuelle », d’ajouter Mme Drummond.

En majorité, les jardins communautaires qu’appuie DIG remettent leurs récoltes à des banques alimentaires. C’est notamment le cas du jardin de la U-Help Foundation. Pendant l’été, des étudiants cultivent le jardin de U-Help pour produire des fruits et des légumes frais qui sont ensuite distribués à des personnes âgées dans le besoin.

Selon Vessna Romero, qui assure la coordination de l’initiative U-Help : « À ce moment-ci de leur vie, les personnes âgées pourraient se sentir seules. Cette initiative nous permet de leur montrer avec de la nourriture que nous sommes là, que nous nous préoccupons d’elles et que nous voulons prendre soin d’elles. Je suis fermement convaincue du pouvoir de la terre, de l’eau et des graines. Il est si facile de réunir ces éléments pour produire notre nourriture. »

Sabrina West, à droite, est une étudiante de 22 ans qui a commencé à s’intéresser à l’agriculture à l’école. Cet été, elle travaille comme jardinière avec U-Help.

« J’ai appris des choses au sujet des différentes façons de nourrir une communauté et de l’importance que peut avoir un jardin communautaire dans certaines localités, affirme Sabrina. Les aliments frais sont dispendieux. C’est pourquoi de nombreuses personnes mangent seulement des produits alimentaires transformés. C’est formidable que nous puissions contribuer à changer cela un petit peu. »

La Croix-Rouge canadienne finance la suite de ce projet grâce au généreux soutien du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.
 
La Croix-Rouge canadienne finance ce projet grâce au généreux soutien du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.
 
Le programme était offert aux organismes sans but lucratif qui offrent des services aux personnes particulièrement susceptibles de subir les conséquences sanitaires, économiques et sociales de la COVID-19. Consultez le site croixrouge.ca/organismescommunautaires pour en savoir davantage.



Sur le même sujet :
comments powered by Disqus