Aller au contenu
 

Le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire contribue à offrir des services pour aider les pères à maintenir des relations saines avec leurs enfants.

RePère est un organisme communautaire à but non lucratif ayant pour mission de favoriser le développement des compétences paternelles en offrant aux pères les outils nécessaires pour créer et maintenir de bonnes relations avec leurs enfants. Ses objectifs principaux sont d’offrir un soutien aux pères en difficulté et de permettre aux hommes de se définir dans leur rôle de père. Il œuvre depuis maintenant 25 ans dans la région de Montréal.

Quand la COVID‑19 a frappé, en mars, par mesure de sécurité et conformément aux directives de la santé publique et du gouvernement du Québec, les bureaux de RePère ont, à regret, dû fermer jusqu’à nouvel ordre en continuant toutefois à offrir les services de clinique juridique et d’intervention psychosociale . L’organisme a dû s’adapter à la nouvelle réalité en proposant des ateliers et des interventions en ligne.
 
Selon Mohammed Barhone, directeur général: « Nous offrons les mêmes services, mais en mode COVID, soit avec une approche plus technologique. Nous avons bonifié notre offre au niveau de la prévention, en privilégiant des rencontres par courriel ou par téléphone. »

RePère estime qu’un père doit être présent dès le début de la vie de l’enfant pour qu’une relation de qualité s’installe et se maintienne dans toutes les étapes de son développement. Avec le soutien financier octroyé par la Croix-Rouge, le Centre a pu développer son projet pour l’été 2020 visant à développer les compétences paternelles de 350 pères au Québec en offrant les outils et les services pour créer, renforcer et maintenir des relations saines avec leurs enfants.
 
« On ne peut plus fonctionner comme avant. Nous avons dû embaucher une personne supplémentaire afin de prolonger nos heures d’ouverture, entre autres le weekend.  Avant, nous étions fermés les samedis et les dimanches. De plus, nous avons dû investir dans de nouveaux outils technologiques, par exemple, l’application Zoom pour des rencontres virtuelles ainsi que des caméras vidéo pour que les intervenants soient fonctionnels dans le cadre de leur travail. »
 
L’aide financière de la Croix-Rouge a permis d’atténuer les impacts de la COVID-19, car la pandémie a laissé de nombreux pères isolés, sans emploi, stressés et loin de leurs enfants. L’aide permet également de soutenir de nouveaux arrivants et des personnes racisées en leur donnant accès aux services d'inclusion sociale et de formation.

« Nous sommes conscients que l’étape qui s’en vient sera très difficile. Le retour à la normale est finalement plus long que prévu. Notre priorité est l’intervention psychosociale, mais d’autres besoins se font de plus en plus sentir, comme l’hébergement d’urgence ou l’alimentation. Nous espérons également pouvoir tenir des rencontres en personne en septembre , si les mesures deviennent plus souples. »

Pour en savoir plus sur l’organisme, consultez son site Web
 
La Croix-Rouge canadienne finance ce projet grâce au généreux soutien du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.
 
Le programme était offert aux organismes sans but lucratif qui offrent des services aux personnes particulièrement susceptibles de subir les conséquences sanitaires, économiques et sociales de la COVID-19. Consultez le site croixrouge.ca/organismescommunautaires pour en savoir davantage.

 
Articles connexes
Les leçons de la COVID-19 
La lutte contre la pandémie de COVID-19 à travers le monde
 
comments powered by Disqus