Aller au contenu
 

Art, éducation et culture au service des nouveaux arrivants

Billet écrit par Alyson Gourley-Cramer, conseillère en communications à la Croix-Rouge canadienne
 
Imaginez changer de pays en pleine pandémie. En temps normal, votre famille se sentirait peut-être isolée dans un nouveau milieu de vie qu’elle ne connaît pas, mais en plein confinement, le défi est d’autant plus grand.

« N’importe quelle famille qui arrive au Canada vivra inévitablement un choc culturel. Celui-ci est encore plus brutal si le déménagement s’effectue durant une pandémie mondiale. La famille vivra de l’isolement social et peinera à obtenir l’aide nécessaire », explique Towunmi Coker, qui a mis sur pied la Fondation Towunmi Coker Literary Initiative (lien en anglais seulement).
 
La Fondation Towunmi Coker Literary Initiative (TCLI) est un organisme sans but lucratif de l’Alberta dont la mission est d’aider les nouveaux arrivants dans le besoin. Elle offre des programmes éducatifs et sociaux qui s’articulent autour de trois piliers : la stabilité financière, une éducation de qualité et des pratiques d’hygiène sécuritaires. L’organisme souhaite ainsi favoriser un changement sociétal positif grâce à la littérature, les arts et la culture.
 
Le soutien financier supplémentaire que la Croix-Rouge canadienne a remis à la Fondation, par l’entremise du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement fédéral, était inespéré. L’organisme a enfin pu élargir son offre de services, qui comprend dorénavant de nouveaux programmes visant à encourager, à éduquer et à soutenir tant les adultes que les enfants durant cette période difficile.

Grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, un organisme sans but lucratif de l’Alberta a élargi son offre de services destinés aux familles nouvellement arrivées au pays. La Fondation Towunmi Coker Literary Initiative estime que les sommes distribuées par la Croix-Rouge changeront du tout au tout le quotidien des arrivants qui doivent se familiariser avec leur nouveau milieu de vie en pleine pandémie. 

L’organisme a mis sur pied un programme éducatif de 6 semaines qui a permis à 28 enfants de réaliser différentes activités, comme des bricolages, et de se familiariser à la culture canadienne, notamment grâce à des vidéos et des collations. Par ailleurs, 17 adultes se sont inscrits à des cours sur les finances personnelles qui seront donnés la prochaine session, en ligne ou en personne, conformément aux mesures de distanciation prévues. La Fondation a également assemblé des paquets contenant aliments, des cartes-cadeaux et de petites douceurs, qui seront distribués aux familles nouvellement arrivées. Certaines d’entre elles profiteront même du service de prêt d’ordinateur portable. « Quand on change de pays, il peut être extrêmement difficile de s’adapter à un autre système financier et à des conventions sociales différentes, témoigne Coker. Notre rôle, c’est d’aider les nouveaux arrivants autant que nous le pouvons. »
 
Les programmes de la Fondation ont connu un immense succès. Certains parents ont souligné l’enthousiasme de leurs enfants, qui se levaient à l’avance pour s’assurer d’être là à temps. Les activités suscitaient leur intérêt et les ont aidés à se faire des camarades au sein de leur communauté culturelle.
 
La devise de la Fondation TCLI pourrait se traduire ainsi : « Nous osons parce qu’ensemble, nous pouvons ». Grâce au financement supplémentaire dont il a bénéficié, l’organisme a pu aider de nombreuses familles à se familiariser à leur terre d’accueil.
 
« Le financement accordé au programme va grandement améliorer les conditions de vie des participants », croit Coker.
 
La Croix-Rouge canadienne finance la suite de ce projet grâce au généreux soutien du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.

 
Sur le même sujet :
comments powered by Disqus