Aller au contenu
 

Le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire vient en aide aux nouveaux parents du Québec

Devenir mère peut être une expérience intimidante, entre autres au moment d’accoucher ou d’allaiter. C’est pourquoi les organismes communautaires peuvent être d’une aide précieuse. C’est d’autant plus le cas pendant la pandémie de COVID‑19, qui multiplie les besoins en matière de ressources et de soutien. Au Québec, un organisme de santé communautaire, Groupe d'entraide Allaitement Sein-Pathique, n’aide pas seulement les nouvelles mères. Son programme s’adresse à tous les parents ayant besoin des conseils d’une marraine expérimentée.

Grâce au soutien du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement fédéral géré par la Croix‑Rouge canadienne, cet organisme peut désormais offrir son expertise en ligne afin de venir en aide à davantage de nouveaux parents pendant et après la pandémie.

Jan Kelly, coordinatrice au Groupe d'entraide Allaitement Sein-Pathique, souligne à quel point les liens tissés dans le cadre du programme sont bénéfiques pour les nouveaux parents, voire encore plus que l’enseignement qui y est offert, surtout pendant la pandémie.

« Ces relations permettent de briser le sentiment d’isolement qui ressentent parfois les parents qui passent beaucoup de temps à la maison, explique-t-elle. Même avant la pandémie, notre objectif général était de briser l’isolement des personnes qui traversent ces épreuves seules, et je peux vous dire que le phénomène n’a fait que s’aggraver depuis.

« Heureusement, nous avions déjà un bon système de bénévolat en place. Les familles sont jumelées à nos mères dûment formées. Nous pouvons continuer d’accompagner les mères qui s’attendent à accoucher cet hiver ou cet automne et celles qui ont déjà un bébé à la maison. Nous organisons des rencontres Zoom et de bons vieux appels par téléphone pour prendre des nouvelles de nos membres. »
Felicia Clarke est née et a grandi dans la Municipalité de Grosse-Île, une des deux communautés anglophones des Îles de la Madeleine où le programme est offert. La mère de deux jeunes filles de moins de quatre ans connaît les nombreux bienfaits du programme.

« J’ai fait appel au programme à chacune de mes grossesses, raconte-t-elle. Le programme de mentorat et les rencontres mensuelles dans notre communauté aident les gens à comprendre qu’ils ne sont pas seuls et que beaucoup ont vécu ou vivent les mêmes choses qu’eux. C’est réconfortant de rencontrer des gens à qui on peut demander de l’aide ou raconter ses expériences. Dans mon cas, le sentiment d’isolement s’est allégé en sachant qu’il y avait des gens à qui je pouvais demander de l’aide et des mères qui vivaient les mêmes choses et qui éprouvaient les mêmes difficultés que moi. »
Kelly fait valoir que le besoin de communiquer, même de façon virtuelle, est plus important que jamais en ce moment. L’aide financière du gouvernement permettra à son organisme de tourner des vidéos éducatives que les nouveaux parents pourront regarder en ligne.

« Nous avons constaté que les familles s’en tiraient plutôt bien au cours des premiers mois. Beaucoup de femmes pouvaient compter sur la présence de leur conjoint à la maison. Maintenant que les gens retournent travailler, elles se retrouvent seules à nouveau. Le mois de juin a été beaucoup plus difficile pour elles que mars, avril et mai. C’est pourquoi il est si important de produire ces vidéos. Notre projet avec la Croix‑Rouge consiste à tourner des vidéos afin d’offrir une solution de rechange aux cours en personne, car ce n’est pas tout le monde qui a le même degré de tolérance au risque par rapport au virus, surtout lorsqu’il est question de bébés et de femmes enceintes.

« Je pense que ces vidéos seront très utiles pour informer le public de nos services, de l’allaitement et de l’expérience de devenir parent. »

Pour en savoir davantage, visitez le site du Groupe d'entraide Allaitement Sein-Pathique.


La Croix‑Rouge canadienne offre un soutien financier à cet organisme pour garantir la poursuite de ses activités. Cette aide est possible grâce au programme de subventions du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.

Si vous travaillez pour un organisme à but non lucratif qui offre des services aux personnes les plus susceptibles d’être touchées par les répercussions sanitaires et économiques de la COVID‑19, vous aussi pourriez recevoir une subvention ou obtenir gratuitement des équipements de protection individuelle (EPI) et de la formation.

Une deuxième phase de subventions, de distribution d’équipement de protection individuelle et de formation a été lancée le 5 octobre 2020. Pour en savoir davantage, rendez-vous à l’adresse www.croixrouge.ca/organismescommunautaires.



Articles connexes
comments powered by Disqus