Homme dans une piscine qui semble se noyerTout le monde a déjà vu une scène de noyade au grand écran, où la victime gesticule et s’époumone pour crier au secours. Ce scénario ne reflète nullement la réalité. En fait, un être cher pourrait se noyer à quelques mètres de vous sans que vous vous en rendiez compte, car la noyade tue en silence.

 « Une personne qui se noie consacre toute son énergie à essayer de respirer et à garder la tête hors de l’eau, a expliqué Shelley Dalke, directrice, Programmes nationaux de natation et de sécurité aquatique, Croix-Rouge canadienne. Il lui est absolument impossible de crier à l’aide et de remuer les bras au-dessus de sa tête comme on le voit dans les films. Une noyade est souvent silencieuse. »

C’est pourquoi il est fondamental de surveiller attentivement les enfants lorsqu’ils jouent près de l’eau. Plus de 90 % des enfants qui se noient en eau peu profonde ne sont pas accompagnés ou surveillés par un adulte attentif.

« Les parents et les parents-substituts devraient toujours désigner une personne responsable de surveiller les enfants lorsque ces derniers se trouvent dans l’eau, sur l’eau ou près de l’eau, a ajouté Mme Dalke. Cette personne ne devrait jamais, pas même pendant une seconde, briser le contact visuel avec les enfants. »

Les enfants incapables de maintenir leur tête hors de l’eau peuvent se noyer dans à peine quelques centimètres d’eau. Bon nombre d’enfants victimes de noyade n’avaient nullement l’intention de se retrouver dans l’eau. Les personnes qui ont peu ou pas d’habiletés en natation peuvent disparaître sous l’eau en quelques secondes sans avoir démontré de signe évident de détresse.
La position de « réflexe instinctif à la noyade » permet à la personne en détresse de rester à la surface de l’eau. Par contre, souvent, cette position l’empêche de garder sa bouche hors de l’eau ou de maintenir suffisamment d’air dans ses poumons pour rester à la surface de l’eau.

Restez à l’affût des sept signes suivants indiquant qu’une personne se noie :
  1.  La victime s’efforce de tenir sa tête hors de l’eau afin de respirer. La tête demeure presque complètement submergée, inclinée vers l’arrière; la bouche rase la surface de l’eau.
  2. Les bras sont étendus latéralement et poussent vers le bas.  
  3. Le corps est en position verticale ou quasi verticale, sans battements de jambes.
  4. La victime se débat sous l’eau, en direction du point de sécurité le plus proche, p. ex. une personne, la zone d’eaux peu profondes, un objet flottant ou une embarcation.
  5. Les yeux de la victime sont grands ouverts, son regard vitreux, vide et incapable de se fixer.
  6. La victime est incapable de répondre à la question : « Est-ce que tout va bien? »
  7. Le silence.
 
Pour savoir comment intervenir en cas de noyade, trouvez un cours de natation ou de sauveteur Croix-Rouge dans votre région. Pour en savoir davantage sur la sécurité aquatique, prière de consulter ce lien.