Aller au contenu

Vous devez pelleter ? Voici les risques et les erreurs à éviter !

Pelleter de la neige, c’est tout un sport! Mais encore faut-il savoir le faire sans risquer de se blesser. De simples gestes peuvent vous épargner bien des maux.

Selon Météo Média, il tombe en moyenne 210 cm de neige chaque année d’octobre à mai à Montréal. Pour déneiger une entrée pour deux voitures de 30 mètres carrés, c’est donc 6300 kg de neige qui est à dégager. Si une pelletée de neige pèse en moyenne 5 kg, c’est donc 1260 fois le même mouvement que vous devrez effectuer pour pelleter. Pas étonnant alors de savoir que 31 % des Canadiens désignent l’action de pelleter comme responsable de douleurs musculaires et articulaires, selon l’Association des chiropraticiens du Québec

Pour ne pas vous blesser, voici les erreurs à éviter :
  1. Tourner seulement le haut de votre corps pour déposer la neige
  2. Pencher le dos en gardant les genoux droits pour soulever une pelletée
  3. Prendre de grosses pelletées difficiles à pousser ou soulever
  4. Lancer la neige au-dessus de votre épaule
  5. Utiliser une pelle de la mauvaise taille ou trop lourde
  6. Se dépêcher pour finir rapidement
  7. Attendre la fin de la tempête avant de pelleter pour éviter d’avoir à recommencer
  8. Négliger de s’échauffer avant de pelleter

Les chiropraticiens observent chaque année une recrudescence du nombre de consultations en clinique chiropratique à chaque grosse bordée de neige. Selon l’Association, « Les patients reçus en clinique après une tempête de neige se présentent principalement avec des douleurs au bas du dos, au cou et aux épaules. » Le risque de blessures est d’autant plus grand si le patient qui consulte suite à une séance intense de pelletage avait une condition préexistante qu’il a négligé de soigner.

Un autre danger : les crises cardiaques

De plus, selon l’Institut de cardiologie de Montréal, Comme toute autre activité physique intense, pelleter de la neige peut être risqué (risque d’infarctus du myocarde) si vous n’êtes pas une personne qui s’entraîne de façon régulière. Le problème lorsque l’on pellette de la neige, c’est que les fréquences cardiaques augmentent très rapidement, surtout si la neige est lourde. Pour une personne de 40 ans, le maximum de battements cardiaques à l’effort devrait être d’environ 180 par minute. Or, en pelletant énergiquement, votre cœur peut atteindre 180 battements/minute en moins de 45 secondes, ce qui est très exigeant pour le cœur quand on n’est pas en forme.

Il est donc primordial de connaître les signes et symptômes d’une crise cardiaque
  • Douleur thoracique sous forme de serrement
  • Difficultés respiratoires
  • Douleurs abdominales ou dorsales (plus fréquentes chez les femmes)
  • Peau froide et moite
  • Peau bleuâtre ou plus pâle que la normale
  • Nausées ou vomissements
  • Négation de l’état
  • Douleur à la mâchoire
Lorsqu’une urgence médicale survient, il peut nous arriver de nous sentir dépassé par les événements. C’est pourquoi il est important d’être bien préparé afin d’intervenir rapidement pour sauver une vie. Si une personne autour de vous présente ces symptômes, il est important d’agir immédiatement et d’appelez le 9-1-1.

Les cours de secourisme et de RCR de la Croix-Rouge enseignent aux participants d’importantes techniques qui sauvent des vies : reconnaître les signes d’une urgence respiratoire ou circulatoire, appeler les secours médicaux, administrer la RCR et utiliser un défibrillateur externe automatisé (DEA). Vous pouvez vous inscrire à une formation en secourisme de la Croix-Rouge dans votre région.
 
Également, vous pouvez télécharger notre application de secourisme. Compatible avec les téléphones intelligents et les tablettes Apple et Android, l’application de secourisme de la Croix-Rouge canadienne peut être téléchargée gratuitement et vous guider au moment de prodiguer les premiers soins en cas d’urgence. Elle donne instantanément accès à des vidéos et des conseils simples, étape par étape, afin que vous puissiez maîtriser les gestes qui sauvent pour intervenir en cas de besoin. 


Articles connexes
comments powered by Disqus