Bienvenue au pays de l’hiver : Comment bien se vêtir durant la saison froide

Par Jennifer Barnable, rédactrice principale de contenu numérique

Cette série d’articles vise à aider les personnes nouvellement arrivées au Canada à mieux se préparer aux rigueurs de l’hiver canadien, et aux risques auxquels elles pourraient devoir faire face. Nous y offrirons des conseils pratiques sur les façons d’assurer sa sécurité par temps froid ainsi que de l’information sur le secourisme et les urgences comme les tempêtes hivernales et les pannes d’électricité.

La saison hivernale est souvent mémorable à bien des égards pour les personnes nouvellement arrivées au Canada; en effet, l’hiver peut être l’occasion d’admirer pour la première fois des chutes de neige magiques lors de balades hivernales ou de s’adonner à des activités plus dynamiques comme le ski, le patin et la luge.

En dépit de toutes ces distractions agréables, les gens sont parfois pris par surprise face aux températures froides qui font la réputation du Canada.

Les conditions hivernales font partie des éléments avec lesquels doivent composer les personnes nouvellement arrivées au pays. C’est la raison pour laquelle la Croix-Rouge canadienne (CRC) et l’association Immigration Services Association of Nova Scotia (ISANS) ont établi un partenariat pour les conseiller sur la manière de se vêtir durant la saison froide et de vivre leur premier hiver en toute sérénité.
Une femme, portant un manteau noir, qui lance de la neige
Paula Livolsi, qui vient d’arriver de l’Argentine, vit ses premières chutes de neige à Halifax en Nouvelle-Écosse.

Des immigrants et immigrantes au service de leurs pairs

Porter des vêtements appropriés aux conditions hivernales est l’un des moyens de se protéger des urgences dues au froid. Les personnes nouvellement arrivées qui veulent vivre cette période en toute sérénité doivent s’habiller de façon adéquate pour affronter les températures froides, qu’il s’agisse d’attendre un autobus ou de faire un bonhomme de neige dans la cour arrière.

Originaire de l’Ouzbékistan, Albina Ziatdinova vit maintenant à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Elle travaille agente de suivi communautaire virtuel pour l’ISANS, dans le cadre du programme Settlement Online Pre-Arrival (SOPA). Les tâches d’Albina consistent à offrir du soutien aux personnes immigrantes et réfugiées avant leur arrivée au Canada.

« Le programme SOPA est une plateforme virtuelle qui met à la disposition des personnes nouvellement arrivées au Canada des conseils et du soutien personnalisé préalable à l’emploi conçus pour faciliter leur entrée sur le marché du travail. Grâce à SOPA, les gens qui arrivent au pays sont mieux préparés, plus confiants, conscients des attentes culturelles et prêts à commencer le travail plus rapidement. »
Albina et ses collègues offrent des renseignements pratiques aux nouveaux arrivants et aux nouvelles arrivantes, notamment sur la culture et la vie quotidienne au Canada, ainsi que sur la manière de se préparer à affronter les différentes saisons, et en particulier l’hiver.

Idées fausses répandues chez les personnes nouvellement arrivées

Lorsqu’elle vient en aide aux personnes qui viennent d’arriver au pays, Albina les entend fréquemment parler de leur inquiétude à l’idée de passer leur premier hiver au Canada.
Une femme se tenant debout, avec un manteau noir et une tuque bleue, devant un paysage enneigé
« Nous avons remarqué que la majorité de notre clientèle a beaucoup d’idées préconçues sur l’hiver au Canada, en particulier les gens qui viennent de pays plus chauds. Il leur est impossible d’imaginer à quoi ressembleront les températures hivernales, puisque c’est la première fois qu’ils en feront l’expérience ».

Albina ajoute : « Une personne qui ne sait pas à quoi s’attendre lorsqu’il fait extrêmement froid aura du mal à choisir le type de vêtements dont elle aura besoin pour rester au chaud. »

Planification et vérification fréquente des conditions météorologiques

Don Marentette, directeur des programmes de formation en secourisme de la CRC, est d’accord avec Albina. « Les personnes qui viennent d’arriver au pays n’ont rien à craindre du froid et de la neige si elles s’y préparent convenablement. Porter des vêtements appropriés avant d’affronter le froid, c’est résoudre une bonne partie du problème », explique-t-il.

Prenez l’habitude de vérifier les conditions météorologiques, en particulier en période hivernale. Les provinces de l’Atlantique ont des hivers froids et humides qui peuvent compliquer la vie des personnes qui sortent sans porter les vêtements adaptés à ce type de temps. Dans ces provinces, on a d’ailleurs l’habitude de plaisanter au sujet des caprices de la météo en disant que si le temps ne nous convient pas, il suffit d’attendre 15 minutes pour que les conditions changent!
Une paire de bottes brunes recouvertes de neige
Une bonne planification ainsi que des vêtements chauds et confortables permettent également aux nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes de profiter davantage des joies de l’hiver.

« En hiver, il est conseillé de vérifier fréquemment les prévisions météorologiques avant de sortir, et ce, quel que soit le moment de la journée, explique Don. Chaque jour, le bulletin météo vous aidera à vous préparer en fonction des activités que vous souhaitez faire. Vous pourrez également choisir les bottes et les vêtements les mieux adaptés aux conditions indiquées. »

Comment se préparer au facteur de refroidissement éolien

Les personnes nouvellement arrivées au Canada devront également être en mesure de comprendre le facteur de refroidissement éolien et les températures extérieures. Le refroidissement éolien est un terme utilisé par les météorologues qui nous indique quelle température sera ressentie par les parties non protégées de la peau.
Une personne avec un manteau noir et un capuchon gris, se tenant debout dans un paysage enneigé
« Le vent n’a aucune influence sur les températures extérieures, mais il modifie notre température corporelle et peut être une source de danger, puisqu’il augmente notre sensation de froid en dissipant notre chaleur corporelle, explique Don. Les personnes qui viennent d’arriver au pays doivent savoir qu’en raison du refroidissement éolien, elles devront s’habiller plus chaudement et éviter de se geler la peau, en particulier les joues et les nez. Le risque de gel est plus élevé lors des journées venteuses et pendant les activités hivernales à intensité élevée telles que le ski, le patin, le toboggan ou la course à pied. Si vous transpirez en faisant de l’exercice ou en jouant à l’extérieur pendant une journée très froide accompagnée d’un facteur de refroidissement éolien élevé, le risque que votre peau gèle peut être multiplié par deux. »

Conseils de prévention pour un premier hiver canadien réussi

Voici quelques conseils pratiques prodigués par Don pour aider les personnes qui viennent d’arriver au pays à profiter des joies de l’hiver au chaud et en toute sécurité et à se protéger au maximum des urgences dues au froid :
  • Couvrez votre tête et la partie supérieure de votre corps pour éviter toute dissipation de la chaleur. Portez un chapeau et superposez plusieurs couches de vêtements en laine ou en fibres tissées synthétiques.
  • Couvrez les parties exposées comme les oreilles, le nez, les joues et les doigts.
  • Si vos vêtements se mouillent par temps froid, retirez-les pour mettre des vêtements secs dès que possible.
  • Buvez beaucoup de liquides chauds pour vous hydrater, mais évitez la caféine et l’alcool.
  • Consommez des aliments et des boissons riches en calories que le corps pourra brûler pour se réchauffer.
  • Évitez les vêtements serrés ou les chaussures étroites qui pourraient entraver la circulation.
  • Apportez d’autres vêtements, au cas où vous auriez besoin de couches supplémentaires ou si vos vêtements se mouillent lorsque vous pratiquez vos activités.
  • Abritez-vous du vent si vous commencez à avoir froid, ne serait-ce que derrière un arbre, une colline, un banc de neige ou tout autre abri.
Des vêtements adaptés à l’hiver canadien

Les vêtements que l’on porte dans certaines régions du monde plus chaudes ne sont pas adaptés aux hivers canadiens. Il est crucial de choisir des vêtements ayant une bonne isolation et de porter plusieurs épaisseurs pour affronter les températures froides.

« Je me souviens d’une rencontre avec un client vêtu d’un simple manteau de cuir par une température de -15 degrés Celsius, déclare Albina. Il ne comprenait pas pourquoi il avait si froid alors qu’il portait un manteau. Je lui ai expliqué qu’il existait différents types de manteaux en fonction des températures extérieures et je lui ai précisé qu’il fallait porter plusieurs couches de vêtements pour se tenir au chaud. » 

Elle ajoute : « Si vous arrivez d’un pays plus chaud, assurez-vous d’investir dans l’achat de vêtements d’hiver adaptés aux températures canadiennes. Plusieurs choix abordables s’offrent à vous, et les soldes en magasin au milieu de l’hiver sont une excellente occasion de se procurer des vêtements adaptés aux températures hivernales canadiennes à moindre coût. »

Ne vous laissez pas surprendre par le froid

Lorsque Paula Livolsi, nouvelle arrivante originaire de Buenos Aires en Argentine, est arrivée à Halifax en Nouvelle-Écosse l’année dernière, elle n’était pas du tout préparée au temps froid qui l’a accueillie dans cette ville côtière.
Une femme se tenant debout devant un fort blanc, portant un manteau noir et une tuque grise
« Mon premier hiver canadien a été assez mouvementé, raconte cette avocate. Je suis arrivée au milieu du mois de janvier et j’ai dû me présenter à un rendez-vous dès le lendemain. Ne sachant pas comment me préparer pour affronter un hiver au Canada, je suis sortie pour essayer de trouver un arrêt d’autobus. »

Mais elle a rapidement perdu son chemin.

« Il faisait -25 degrés Celsius ce jour-là, et j’étais perdue. J’avais mal partout. J’étais sous le choc. J’étais loin de m’imaginer qu’il pouvait faire aussi froid au Canada. »

Paula se souvient que plusieurs personnes rencontrées ce jour-là lui ont fait comprendre qu’elle n’était pas préparée pour les températures extrêmement froides. « Peu de temps après, je me suis familiarisée avec les notions de refroidissement éolien, de tempêtes de neige et de conditions de gel. Maintenant, je sais comment mieux me préparer. Je serai prête à affronter le prochain hiver, parce que j’ai tiré des leçons des erreurs que j’ai commises à mon arrivée. »

Selon elle, une fois que vous portez les vêtements adéquats qui vous permettent de rester au chaud et au sec, les joies de l’hiver n’attendent plus que vous.

« J’aime me balader dans la neige. Au début, je ne savais pas qu’il y avait de la glace en dessous. J’ai découvert à mes dépens ce qu’étaient la glace noire et la pluie verglaçante. C’est très dangereux. Je suis tombée à deux reprises l’hiver dernier et je me suis fait mal aux genoux et à la hanche. Je suis démunie face aux dangers de l’hiver, puisque je ne sais pas comment administrer les premiers soins, mais j’envisage de suivre une formation à ce sujet. Aujourd’hui, je fais attention quand je marche parce que je sais à quel point les routes peuvent être glissantes. Je me suis également procuré des bottes adaptées et je suis prête à affronter mon deuxième hiver! »

Lorsqu’on lui demande quels conseils elle donnerait à des personnes qui se préparent à arriver au Canada, Paula répond : « Apportez le nécessaire, mais achetez l’équipement d’hiver ici. Il est important de venir avec des chaussettes thermiques, des gants, un bonnet, des t-shirts et des leggings. Si vous arrivez d’un pays aux températures plus chaudes, vous devriez acheter votre manteau au Canada. Rien de ce que vous apporterez ne sera assez chaud, je peux vous l’assurer. »

Entrez dans la magie de l’hiver et amusez-vous!

Personne au Canada ne peut échapper aux réalités de l’hiver, peu importe le temps écoulé depuis son arrivée dans ce pays nordique. Pour profiter de cette période du mieux possible, il suffit de s’y préparer. Vous pourrez ainsi plus facilement vous adonner à vos activités hivernales favorites et en garder d’excellents souvenirs.

Albina résume cette pensée de la façon suivante : « Les personnes qui ont l’intention de s’installer au Canada doivent comprendre que l’hiver fera partie de leur vie ».


« Se préparer aux caprices de l’hiver et porter des vêtements adaptés leur permettront de profiter des activités traditionnelles hivernales comme faire de la raquette, patiner ou faire des bonhommes de neige! »

Le troisième billet de blogue de la série Bienvenue au pays de l’hiver! sera bientôt publié. Il contiendra des conseils utiles pour aider les nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes à se déplacer de façon sécuritaire sur les routes et les trottoirs enneigés et glacés. Vous pourrez également y découvrir comment soigner les blessures courantes et prévenir les dangers associés aux chutes, aux glissements, au pelletage et à la conduite hivernale.

Inscrivez-vous à l’Atelier d’initiation au secourisme et explorez des ressources utiles de la Croix-Rouge canadienne comme le billet de blogue intitulé Urgences dues au froid : rester au chaud et être en sécurité durant les hivers canadiens.


Articles connexes :  
 
comments powered by Disqus