10 choses que les parents d’enfants d’âge scolaire PEUVENT maîtriser

Dans un monde dominé par la pandémie depuis près de deux ans, si vos enfants fréquentent l’école, vous vous inquiétez peut-être continuellement des meilleurs moyens de les protéger — et de VOUS protéger — contre la COVID-19.

Plusieurs choses échappent complètement à notre maîtrise, comme les mesures de santé publique en vigueur. Toutefois, il y a certaines choses sur lesquelles nous pouvons agir afin de nous faciliter la vie et d’adoucir celle de nos proches pendant cette période difficile.

Un enfant desinne derrière une boite de crayons colorésL’Organisation mondiale de la Santé a publié une liste de vérification fort utile en contexte de pandémie à l'intention des parents et autres responsables d'enfants d'âge scolaire :
  1. Surveillez l’état de santé de vos enfants et gardez-les à la maison s’ils sont malades
  2.  Enseignez les bonnes pratiques d’hygiène à vos enfants et montrez-leur l’exemple : lavez-vous fréquemment les mains avec de l’eau et du savon. Si vous n’avez pas accès à de l’eau et du savon, désinfectez-vous les mains à l’aide d’une solution hydroalcoolique contenant au moins 60 % d’alcool. Lavez toujours vos mains à l’eau et au savon si elles sont visiblement sales.Veillez à ce que les déchets soient ramassés, rangés et jetés en toute sécurité (souvent, les élèves sont invités à ramener leurs déchets à la maison; inspectez les sacs à dos et les boîtes à lunch tous les jours pour éviter les surprises!). Toussez et éternuez dans un mouchoir en papier ou dans votre coude, et évitez de vous toucher le visage, les yeux, la bouche et le nez.
  3. Encouragez vos enfants à poser des questions et à exprimer leurs émotions à vous ou à leurs enseignant(e)s. N’oubliez pas que vos enfants peuvent avoir différentes réactions face au stress et que vous devrez parfois faire preuve de patience et de compréhension.
  4. Évitez la stigmatisation en vous appuyant sur des faits et en rappelant à vos enfants d’âge scolaire de se montrer respectueux envers leurs pairs.
  5. Communiquez avec l’établissement scolaire de vos enfants pour recevoir des mises à jour et renseignez-vous sur la façon de contribuer aux initiatives de sécurité de l’école (participez à un comité de parents et de personnel enseignant, etc.).
Une rangée de casiers scolairesLa communication est très importante en période de stress. Si l’école de vos enfants ne vous transmet pas régulièrement des nouvelles sur ses mesures de sécurité (plusieurs écoles le font déjà), demandez à un(e) membre du personnel enseignant ou administratif de vous communiquer cette information sous une forme pratique (message électronique, lettre imprimée, etc.).





Structure et mesures de soutien
Voici quelques conseils du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) qui pourraient vous être utiles tout au long de l’année scolaire. Vous y trouverez des trucs pratiques pour bien encadrer vos enfants ainsi que des ressources de soutien qui pourraient aider tous les membres de la famille à réduire leur stress quotidien!

6. Contacts sociaux
• Pendant les congés, encouragez votre enfant ou votre ado à maintenir ses contacts sociaux avec ses camarades afin qu’il ou elle se sente à l’aise au moment de retourner en classe. Idéalement, votre enfant devrait socialiser avec ses ami(e)s en personne et à l’extérieur, tout en respectant les règles de la distanciation.
• S’il est impossible pour votre enfant ou votre ado de voir ses ami(e)s en personne, suggérez-lui de faire des appels vidéo ou d’écrire une lettre à un(e) ami(e).

7.Routine
• Reprenez graduellement la structure et la routine habituelles de l’année scolaire.
• Expliquez la routine à vos enfants et définissez vos attentes. Par exemple, dites-leur : « Pendant la pandémie, vous avez passé beaucoup plus de temps devant votre écran. Maintenant que l’école est recommencée, nous allons reprendre nos bonnes habitudes d’avant la pandémie… ».
• Fixez ensemble les heures du coucher et du réveil.
• Fixez une heure pour éteindre les écrans (après cette heure, vos enfants devront se préparer à aller se coucher sans écran).
• Demandez à vos enfants quelles sont les nouvelles habitudes prises pendant la pandémie qu’ils et elles souhaitent conserver pendant l’année scolaire. Par exemple, les promenades familiales d’après le souper, les soirées dansantes en famille, etc.
• Établissez votre nouvel horaire pour l’année scolaire. Affichez-le bien en vue pour toute la famille.

8.Soutenez vos enfants pendant cette période difficile
• Demeurez proche de vos enfants. Les enfants et les ados se portent mieux quand les adultes qui s’occupent d’eux leur témoignent clairement leur amour. Pour leur manifester votre soutien, passez du temps de qualité avec eux, soyez à l’écoute, vérifiez que vous les comprenez bien et faites preuve d’empathie. Évitez de succomber au stress ou à la colère ou de vous montrer distant(e).
• Donnez-leur l’exemple en adoptant des mécanismes d’adaptation sains et apprenez-leur comment composer avec l’adversité. Par exemple, montrez-leur comment mettre en pratique les recommandations de santé publique comme le port du masque et la distanciation physique en évitant d’adopter des stratégies d’adaptation malsaines (p. ex. mettre l’accent sur les aspects négatifs ou critiquer).
• Faites voir à vos enfants le côté positif de la pandémie et ce qu’ils en ont tiré. Dites-leur par exemple : « C’est vrai que la pandémie nous a compliqué la vie, mais d’un autre côté, nous avons passé des moments très agréables ensemble. Nous avons même appris à nous couper les cheveux! ».

9.Calmez les inquiétudes de vos enfants
La pandémie inspire-t-elle des craintes et de l’anxiété à vos enfants? Compte tenu des restrictions que la pandémie de COVID-19 engendre (comme l’interdiction aux parents d’entrer dans les écoles), il est possible que votre enfant se sente plus isolé(e) ou nerveux(‑euse) dans certaines circonstances.
• Demandez à votre enfant ce qui lui fait peur, montrez-vous rassurant(e) et aidez-le (la) à résoudre son problème. Posez-lui des questions ouvertes comme « Qu’est-ce qui t’inquiète le plus? ».
• Vérifiez que vous comprenez les sentiments de votre enfant face à cette situation et acceptez-les. Dites-lui par exemple : « Je vois que tu te sens (répétez le sentiment de l’enfant) dans cette situation ».
• Donnez à votre enfant l’impression de maîtriser certaines choses. Par exemple, donnez-lui quelques options au moment de choisir ses vêtements ou son déjeuner.

10.Prenez soin de vous
Votre santé et votre bien-être sont incroyablement importants. Compte tenu du stress qu’elles vivent depuis les débuts de la pandémie, il est primordial que les personnes qui s’occupent d’enfants et d’ados comprennent leurs propres émotions et besoins. Si vous avez besoin de soutien pour prendre soin de vous, adressez-vous à un(e) professionnel(le) qui peut vous orienter vers des ressources communautaires en santé mentale, comme votre médecin de famille ou un conseiller ou une conseillère. Le cours de Premiers secours psychologiques de la Croix‑Rouge canadienne comprend un module sur les façons de prendre soin de soi.

En cette période d’incertitude, il est devenu plus difficile et exigeant de s’occuper d’enfants et d’ados. En axant vos efforts sur ce que vous pouvez maîtriser et en faisant de votre bien-être votre priorité, vous serez mieux outillé(e) pour faire face à ces défis.

Comme toujours, si vous avez des questions au sujet de votre santé ou de celle des enfants ou proches dont vous vous occupez, adressez-vous à votre professionnel(le) de la santé. En outre, n’oubliez pas de télécharger le Guide pratique sur les Premiers secours psychologiques de la CRC, un document gratuit qui renferme de nombreux conseils pratiques.
 
Sur le même sujet :
Initiation au secourisme : une formation adaptée à vos besoins
11 activités sans écran en famille
Composer avec le stress d’une pandémie qui n’en finit plus
comments powered by Disqus