Aller au contenu
 

Des appels amicaux qui mettent du baume au cœur

Par Michelle Palansky, conseillère en communications à la Croix-Rouge canadienne

À la demande du gouvernement du Québec, la Croix-Rouge effectue des appels amicaux pour briser l’isolement social et pour s’assurer que les personnes en isolement connaissent les ressources disponibles pouvant répondre à leurs besoins. Ces services humanitaires sont offerts aux personnes de tout âge et sont complémentaires aux services gouvernementaux.
 
Voici un beau témoignage d’une bénévole qui œuvre pour le programme d’appels amicaux en Saskatchewan :


C’est après avoir pris sa retraite, il y a quelques années que Gwen Schick a constaté à quel point elle s’ennuyait de toutes les rencontres qu’elle faisait dans le cadre de son travail.

Elle a donc commencé à faire du bénévolat auprès de la Croix-Rouge canadienne, plus particulièrement dans le programme d’appels amicaux de Saskatchewan.

L’objectif du programme d’appels amicaux est de jumeler les bénévoles avec des personnes âgées qui pourraient bénéficier d’un appel hebdomadaire. Deux personnes qui parlent au téléphone pendant environ une heure chaque semaine, c’est aussi simple que ça! Aucun enjeu de mobilité à prévoir, aucun déplacement à organiser, juste un petit appel amical entre un bénévole et un bénéficiaire.

En cette période de pandémie, le programme d’appels amicaux reste un service essentiel et joue un rôle primordial pour aider les personnes âgées à surmonter l’isolement physique et social. Lorsque possible, les bénévoles ont augmenté leur nombre d’appels et en profitent pour poser quelques questions supplémentaires, s’assurant ainsi que les bénéficiaires ont tout ce dont ils ont besoin, comme des médicaments et de la nourriture.

Gwen est jumelée à Ruth Crow. Ruth vit dans un centre d’hébergement de soins de longue durée et a une déficience visuelle.
Ruth Crow and Red Cross volunteer Gwen Schick are pictured together here, prior to the COVID-19 pandemic.

Photo de Ruth Crow et de Gwen Schick, bénévole de la Croix-Rouge, prise avant la pandémie de COVID-19. 


« Nous faisons beaucoup de lecture, explique Gwen. Lire une histoire est un bon moyen de lancer une conversation. Ruth est encore très alerte. Nous parlons souvent de sa vie, de ses expériences. »

« Gwen me tient compagnie, et j’attends cet appel avec impatience chaque semaine, raconte Ruth. Nos conversations sont un véritable rayon de soleil dans ma journée. »

Pour le fils de Ruth, les mots manquent pour expliquer la valeur du programme d’appels amicaux. À la blague, il raconte même que Gwen occupe la première place dans le cœur de sa mère... et c’est tant mieux!

Ruth et Gwen ont été jumelées il y a un peu plus d’un an, et Gwen dit que cette expérience lui a vraiment ouvert les yeux. « La durée de l’appel n’a pas d’importance. Même les petites conversations comptent pour beaucoup. Parfois ça ne dure que quelques minutes, mais ça a une grande valeur. J’adore ça. Vraiment. »

Pour vous inscrire au service d’appels amicaux au Québec, nous vous invitons à composer  le 1 800 863-6582.
 
Pour connaître les services en lien avec la COVID-19 offerts dans votre région, nous vous invitons à visiter la page de votre collectivité. Et pour les derniers conseils et informations sur nos services en réponse à la pandémie, consultez notre page de ressources sur la COVID-19.

Nous vous invitons à consulter notre page de ressources sur la COVID-19 pour les derniers conseils et informations sur nos services en réponse à la pandémie.
 

comments powered by Disqus