Billet de Carly Brake, bénévole de la Croix-Rouge canadienne

Je ne vous apprends rien en vous disant que l’Halloween est un événement super important, surtout pour un enfant de quatre ans.

Mon fils a atteint cet âge où les idées de costumes changent à la vitesse de l’éclair. Pour les parents, ça implique souvent beaucoup de temps... et de ressources... et d’argent.
 
En plus de freiner les folles ambitions de mon fils quant à son costume, ma femme et moi devons aussi veiller à ce que sa soirée d’Halloween soit amusante, mémorable (on l’espère!), et sécuritaire.
 
Pour l’Halloween, certains conseils de sécurité sont évidents. Mais il y en a d’autres qu’on oublie parfois, surtout quand on est occupés à renouveler et à cacher notre provision de bonbons.

Carly, sa femme et leur fils déguisés en personnages de Star WarsParlons bonbons, justement. L’un des conseils de sécurité les plus importants est probablement le premier qui vient en tête aux parents : les bonbons devraient se trouver dans un emballage encore intact. Il y a quelques exceptions, évidemment... Quand ma voisine des dix dernières années a promis à mon fils de lui préparer de bons biscuits aux brisures de chocolat, on n’allait quand même pas refuser! Pour le reste, il est important que les friandises soient emballées et scellées. Vous pourrez ainsi les déguster en toute tranquillité d’esprit. En plus, si votre enfant souffre d’allergies alimentaires, cela vous permettra de trier facilement les bonbons qu’il ne pourra pas manger.
 
Un autre élément qu’on oublie parfois de vérifier : la visibilité. Le champ de vision de votre enfant ne devrait pas être bloqué par un masque, un chapeau ou quoi que ce soit. Aussi, les costumes devraient être suffisamment courts pour ne pas faire trébucher les enfants. J’ai moi-même négligé ce détail l’année dernière. Soucieuse de créer un déguisement que mon fils pourrait porter plus d’un an, j’ai apparemment oublié de vérifier qu’il ne s’empêtrerait pas dans le tissu. Un mini Chewbacca les quatre fers en l’air, ce n’est pas très impressionnant...
 
De plus, il est important que les enfants soient bien visibles lorsqu’ils passent l’Halloween après le coucher du soleil. Utilisez du ruban réfléchissant ou des bracelets lumineux. Les lampes de poche sont aussi une excellente idée pour assurer une meilleure visibilité. Le soir de l’Halloween, alors que la frénésie et l’excitation sont palpables, le risque qu’une voiture heurte un enfant est malheureusement bien présent. Qu’il porte un déguisement de fantôme, de gobelin ou de licorne, votre enfant devrait toujours être facilement visible le soir de l’Halloween. Il est aussi important de ne visiter que les maisons où la lumière extérieure est allumée, pour voir ce qui vous attend à la porte, par précaution. Par exemple, notre garçon se méfie un peu des chiens, alors c’est important pour nous de savoir à l’avance si nous devons l’aider à se protéger d’un chiot un peu trop enthousiaste. Et de toute façon, si les lumières d’une maison sont éteintes, c’est probablement que les résidents ne veulent pas de visite.
 
Pour l’instant, fiston fête l’Halloween en notre compagnie, mais d’ici quelques années, il voudra y aller sans nous. Et il aura le droit, à condition de rester en groupe, de faire la tournée d’un seul côté de la rue à la fois, de vérifier avant de traverser une intersection et de respecter les limites qu’on lui aura indiquées.

Vous voulez découvrir encore plus de conseils de sécurité pour l’Halloween? Visitez la page de la Croix-Rouge à ce sujet!
 
Et bon, si l’un d’entre vous a des conseils pour que j’arrive un jour à fabriquer le parfait costume de citrouille-joueur de soccer-Hulk-Flash McQueen-Darth Vader, je suis preneuse!
 
Joyeuse Halloween!
 
Sur le même sujet :
10 conseils de sécurité pour l'Halloween
10 choses à dire à votre enfant pour l'Halloween
Conseils de sécurité pour l'Halloween: citrouilles, sorcières et... apocalypse zombie?