Tout d'abord réticent à demander de l'aide, un résident de Fort McMurray reçoit un soutien énorme

Topics: Alberta, Situations d'urgence et catastrophes au Canada, Nos réussites sur le terrain
26 octobre 2016

Everett Snow, à gauche, qui a perdu sa maison à Fort McMurray pendant des feux de forêt en mai, s'est tourné vers la Croix-Rouge pour obtenir de l’aide.

Everett Snow, à gauche, qui a perdu sa maison à Fort McMurray pendant des feux de forêt en mai, s'est tourné vers la Croix-Rouge pour obtenir de l’aide.


Everett Snow aime rendre service autant qu’il le peut, et remercie ses parents d’avoir pu grandir en suivant leur exemple.

« Ma mère fait du bénévolat pour la Croix-Rouge depuis que je suis tout jeune », se rappelle-t-il en évoquant des images de sa maison d’enfance à cap Breton, remplie de  couvertures faites à la main, de béquilles et d’autres articles prêts à être offerts aux personnes dans le besoin. 

En mai dernier, lorsque les feux de forêt ont embrasé sa maison à Fort McMurray, c’est lui qui a eu besoin d’aide.

« J’ai tout perdu : mes vêtements, mon ordinateur, tous les petits objets et babioles qui me servaient de passe-temps, mon piano et les photos de mes parents qui sont tous deux décédés, a-t-il confié. Je ne pourrai jamais ravoir tous ces précieux souvenirs. »

Everett a mentionné qu’il hésitait à demander de l’aide au début, mais que ses amis l’ont finalement convaincu de prendre rendez-vous avec la Croix-Rouge canadienne afin qu’il s’informe des solutions qui s’offraient à lui.

« Je ne voulais pas faire appel à la Croix-Rouge pour la simple et bonne raison que je croyais que d’autres personnes en avaient plus besoin que moi. J’ai toutefois dû me rendre à l’évidence, car j’avais de la difficulté à payer mes factures et à assumer mes autres obligations financières », a expliqué Everett.

« On voit souvent les larmes couler sur les joues des sinistrés, mais dans mon cas, lorsque mon intervenante est revenue me parler, j’étais à peine capable de lui répondre. Je n’arrivais pas à croire tout ce que l’on m’offrait. »
 

 

Grâce à la générosité des Canadiens, la Croix-Rouge a été en mesure d’offrir un soutien financier à Everett afin de l’aider à payer son loyer, sa nourriture ainsi que ses factures, et remplacer son équipement de travail brûlé par les flammes. 

« D’un bout à l’autre du pays, les Canadiens nous ont offert un soutien inimaginable, a déclaré Everett. C’est vraiment impressionnant de voir la vitesse à laquelle nos concitoyens ont répondu à l’appel. En l’espace de quelques jours, les résidents de Fort McMurray ont reçu un appui incroyable. »

Malgré l’épreuve, Everett n’a pas perdu son désir de redonner au suivant. Pendant la période où il a été évacué de sa demeure, il a passé une semaine à distribuer des secours aux résidents évacués de Boyle et de Lac La Biche. Tout juste avant de regagner Fort McMurray en juin dernier, il a chargé un camion et distribué des articles à la banque alimentaire de Wood Buffalo.

 « Depuis les événements, de nombreuses personnes remplies de bonté sont passées à l’action pour aider leur prochain », a ajouté Everett.

Selon Everett, ce mouvement de solidarité n’est pas prêt de s’arrêter, alors que les membres de sa communauté se relèvent de la catastrophe.

« La volonté de donner au suivant ne faiblit pas! »
 

Les personnes évacuées ayant besoin d’assistance de la Croix-Rouge peuvent trouver les ressources disponibles ici.