Aider après un incendie résidentiel — Herica, bénévole à Terre-Neuve, raconte son expérience

En moyenne, la Croix-Rouge canadienne intervient toutes les trois heures en situation d’urgence et aide plus d’une centaine de Canadien(ne)s chaque jour, que ce soit à la suite d’un incendie résidentiel ou d’une catastrophe naturelle comme une inondation ou une tornade.

une femme portant un gilet rouge, une maison incendiée derrière elle.Nos bénévoles en intervention d’urgence, comme Herica à Terre-Neuve, jouent un grand rôle en coordonnant la distribution de nourriture, l’accès à un hébergement, les mesures de sécurité et le soutien moral pour les personnes touchées par des événements perturbateurs de petite ou de grande envergure au pays.

 

L’histoire d’Herica

Depuis 2018, Herica Parada joue un rôle précieux en tant que bénévole au sein de l’équipe d’intervention d’urgence et de l’équipe d’intervention services aux individus de la Croix-Rouge à Terre-Neuve.

En 2016, Herica a quitté la Colombie pour emménager à Corner Brook, dans la province de Terre-Neuve, avec sa fille et son mari. Elle s’est intéressée au bénévolat lorsqu’une amie lui a parlé de son expérience comme bénévole à la Croix-Rouge.

« J’ai toujours aimé aider les autres, explique Herica. En Colombie, je faisais partie de l’American Psychological Association (Association américaine des psychologues) pour aider les enfants dans le besoin. »

À ce jour, la bénévole a aidé des gens touchés par des sinistres résidentiels à Cox’s Cove, Corner Brook et Brig Bay. Elle s’est également rendue dans différentes communautés pour parler de préparation aux urgences.


Appui après un incendie résidentiel

Deux des expériences bénévoles qui ont le plus marqué Herica sont liées à des incendies résidentiels. Même si les sinistres de petite envergure comme les incendies résidentiels font rarement les manchettes, leurs conséquences sont tout aussi dévastatrices pour les familles qui en font l’expérience.

« Une fois, on m’a demandé d’aider une dame âgée dont le domicile avait été la proie des flammes. Même si je parlais peu anglais, j’ai trouvé des mots réconfortants. Elle était très reconnaissante, autant envers moi qu’envers la Croix-Rouge, qui l’a aidée à trouver un endroit où passer la nuit, en plus plus de lui fournir de la nourriture et des vêtements pour la dépanner. »

Herica ajoute qu’une autre famille originaire de l’Inde, dont l’appartement a été endommagé par un incendie, l’a beaucoup marquée. « J’étais à la fois très heureuse de les aider, mais également triste. En tant qu’immigrante, je comprends à quel point il est difficile c’est d’être loin des siens et de sa patrie quand on traverse une épreuve. »

« Dieu merci, nous vivons dans un pays où les gens sont vraiment gentils, généreux et solidaires. »


Un grand cœur et de la bonne volonté

Herica estime que pour être bénévole à la Croix-Rouge, il faut une bonne dose d’enthousiasme pour appuyer les personnes et les communautés dans le besoin.

« Une de mes plus belles expériences a été de rencontrer les autres bénévoles, qui sont tous des personnes extraordinaires avec un cœur en or. 

Si vous souhaitez aider votre prochain, vivre de nouvelles expériences et améliorer la société, vous serez à votre place à la Croix-Rouge canadienne! »

Jusqu’au 31 juillet, rendez-vous dans un magasin Walmart pour faire un don au fonds d’urgence de la Croix-Rouge canadienne pour les interventions au pays. Walmart jumellera les dons faits en magasin jusqu’à concurrence de 820 000 $. Vous pouvez également faire un don en ligne.
comments powered by Disqus

Abonnez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous pour obtenir des conseils de sécurité, des histoires du terrain et des informations sur la façon de vous engager auprès de la Croix-Rouge canadienne.

Archives