Un livre à colorier pour favoriser la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations

Par Michelle Palansky, Croix‑Rouge canadienne
 
Le Livre à colorier visant à favoriser la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations est empreint de vie et d’amour. Il rassemble des œuvres d’artistes des Premières Nations du Manitoba inspirés par les thèmes de la santé et du bien-être.
 
En partenariat avec l’Assemblée des chefs du Manitoba (ACM), la Croix‑Rouge canadienne a produit le livre à colorier dans le cadre d’un dialogue continu visant à favoriser la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations.
 Page couverture du livre à colorier favorisant la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations. On y voit
Arlen Dumas, Grand Chef de l’ACM, a déclaré que « l’Assemblée est heureuse de s’associer à la Croix‑Rouge canadienne pour publier ce livre à colorier qui porte sur les Premières Nations et qui les représente bien. Les images et les enseignements de membres des Premières Nations sont extrêmement importants, en particulier pour nos jeunes. Nous déployons de grands efforts pour que tous les membres des Premières Nations soient fiers de qui ils sont et de ce qu’ils représentent, et pour ce faire, ils ont besoin de modèles inspirants. À ceux qui ne voient qu’un livre à colorier, je répondrai que c’est de l’art, une occasion de se détendre et de réfléchir, et de belles représentations des Premières Nations dont nous pouvons tous être fiers. »
 
« À l’invitation des Premières Nations, nous travaillons ensemble pour produire des ressources qui forment et inspirent les jeunes. En partenariat avec l’ACM, nous sommes fiers d’offrir le Livre à colorier visant à favoriser la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations partout au Manitoba. Nous voyons ce livre à colorier comme étant une ressource qui encourage la créativité, suscite l’espoir et célèbre les artistes, les jeunes et la culture des Premières Nations », explique Shawn Feely, vice-président, Manitoba et Nunavut, Croix‑Rouge canadienne.
 
Au total, 19 artistes des Premières Nations ont travaillé avec passion sur ce projet.
 
« Tous les peuples utilisent l’art à des fins thérapeutiques », fait valoir Karen Swain, grand-mère et membre du comité de sélection pour le livre à colorier.
 
Deux œuvres proviennent de Kale Bonham, artiste et membre de la Première Nation de Swan Lake : Smudge Magic, en page couverture, et Dog Stars.
 
Selon Kale, l’attrait principal du projet est que ses illustrations sont destinées aux jeunes des Premières Nations du Manitoba. Elle explique que lorsque les gens pensent à l’art des Premières Nations du Canada, ils ont souvent cette image des artistes haïda de la côte ouest.
 
« Je me suis dit que ce livre à colorier pourrait montrer aux jeunes qu’il y a plus à l’art autochtone, leur faire comprendre la force des histoires et des images. Nous pouvons leur inculquer cette notion pendant qu’ils sont jeunes. »
 
Pour dessiner ses illustrations, Kale s’est remise dans la peau d’une adolescente.
 
« Je mange quoi? Comment je m’habille? Quelle musique j’écoute? Comment je m’amuse? J’ai essayé de penser à toutes ces choses. »
 
Il n’est pas surprenant que Kale ait été si interpellée par un projet artistique destiné aux jeunes des Premières Nations. Maintenant apprentie tatoueuse en Californie, Kale a enseigné pendant huit ans à Winnipeg dans des écoles qui intégraient à leurs activités quotidiennes des connaissances et des pratiques traditionnelles, comme les cérémonies de purification et le battement du tambour.
 
« Lorsque j’enseignais à l’école Niji Makhwa, j’animais un groupe de danse du cerceau sur l’heure du dîner. Avant de pouvoir danser, il fallait fabriquer nos propres cerceaux. Ce n’était pas facile. Et c’est cette idée que je reprends dans Smudge Magic, où des gens découvrent ces objets [traditionnels] et leur importance. »
 
Pour Dog Star, Kale s’est inspirée de Wilfred Buck, vulgarisateur scientifique du Centre de ressources pédagogiques pour les Premières Nations du Manitoba. Buck apporte son planétarium gonflable dans les écoles pour présenter les constellations aux élèves du point de vue des Premières Nations. Il leur raconte l’histoire de ces étoiles.
 
« Il y a tellement d’histoires à propos des constellations autochtones. J’en ai choisi une très connue. La plupart des gens connaissent la Grande Ourse et la Petite Ourse et leur relation avec l’étoile Polaire. Et j’aimais cette image d’une toute petite fille qui regarde la constellation si loin dans le ciel. »

Le livre à colorier est offert gratuitement en format électronique sur le site Web de la Croix‑Rouge canadienne, à l’adresse http://redcross.ca/firstnationscolouringbook (en anglais seulement).
 
 
Sur le même sujet :
comments powered by Disqus