Du maintien de la paix au travail humanitaire : Art Brown

Un homme porte une visière, un masque et une blouse de protection contre la COVID-19.Être en déploiement loin de sa famille n’a rien de nouveau pour Art qui a passé 39 ans à exercer différentes fonctions au sein des Forces armées canadiennes. Les membres de sa famille sont habitués à ses longues absences lorsqu’il est déployé pour apporter son aide comme bénévole de la Croix-Rouge.

« Ma famille sait que je suis toujours le premier à me porter volontaire pour répondre à un appel de la Croix-Rouge, déclare Art Brown, de Brandon au Manitoba. C’est ce que j’aime faire et ma famille me soutient et est habituée à mes absences. »

Art fait du bénévolat à la Croix-Rouge depuis 2017. Au cours des trois dernières années, il a occupé divers rôles au sein de l’organisme et participé à plusieurs interventions au Manitoba et dans d’autres régions du Canada. En 2018, Art a été déployé pour appuyer l’intervention à la suite de feux de forêt en Colombie-Britannique. Puis, au début de la pandémie de COVID-19, il a apporté son aide aux passagers des navires de croisière de retour au pays.

Art fait partie de l’équipe de Gestion des urgences qui intervient à la suite de nombreuses catastrophes, notamment des feux de forêt, des inondations et des évacuations partout dans la province. En tant que bénévole de l’équipe de BEES, Art offre une oreille attentive aux sinistrés et leur fournit des références vers des ressources de soutien communautaire, tout en les aidant à composer avec la situation.

À la fin de 2020, Art a passé plusieurs semaines à Winnipeg pour exercer un nouveau rôle : il était à la tête de l’une des équipes œuvrant au sein des établissements de soins de longue durée pour offrir des soins et du réconfort aux résidents isolés en raison de la pandémie.

Le bénévole a trouvé extrêmement gratifiant de pouvoir créer des liens avec les résidents confinés dans leurs chambres qui avaient besoin d’un contact humain.

Lorsque M. Brown se rend sur les lieux d’une intervention pour la Croix-Rouge, il demeure en contact étroit avec sa famille grâce à différentes technologies.

« Pour moi, c’est bien plus facile de communiquer avec ma famille aujourd’hui que ça ne l’était par exemple quand j’étais un Casque bleu de l’ONU déployé au Congo, en Afrique. Si je voulais parler à l’un de mes proches, je devais parfois me procurer un téléphone satellite. Les moyens de communication n’étaient pas aussi développés qu’aujourd’hui. Maintenant, c’est bien plus facile de garder le contact. »

Pendant sa carrière militaire, Art a participé à des missions de maintien de la paix en 2002 et 2003 et il a effectué deux déploiements en Afghanistan en 2009 et 2014. À Kandahar, il a notamment travaillé dans le domaine du transport aérien en aidant à rapatrier ses camarades tombés au combat. Art se sert des compétences qu’il a acquises au cours de ses presque quarante années de carrière au sein des Forces armées canadiennes pour venir en aide aux personnes en tant que bénévole de la Croix-Rouge.

« Je peux facilement utiliser la majorité des compétences que j’ai acquises en tant que militaire dans mon travail à la Croix-Rouge », dit-il. Il a cependant appris beaucoup en travaillant pour l’organisme, notamment dans le domaine humanitaire.

En somme, Art se sent très privilégié de pouvoir se servir de ses connaissances pour venir en aide à des personnes qui vivent des situations d’urgence, qu’il s’agisse de feux de forêt, d’une tempête ou d’une pandémie.

« Je veux me rendre utile pour ma communauté. Je suis retraité et je peux donner de mon temps. Et en plus, j’aime aider les autres. »

Il existe de nombreuses possibilités de bénévolat. Pour plus d'informations, consultez le site www.partenairescroixrouge.ca

comments powered by Disqus