Aller au contenu
 

Un fabricant de savon et ancien réfugié syrien amasse des fonds pour la Croix-Rouge

À l’aide d’une vieille recette de famille, un ancien réfugié syrien combat la COVID-19, armé d’un produit qu’il connait bien : le savon d’Alep.

Propriétaire de l’entreprise Aleppo Savon basée à Calgary, Abdulfatah Sabouni a décidé de donner 25 pour cent des bénéfices issus de la vente de son nouveau savon à l’huile de neem au Fonds de secours international : COVID-19 (coronavirus) de la Croix-Rouge canadiennePropriétaire de l’entreprise Aleppo Savon basée à Calgary, Abdulfatah Sabouni a décidé de donner 25 pour cent des bénéfices issus de la vente de son nouveau savon à l’huile de neem au Fonds de secours international : COVID-19 (coronavirus) de la Croix-Rouge canadienne.

« Je suis très heureux de collaborer avec la Croix-Rouge canadienne, dit Abdulfatah. Je pense que les gens sont eux aussi ravis d’appuyer le travail de la Croix-Rouge. »
 
Abdulfatah est la quatrième génération de maître savonnier. Avec sa famille, ils ont été forcés de quitter la Syrie à cause de la guerre civile et de laisser derrière eux l’usine familiale. En 2016, ils sont arrivés au Canada en tant que réfugiés.
 
Abdulfatah a toutefois emporté avec lui la recette que sa famille utilisait pour fabriquer le célèbre savon d’Alep à base d’huile de baie de laurier. En 2018, dans une usine dans le sud-est de Calgary, il a démarré son entreprise avec une méthode de fabrication artisanale.
 
Pendant les deux premières années, l’entreprise a rencontré un tel succès qu’elle a ouvert un deuxième magasin à Calgary, puis un autre dans le centre commercial d’Edmonton West. Le savon est désormais en vente dans 21 coopératives de Calgary, au rayon des produits naturels.
 
Cependant, lorsque la pandémie a fait son apparition, toutes les activités ont été interrompues. Les magasins étant fermés, les ventes ont commencé à ralentir.
 
C’est à ce moment-là qu’Afif Tabish, directeur de Creative Cycle et représentant d’Aleppo Savon, a décidé d’organiser une collecte de fonds autour d’un nouveau savon contenant de l’huile de l’arbre de neem connue depuis longtemps pour ses vertus médicinales.
 
« En cette période de pandémie, l’une des principales recommandations est de se laver les mains avec du savon pendant au moins 20 secondes », rappelle Afif.
 
« Nous ne voulions pas simplement faire de la publicité en disant : "Achetez notre savon." Nous nous sommes dit : Pourquoi ne pas faire quelque chose de positif en même temps, comme de recueillir des fonds et soutenir ceux qui travaillent en première ligne? »
 
Très vite, Afif a pensé à la Croix-Rouge canadienne pour cette collaboration. En effet, depuis quelques années déjà, il mettait ses talents au profit de l’organisation. En tant que bénévole au sein de l’équipe numérique, il créait et diffusait du contenu en plus de surveiller les comptes de médias sociaux de la Croix-Rouge.
 
Afif a rapidement pris contact avec la Croix-Rouge pour lui faire part de son idée, et la campagne a ainsi vu le jour à la fin du mois de mars.
 
À ce jour, Aleppo Savon a amassé plus de 1 500 $ en faveur de la Croix-Rouge canadienne.
 
Le savon à base d’huile de neem d’Aleppo Savon est en vente pendant une durée limitée sur le site Internet de l’entreprise.
 
comments powered by Disqus