Aller au contenu
 

Comment fêter l’Halloween en pleine COVID-19?

Billet écrit par Carly Brake, bénévole virtuelle de la Croix-Rouge canadienne

À bien des égards, être parent exige d’apprendre à s’adapter aux changements continus. C’est également ce que la pandémie nous a demandé à tous et toutes, y compris aux parents qui ont dû jongler avec la fermeture des écoles et l’accès restreint aux services de garde, entre autres. En plus de composer avec toutes les répercussions de la COVID-19 sur le plan scolaire, la maman que je suis devra bientôt trouver des solutions de rechange à certaines traditions familiales.

L’automne est une saison magnifique. Haute en couleur et généreuse en récoltes, elle nous rappelle qu’il faut nous préparer à la saison froide qui s’en vient. Et qui dit récolte dit Halloween! J’ai toujours bien aimé la fête des sorcières et des fantômes, mais maintenant que je la célèbre avec mon fils, je l’adore. Depuis quelques années, notre famille opte pour des costumes thématiques : le livre La Princesse dans un sac, la saga Star Wars et, l’an dernier, le film Les Bagnoles 3.

Personne ne peut prédire avec certitude ce qui se passera le 31 octobre 2020, mais tout semble indiquer que la pandémie bousculera la tradition, surtout en ce qui a trait à la récolte de bonbons dans le voisinage. Pourrons-nous célébrer cette journée que mon fils attend avec grande impatience, tout en assurant notre sécurité et celle des autres?

Personnellement, nous sommes contents que la fête tombe un samedi cette année. Plutôt que de souligner l’occasion à la hâte en revenant du travail un soir de semaine, nous pourrons prendre le temps de célébrer toute la journée.

Nous adapterons les costumes et les décorations à l’âge de fiston, car il n’est pas rare d’avoir des cauchemars à cinq ans. Les familles dont les enfants sont plus âgés peuvent ajouter des éléments de frousse à la fête pour la rendre mémorable même si le porte à porte habituel ne peut avoir lieu. Une fois la traditionnelle sculpture de citrouille terminée, voici différentes façons de pimenter l’Halloween cette année.
  • Éclatez votre décor, à l’intérieur comme à l’extérieur! Vous pouvez acheter des fournitures en magasin ou les magasiner en ligne et les ramasser sur place. Il est également possible d’utiliser des matériaux que vous avez déjà sous la main pour bricoler des citrouilles en carton ou dessiner des fantômes à la craie. 
  • Laissez aller votre imagination en infusant les saveurs de l’Halloween dans la cuisine : biscuits à la citrouille que les petites mains peuvent décorer; bananes fantomatiques; saucisses momifiées; pommes de tire, etc.
  • Faites jouer une musique d’ambiance. À l’approche du grand jour, les services de diffusion en continu et les radios proposeront des mélodies à glacer le sang.
  • La plupart des bibliothèques proposent un système de réservation en ligne, idéal pour repérer des livres thématiques à emprunter en vue de la fête. Les catalogues regorgent d’ouvrages de toutes sortes : histoires illustrées pour les jeunes enfants, manuels de bricolage, documentaire sur les origines celtes de la fête de Samain et la Fête des morts, etc.
  • Relaxez en famille devant la télé. Même s’il existe des séries et des films d’Halloween pour tous les publics, il peut être judicieux d’évaluer le contenu que vous vous apprêtez à présenter à votre enfant. Dans le doute, vous pouvez sonder votre entourage ou vous rendre sur commonsensemedia.org (en anglais seulement). Si vous n’êtes pas abonné à un service de diffusion, vous trouverez sur YouTube des vidéos de Mickey Mouse en lien avec la fête. Vous pourriez également emprunter des DVD à la bibliothèque. Certaines institutions offrent même leur propre service de diffusion gratuit!
  • Votre enfant a-t-il de l’énergie à revendre? Métamorphosez votre maison en parcours de chasse aux bonbons! Parsemez de fausses toiles d’araignée ici et là, mettez de la musique d’ambiance et tamisez les lumières. Armé de sa lampe de poche, votre enfant pourra ainsi récolter des bonbons en sécurité à la maison.
  • S’il fait beau, pourquoi ne pas installer une toile d’araignée géante dans la cour avec de la corde et de fausses bestioles? Le jeu est simple : les enfants et les parents doivent atteindre un lieu désigné sans toucher la toile! 
  • Réalisez des bacs sensoriels thématiques avec ce que vous avez sous la main. Par exemple, vous pouvez placer des pois secs dans un contenant et y dissimuler des araignées de plastique, ou encore créer un laboratoire de savant fou en utilisant des raisins pelés pour les yeux, du spaghetti gluant pour les intestins, un chou-fleur cuit à la vapeur en guise de cerveau et une tomate sans peau faisant office de cœur. N’oubliez pas la glu (qui fait toujours fureur!) et un foulard pour bander les yeux de vos petits.
  • Dans l’éventualité où le traditionnel porte-à-porte d’Halloween serait annulé, les enfants pourront se consoler avec un petit cadeau, comme un casse-tête ou un jeu de société thématique.
  • Enfin, libérez votre créativité en inventant des histoires à dormir debout. Si vous avez besoin d’inspiration, faites une recherche Internet ou dans le catalogue de la bibliothèque. Vous pourrez ensuite tenir un concours et déterminer quel membre de la famille raconte l’histoire la plus terrifiante. Éteignez les lumières, allumez votre visage à la lueur d’une lampe de poche et faites jouer une mélodie inquiétante… frissons garantis!
Tellement de choses ont changé depuis le début de la pandémie, et ce n’est pas près de se terminer. Nous avons trouvé difficile de devoir refuser tant de choses à notre fils ces derniers temps, même si nous le faisons pour sa sécurité et celle des autres. J’espère cependant qu’en faisant preuve d’un peu de créativité et d’ouverture, nous pourrons célébrer toutes les fêtes à venir en adaptant certaines traditions à notre nouvelle réalité.
 
comments powered by Disqus