Billet de  Mike van Mil, bénévole virtuel à la Croix-Rouge

Mike-Van-Mil-Paramedic-2-final.jpgSi je vous disais que vous avez le pouvoir de sauver la vie d’un proche ou d’un voisin, me croiriez-vous? Eh bien, sauver une vie, c’est plus facile que vous le pensez. En tant qu’ambulancier, je n’insisterai jamais assez sur l’importance de l’intervention d’un témoin capable d’effectuer la réanimation cardio-vasculaire (RCR) dans la chaîne des comportements de survie lors d’un arrêt cardiaque. En effet, mes collègues et moi avons été témoins de nombreuses situations où le cœur de la victime s’est remis à battre après un arrêt cardiaque. Le dénominateur commun de tous ces dénouements heureux? Un témoin avait pratiqué la RCR avant que les secours arrivent ou qu’un défibrillateur soit utilisé.
 
Voici une petite histoire pour illustrer mon propos. Un jour, alors que son conjoint prenait sa douche à l’étage, Marie a entendu un bruit sourd. Elle a vite monté l’escalier pour trouver son conjoint au sol, inconscient. Marie est immédiatement partie chercher son voisin. Une fois sur place, celui-ci a constaté que la victime n’avait plus de pouls et a tout de suite entrepris les manœuvres de réanimation. Quand mon collègue et moi sommes arrivés sur les lieux, le voisin pratiquait toujours la RCR. Nous avons pris la relève en administrant des médicaments d’urgence et trois décharges électriques. Puis, nous avons transporté la victime jusqu’à l’ambulance. En route vers l’hôpital, nous avons continué les manœuvres de RCR et pratiqué une intubation. Juste au moment où nous arrivions, le cœur s’est remis à battre! Le voisin de Marie a joué un rôle crucial dans la survie de cette personne.

Des histoires qui se finissent bien, comme celle-là, il s’en écrit beaucoup, chaque jour. Mais leur dénouement serait moins heureux si des gens comme vous n’apprenaient pas la RCR, une technique qui sauve des vies. Ça vous semble être un gros mandat? Peut-être, mais prendre le temps d’apprendre la RCR peut donner la chance à quelqu’un de continuer à profiter de la vie.

Oui, la technique peut sembler intimidante, mais, en réalité, elle est très facile à apprendre. Si vous n’êtes pas à l’aise d’administrer la respiration artificielle de la RCR conventionnelle, la méthode par compressions thoraciques seules reste une option. Cette technique est efficace parce qu’elle permet de faire circuler le sang même si le cœur s’est arrêté, ce qui est essentiel. Ainsi, la RCR réduit les risques de coagulation sanguine en imitant le mouvement du cœur.

Apprendre la RCR ne demande pas beaucoup de temps. En effet, la formation de niveau A, qui porte sur les victimes adultes, est un cours en classe de quelques heures. La technique est également enseignée dans le cours de secourisme général. Vous pouvez vous inscrire à une formation en secourisme de la Croix-Rouge dans votre région. Avant le début de votre formation, pourquoi ne pas télécharger  notre application de secourisme et commencer à vous familiariser avec certaines notions? L’important, c’est d’être prêt.

Mike-Van-Mil-Paramedic-final_1.jpg