Aller au contenu

Une douloureuse leçon de prévention

Don Marentette, directeur national des programmes de secourisme à la Croix-Rouge canadienne, a appris à la dure qu’il est important de ralentir et de se concentrer sur nos gestes lorsqu’on manie des outils électriques. 

saw-accident-hospital-pic-1.JPGPassionné de rénovation, Don se dépêchait pour respecter un délai qu’il s’était lui-même imposé pour finaliser les travaux dans sa cuisine. En relâchant l'interrupteur de sa scie circulaire, il a voulu saisir le morceau de bois fraîchement coupé trop rapidement alors que la lame tournait encore lui causant une large coupure entre le pouce et l'index.
 
En tant que secouriste, Don savait comment contrôler le saignement en appliquant une pression directe et en resserrant la blessure. Il a demandé à son frère d’aller chercher sa trousse de premiers soins Croix-Rouge dans son véhicule pour y prendre des pansements de compression.
saw-accident-hospital-pic-3.JPG
Sa femme, qui était heureusement à la maison, l’a ensuite conduit à l’hôpital. À l’arrivée de Don à l’urgence, l'infirmière du triage, qui a dû le trouver très pâle, l’a placé dans un fauteuil roulant pour l’amener en traumatologie afin de nettoyer et de recoudre sa plaie. 

En apercevant Don, le médecin d’urgence lui a demandé pourquoi il faisait toujours des choses aussi idiotes. Ironiquement, c’était le même médecin qui l’avait déjà traité à la suite d’une chute d'un toit il y a plusieurs années.

Le lendemain matin, Don s’est rendu à la clinique de la main du Centre des sciences de la santé où le chirurgien plastique a utilisé sa main pour enseigner à des étudiants en médecine comment recoudre un tendon. Il n’a pas pu s’empêcher de faire remarquer à ses étudiants qu’un employé de la Croix-Rouge canadienne qui consacre sa vie à la prévention des blessures pouvait aussi s’infliger une telle blessure.
 
thumbs-up-after-saw-accident-(1).JPGDepuis l’accident, Don a réalisé à quel point les pouces sont utiles, notamment pour ouvrir une bouteille de ketchup ou pour couper un steak. Des voisins, qui trouvaient l’accident ironique, lui ont offert une paire de gants en Kevlar® pour éviter qu’il se tranche les doigts à nouveau!
 
Il se compte très chanceux d’avoir encore son pouce et de vivre dans un pays où l’accès à des soins de santé de qualité est possible.
 
Il a aussi eu de la chance d’avoir une trousse de premiers soins à portée de main pour un accès rapide aux pansements nécessaires et lève son pouce aux formations de secourisme!
Pour en savoir plus sur les formations de secourisme offertes dans votre région, consultez notre site Web
comments powered by Disqus