Aller au contenu
 

Des nouvelles de Vicky et des opérations terrain post Sandy

Vicky Chainey est l’une des bénévoles du Québec (section Sherbrooke) qui se trouve présentement aux États-Unis pour prêter main forte aux bénévoles américains et aux sinistrés de l’ouragan Sandy. Elle nous a fait parvenir un billet sur son expérience aux opérations terrain post Sandy. 

Bonjour à vous,

Les deux dernières semaines ont été très enthousiasmantes, pleines d’apprentissages, bref, elles ont passé à la vitesse de l’éclair!

Je fais partie de l’équipe nationale de la logistique de l’opération Sandy dans les États de New York et du New Jersey. J’ai passé mes premières journées à Washington où une distribution massive s’organisait. En gros, chaque membre de l’équipe (environ 10) avait le mandat de trouver des items.

Mon mandat était de trouver des couvertures (comme celles que l’on donne après un marathon) et des débarbouillettes. Pas si compliqué vous dites? OK !  Refaites l’exercice avec ces informations en tête : nous sommes mercredi et j’ai besoin de 250 000 unités livrées au plus tard vendredi matin au New Jersey. Vous auriez dû entendre les vendeurs… Je joins une photo de l’entrepôt pour vous donner une idée à quoi ressemble un entrepôt pour une opération de cette envergure. Vraiment impressionnant!

Mon deuxième mandat consiste à visiter tous les entrepôts et les cuisines mobiles et faire l’inventaire de l’équipement qui a été loué pour les opérations. Pour accomplir ce mandat, j’ai roulé 6 millions de kilomètres, j’ai pris en note des millions de numéros de série et de plaques d'immatriculation! Blagues à part, cela m’a permis de voir un autre aspect de l’opération. La Croix-Rouge américaine ne fonctionne pas totalement de la même façon que la Croix-Rouge canadienne. Alors, j’apprends beaucoup. En plus, ma coéquipière – Linda – travaille à la CR depuis 30 ans, est actuellement la directrice de la section internationale et a fait à peu près tous les désastres depuis le génocide au Rwanda. Elle est extraordinaire! Comme nous passons entre 12 et 15 heures par jour ensemble, c’est une bonne chose! Je joins des photos pour vous donner une idée.

Je dois retourner vers Washington dimanche ou lundi pour y passer ma dernière semaine. Il y a beaucoup à faire. Les quartiers sont complètement détruits, il y a des tonnes de débris sur le bord de la route et encore plusieurs personnes n’ont pas d’électricité et doivent vivre dans des centres d’hébergement. Le problème est le froid : pas d’électricité, donc pas de chauffage. Les gens font la file pendant des heures pour un repas chaud ou des couvertures...

Vicky

comments powered by Disqus