Muggins, le bénévole canin qui n’a pas fini de nous impressionner

Billet de blogue par Paul Jenkins, coordonnateur du Victoria History Project
 
Impossible de ne pas s’attendrir devant l’histoire de Muggins, le chien devenu mascotte de collecte de fonds. Au fil des ans, ses aventures ont inspiré de nombreuses personnes. Son succès fait maintenant l’objet d’un livre qui vient d’être publié.

Né en 1913, Muggins était un Spitz pure race, un petit chien distingué appartenant à un philanthrope millionnaire. Toutefois, il est connu comme le plus petit collecteur de fonds de la Ville de Victoria.

Muggins a été entrainé à parcourir seul les rues du centre-ville pendant la Première Guerre mondiale. Avec deux boites de dons sur le dos, il récoltait des fonds pour des organismes de bienfaisance dont la Croix-Rouge canadienne, et pour offrir des repas aux enfants dans le besoin et aux prisonniers de guerre. Le petit chien a récolté une somme astronomique pour ces causes : l’équivalent de 250 000 $.

Pendant sa courte vie, notre petit héros à quatre pattes a souvent embarqué sur des traversiers ainsi que des navires faisant escale à Victoria. Il n’était pas rare d’entendre les passagers et les passagères le réclamer. Muggins a été photographié auprès de célébrités comme le Prince-de-Galles, le lieutenant-général Sir Arthur Currie et des soldats en convalescence.

Muggins est décédé d’une pneumonie en 1920, mais son héritage ne s’arrête pas là. Son corps a été préservé par un taxidermiste et, durant la Deuxième Guerre mondiale, on pouvait l’apercevoir au magasin Superfluities de la Croix-Rouge canadienne sur la rue Government. Même après son décès, il a continué à inspirer les efforts de collecte de fonds pour aider les soldats blessés et malades.


Son histoire a trouvé écho auprès de nombreuses personnes dans le monde et certaines d’entre elles ont raconté leurs plus beaux souvenirs avec lui.

Une Britannique a partagé une photo d’une toile de Muggins dont on ignorait l’existence tandis qu’une Française a relaté l’histoire de son Spitz jouant le rôle de Muggins lors de reconstitutions de guerre.

Bibliothèque et Archives Canada a également dévoilé une vidéo de Muggins en face du Parlement de la Colombie-Britannique pendant la guerre, un autre souvenir impérissable du canin. La vidéo donne un aperçu de son tempérament et de la façon dont les gens ont contribué à ses efforts en soutien à la Croix-Rouge.

Couverture du livreL’auteur Grant Hayter-Menzies a mis sur papier l’histoire intrigante de ce chien très spécial dans son livre intitulé Muggins: The Life and Afterlife of a Canadian Canine War Hero.

Se fondant sur des documents importants, des souvenirs et des articles de journaux portant sur la courte mais brillante carrière de Muggins, le livre se penche aussi sur la question difficile de l’exploitation des animaux au profit des efforts de guerre, à la maison et dans les champs de bataille. Il explore aussi l’importance des animaux, particulièrement des chiens, dans le rétablissement des anciens combattants ayant subi des blessures physiques et des traumatismes émotionnels.

Vous pouvez vous procurer Muggins: The Life and Afterlife of a Canadian Canine War Hero à Tanner’s Books à Sidney en Colombie-Britannique ou en ligne. Une partie des recettes de la vente sera versée à la Croix-Rouge canadienne. Muggins en serait fier!

Articles connexes 
L'histoire de Muggins, le bénévole canin

 
comments powered by Disqus