Ballons-roses-avec-ballon-Croix-Rouge.JPGLa journée du chandail rose (Pink Shirt Day) est une journée pendant laquelle des centaines d’étudiants québécois et canadiens sont invités à porter un chandail rose afin de  participer à des activités de sensibilisation et de prévention de l’intimidation dans les écoles. Le mouvement a vu le jour en Nouvelle-Écosse, en 2007, lors d’une rentrée pas tout à fait comme les autres : un étudiant, ayant choisi de porter un chandail rose, avait été la proie d’insultes et de menaces de la part d’autres élèves qui critiquaient cette couleur.  Deux étudiants s’étaient alors révoltés de l’intimidation vécue par leur collègue, et avaient mis en œuvre une vague de solidarité en distribuant des chandails roses. Résultat? Des centaines d’élèves avaient répondu à l’appel en portant leur chandail rose afin de clamer haut et fort que l’intimidation n’était pas la bienvenue dans leur école! Depuis, la journée du chandail rose est célébrée dans des dizaines d’écoles à travers le pays.

Nicolas Nadeau est responsable du programme ÉduRespect ici à la Croix-Rouge. Cette année, il a eu l’occasion de participer à la journée organisée par les étudiants de l’école Vincent Massey Collegiate. Il nous parle de son auditoire, de l’inspiration teintée de rose et de son coup de cœur. 


Auditorium-bonde-d-eleves-avec-les-mains-leves-(1).JPG

J’ai reçu un appel mercredi : « Notre conférencier pour la Journée Rose vient d'annuler et je panique, pourrais-tu le remplacer? »

L'enseignante au téléphone avait participé, 2 ans auparavant, à une formation de prévention de l'intimidation avec ses élèves et je gardais un très bon souvenir de notre rencontre. J’ai hésité... Ce serait ma première présentation devant un groupe de plus de 600 élèves! Comment dire non? Inspiré par la « Journée Rose » pour laquelle les étudiants étaient si motivés, j’ai donc préparé ma toute première présentation pour cette journée bien spéciale.


Corridor-avec-impression-de-filtre-Instagram-rose-anti-intimidation.JPGEn mettant le pied dans le gymnase de l’école quelques jours plus tard, j’ai été pris de court par le spectacle visuel et l’ambiance qui régnait. Le concierge de l'école avait recouvert toutes les lumières de pellicule plastique rose, projetant ainsi une teinte rosée dans l'ensemble de l'école. C’était comme si un filtre Instagram anti-intimidation s'était emparé des lieux! Les ballons roses fusaient de toute part, et les élèves étaient tous habillés de... rose!

Visiblement, la Journée Rose a bien évolué depuis ses débuts en 2007. Si de tels événements ont maintenant lieu partout dans le monde, c'est que l’intimidation dans les écoles est un problème universel. Un problème qui inspire maintenant un mouvement de lutte contre l’intimidation d’une croissance fulgurante, formé de milliers de personnes espérant y mettre fin.

Armé d’idées et de solutions à l’intimidation, j'ai fait ma présentation à trois auditoriums bondés cette journée-là, racontant mes expériences à la Croix-Rouge en matière de prévention de la violence et de l’intimidation et en partageant le récit de mes visites dans des communautés partout au pays qui s’efforcent de créer des environnements sûrs pour leurs jeunes.

Mon coup de cœur? Le témoignage d’un étudiant qui avait, il y a quelques années, suivi une formation de la Croix-Rouge à mes côtés. Il est maintenant au cégep et y a formé un nouveau club de lutte contre l’intimidation! Quelle inspiration que de voir notre message en action!

Dans le domaine de la psychologie des couleurs, le rose est signe d'espoir. Cette journée-là, à Vincent Massey Collegiate, je crois que l'observateur le plus cynique l'aurait ressenti, pellicule plastique ou pas! Sur ce, sortez vos chandails roses et que cette belle vague se poursuive!

Que vous soyez éducateurs, parents, élèves ou que vous travailliez pour un organisme au service des enfants et des jeunes, la Croix-Rouge offre une foule de formations et de ressources sur la prévention de la violence et de l’intimidation.