Comment se préparer et réagir en cas d'ouragans

Hurricane_Harvey_400.jpg © The American National Red Cross 2017

Au Canada atlantique, la saison des ouragans s’étire de juin à novembre. Durant cette période, les tempêtes peuvent se transformer en ouragans, qui entraînent des vents violents et de fortes précipitations. Les ouragans sont capables de causer de graves dommages, de semer la désolation et parfois même de faire des victimes. L’onde de tempête, qui cause souvent de graves inondations, est l’un des effets les plus destructeurs de l’ouragan. Il est important de connaître les gestes à poser avant, pendant et après un ouragan.

Avant

  • Connaissez les risques dans votre communauté : Le fait de savoir si vous vivez dans une région propice aux ouragans vous permettra de mieux vous préparer à cette éventualité.
    • Téléchargez l’application « Soyez prêt » de la Croix-Rouge canadienne pour accéder rapidement aux renseignements et aux alertes qui vous aideront à vous préparer à l’arrivée d’un ouragan.
    • Pour obtenir des renseignements à jour sur les conditions de formation d’un ouragan, sur les zones figurant sur le passage d’un ouragan et recevoir des alertes météorologiques, rendez-vous sur le site du Centre canadien de prévision des ouragans afin de connaître les zones à risque dans le pays.
    • Apprenez à faire la distinction entre un avertissement d’ouragan et une veille d’ouragan :
      • Un avertissement d’ouragan signifie que ses effets se font déjà sentir ou que l’ouragan est sur le point de frapper. Évacuez votre maison si on vous demande de le faire.
      • Une veille d’ouragan signifie qu’un ouragan pourrait frapper votre région. Suivez le bulletin météo.
  • Établissez un plan :
    • Discutez avec les membres de votre famille des règles de sécurité à suivre lors d’un ouragan. Le fait d’en parler à l’avance aide à calmer les craintes à ce sujet, en particulier chez les jeunes enfants.
    • Lorsqu'on annonce un ouragan, ancrez tout ce qui pourrait être emporté ou arraché par le vent sur votre propriété.
    • Couper les branches mortes et les arbres morts afin de diminuer le risque qu'ils tombent sur votre maison. 
    • Si vous vivez sur la côte ou dans une terre basse environnante, préparez-vous à vous diriger vers l'intérieur des terres et un terrain plus élevé. Au large, les vents forts créent d'immenses vagues qui peuvent prendre la forme de violente tempête lorsqu'elles atteignent la rive.
    • Si vous vivez sur une ferme ou une exploitation agricole, mettre le bétail à l’abri n’est pas toujours avisé puisque certaines étables pourraient ne pas résister à la force des vents. Il peut être préférable de laisser le bétail à l’extérieur, selon le lieu où vous vous trouvez ou le type d’abri qui se trouve sur votre propriété. Si vous avez le temps et si vous pouvez le faire de manière sécuritaire, mettez vos bêtes à l’abri du danger en évacuant les lieux.
  • Assemblez une trousse d’urgence sur mesure : Les familles devraient être prêtes à subvenir à leurs besoins pendant 72 heures.

Pendant 

  • Tenez-vous au courant des avertissements météorologiques ainsi que des instructions données à la radio et à la télévision. Vous pouvez également consulter le site du Centre canadien de prévision des ouragans.
  • ​Fermer toutes les fenêtres, les portes et les volets antiouragan. Les personnes qui ne disposent pas de volets antiouragan devraient barricader leurs fenêtres et portes au moyen de panneaux de contreplaqué.
  • Évitez de conduire dans des endroits inondés. Le courant peut être plus puissant qu’il en a l’air.
  • Ne vous aventurez jamais en bateau par temps orageux. Si vous êtes déjà sur l'eau et voyez le mauvais temps s'approcher, dirigez-vous immédiatement vers la rive. N'allez jamais observer la tempête au bord de la mer
  • Si les autorités locales vous demandent d'évacuer les lieux, faites-le. Évitez les routes et les ponts inondés.
  • Si l'œil de l'ouragan passe dans votre secteur, il y aura une accalmie de deux ou trois minutes à une demi-heure. Restez dans un endroit sécuritaire. N’oubliez pas qu'après le passage de l'œil, les vents s'élèveront de nouveau en sens contraire.

Après 

  • Vérifiez si les membres de votre famille, vos amis et vos voisins vulnérables (personnes âgées, malades, handicapées) ont besoin d’une aide particulière.
  • Organisez des opérations de secours pour venir en aide aux personnes coincées ou appelez les services d’urgence si vous n’êtes pas en mesure d’apporter de l’aide sans risquer votre propre sécurité.
  • Écoutez la radio pour connaître les nouvelles consignes des autorités.
  • En cas de précipitations abondantes, soyez à l’affût des risques d’inondation.
  • Portez des chaussures solides et des vêtements de protection lorsque vous nettoyez les débris, surtout s’il y a des éclats de verre.
  • N'utilisez pas d'allumettes et n'allumez pas les lumières avant d’être certain qu’il n’y a pas de fuite de gaz et qu’il n’y a pas eu de déversement de liquide inflammable. Ne coupez pas l’alimentation en eau et électricité sauf en cas de dommages. Les fuites de gaz sont reconnaissables à leur odeur.
  • Si vous étiez à l’extérieur, ne regagnez votre domicile que lorsqu’il n’y a plus aucun danger.
  • Si vous pensez ne pas pouvoir être en sécurité chez vous, n’y entrez pas. En cas de doute, demandez l’avis de professionnels.
  • Une fois de retour à la maison, revoyez votre plan d’urgence familial et profitez-en pour réapprovisionner votre trousse d’urgence sur mesure.
  • Si votre maison a été endommagée par une inondation, il est important de la remettre en bon état le plus rapidement possible pour éviter l’aggravation des dommages ainsi que les effets néfastes sur votre santé.
    • Maintenez de bonnes pratiques d’hygiène pendant le nettoyage en réduisant le contact avec les eaux de crue ou avec tout article contaminé par ces eaux.
    • N’utilisez pas les eaux contaminées pour le lavage, le nettoyage, la consommation ou la préparation d’aliments.
    • Portez des vêtements de protection, notamment des bottes solides ou de caoutchouc, des lunettes de protection, un casque, des gants de caoutchouc et un masque anti-poussière. 
Soyez prêt à toute éventualité en vous renseignant sur les risques dans votre collectivité, en établissant un plan et en assemblant une trousse d’urgence.