Un an après le séisme au Népal : survol des opérations

En ce 25 avril 2016, un an s’est déjà écoulé depuis le jour où un violent séisme de magnitude de 7,8 a frappé le Népal et semé la destruction. Près de 9 000 personnes ont perdu la vie, environ 22 000 autres ont été blessées, et plus de 800 000 maisons ont été endommagées ou détruites. Grâce à l’appui des Canadiens, la Croix-Rouge est intervenue immédiatement pour apporter des soins médicaux d’urgence et des articles de première nécessité à trois millions de survivants. L’organisme a notamment distribué de l’eau potable, des vivres et des matériaux pour la construction d’abris d’urgence afin d’assurer la survie de dizaines de milliers de sinistrés.

Voici ce que nous avons accompli ensemble

Au lendemain du séisme, les délégués et les bénévoles de la Croix-Rouge se sont rendus sur les lieux afin d’administrer immédiatement les premiers soins, de distribuer des articles de secours, de rétablir l’approvisionnement en eau et d’améliorer les conditions sanitaires, en plus d’aider les familles séparées à renouer contact. Malgré les glissements de terrain et les routes bloquées, les équipes de la Croix-Rouge ont été les premières à atteindre plusieurs collectivités comptant parmi les plus isolées et les plus durement touchées par la catastrophe.
 
Tandis que des équipes sur le terrain continuaient de distribuer des articles de secours, des hôpitaux de campagne de la Croix-Rouge, y compris celui de la Croix-Rouge canadienne, ont été déployés dans les villages qui avaient perdu leur hôpital local dans la catastrophe. Des équipes médicales ont travaillé sans relâche pendant des semaines pour traiter des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants touchés par cette tragédie.

Un an apresUn an apres

Les prochaines étapes

Au Népal, une personne sur quatre a été touchée par les effets de la catastrophe. Ainsi, la situation demeure complexe et continue d’évoluer. Les efforts se concentrent en priorité à l’hébergement, aux soins médicaux, à l’approvisionnement en eau et à l’assainissement. Aujourd’hui, la Croix-Rouge canadienne poursuit son travail de rétablissement et se consacre à renforcer les capacités locales en appuyant les travaux de reconstruction ainsi qu’en offrant de la formation et du soutien. Pour ce faire, la Croix-Rouge canadienne mène plusieurs projets de front :

  • Confier la gestion de l’hôpital de campagne aux autorités compétentes et offrir du soutien et des activités de formation à l’équipe locale afin de renforcer ses capacités d’intervention ainsi que de lui donner les moyens de déployer une équipe de soins de santé de base pour lutter contre les éclosions de maladies endémiques au pays.
  • Offrir de la formation supplémentaire sur les services chirurgicaux essentiels, en partenariat avec l’Université McGill et l’Université de la Colombie-Britannique. 
  • Construire un établissement de santé à Dhunche, sur le site de l’hôpital qui a été détruit par le séisme.
  • Renforcer les capacités des partenaires locaux à intervenir à la suite d’éventuelles catastrophes.  
La Croix-Rouge canadienne continuera de soutenir les efforts de rétablissement déployés par la Croix-Rouge du Népal, en travaillant de concert avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Comité international de la Croix-Rouge et d’autres Sociétés nationales.

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge mène ses activités à l’échelle communautaire et donne la priorité aux besoins les plus criants. Ses efforts se concentrent sur cinq secteurs clés :
  • La santé : en remettant sur pied des infrastructures sanitaires et des programmes de santé communautaire.
  • L’hygiène, l’approvisionnement en eau et l’assainissement : en améliorant l’approvisionnement en eau et les conditions sanitaires.
  • La préparation et le renforcement des capacités : en renforçant les capacités de la Croix-Rouge du Népal pour qu’elle soit prête à intervenir advenant une autre catastrophe.
  • Le rétablissement des moyens de subsistance : en adoptant une démarche communautaire visant à rétablir les moyens de subsistance des sinistrés, par exemple en offrant de la formation ou des subventions en argent aux agriculteurs pour qu’ils puissent acheter de nouveaux outils et des semences.
  • L’hébergement : en offrant de l’assistance aux propriétaires pour la reconstruction de logements permanents. 
Grâce à la générosité du public, des entreprises et des gouvernements locaux et provinciaux du Canada, la Croix-Rouge canadienne a amassé 27 millions de dollars en soutien aux opérations de secours au Népal.

 
 
comments powered by Disqus