La Croix-Rouge canadienne déplore la mort de 31 travailleurs humanitaires du Croissant-Rouge arabe syrien

Sujets: Au Canada, Droit international humanitaire
14 novembre 2013

Ottawa, le 14 novembre 2013 – Le Croissant-Rouge arabe syrien a confirmé la semaine dernière le décès de 9 nouveaux travailleurs humanitaires, portant à 31 le nombre de travailleurs humanitaires du Croissant‑Rouge en Syrie tués dans l’exercice de leurs fonctions. La confirmation est venue après que la Société nationale a rétabli le contact avec deux de ses sous-sections qui avaient été isolées par les affrontements continus dans la région. Parmi les morts, on déplore celle d’un travailleur qui transportait un blessé dans une ambulance du Croissant‑Rouge clairement identifiée.

Ces employés et bénévoles dévoués arboraient l’emblème du croissant rouge, qui leur confère un statut de protection en vertu du droit international humanitaire, afin qu’ils puissent travailler sans craindre pour leur sécurité ou leur sûreté. Ce manque de respect pour l’emblème du croissant rouge doit cesser.

Les emblèmes de la croix rouge et du croissant rouge sont des symboles universels de neutralité et d’aide. Leur utilisation est protégée par le droit international humanitaire et ils doivent être respectés.

La Croix‑Rouge canadienne est solidaire du Croissant-Rouge arabe syrien et se joint aux membres du Mouvement exhortant toutes les parties au conflit en Syrie à protéger les bénévoles et les travailleurs humanitaires pour leur permettre de travailler en toute sécurité. 
Section Widgets