Le Yémen fait face à la pire crise humanitaire au monde

Topics: Moyen-Orient et Afrique du Nord, Situations d'urgence et catastrophes dans le monde
16 novembre 2018

A young girl sits in a waiting room at a rehabilitation center in Yemen.

La situation humanitaire au Yémen est catastrophique. Presque tous les aspects de la vie quotidienne sont affectés par le conflit — le prix du pétrole et des denrées alimentaires, l’accès à l’eau potable ainsi que la possibilité de se déplacer. Alors que plus de 80 % des Yéménites ont besoin d’aide humanitaire, la situation atteindra bientôt son point de rupture.

La hausse du prix des marchandises augmente la vulnérabilité des populations touchées et contraint les familles à acheter moins de nourriture ou à choisir des options plus économiques. Un grand nombre de personnes doivent avoir recours au crédit et à l’endettement pour se nourrir.

Le conflit a fragilisé l’ensemble du système de santé du pays et perturbé les services, entraînant du fait même une diminution marquée du taux de vaccination des enfants yéménites. Bon nombre d’entre eux souffrant de malnutrition, leur système immunitaire est affaibli et ils sont plus susceptibles de contracter des maladies comme la rougeole.

Le Mouvement de la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge du Yémen collaborent afin de coordonner les secours d’urgence, et les dons versés au Fonds de secours en cas de catastrophe à l’étranger de la Croix-Rouge canadienne servent à soutenir ces opérations.

Le besoin le plus urgent

Indra Adhikari, qui travaille pour la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge au Yémen dans le secteur de l’intervention d’urgence, connaît bien les besoins sur le terrain.

« Plus de 80 % de la population du pays subit les terribles conséquences du conflit et d’autres urgences, et les besoins les plus criants sont la nourriture », explique Indra.

Selon les Nations Unies, plus de 18 millions de personnes manquent de nourriture, et plus de 14 millions d’entre elles sont menacées par la famine.

Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du monde entier se sont mobilisées pour leur venir en aide.

Distribution de secours

« En cas d’urgence, nous distribuons des vivres et de l’eau aux personnes dans le besoin et dépêchons nos services d’ambulance pour transporter les patients vers les hôpitaux et nos centres de santé », explique Nessren Ahmed, un membre du Croissant-Rouge.

La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge ont distribué des colis alimentaires à plus d’un demi-million de personnes, fourni de l’eau potable à des centaines de milliers de Yéménites et aidé 24 centres de santé à demeurer ouverts afin qu’on puisse y traiter des patients.

Le conflit au Yémen a considérablement fragilisé des infrastructures sanitaires et d’alimentation en eau déjà précaires, ce qui a entraîné la résurgence de maladies infectieuses comme le choléra, la diphtérie et la rougeole. La saison des pluies et les mouvements de population pour échapper au conflit qui ne cesse de s’aggraver contribuent également à la propagation de ces maladies.

« Le Croissant-Rouge du Yémen dispose d’environ 8 000 bénévoles dans différentes régions du pays dont l’objectif est d’atténuer la souffrance humaine », explique Nessren.

« Nos interventions sont basées sur les Principes fondamentaux du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Le Croissant-Rouge organise régulièrement des séances d’information sur le Mouvement et ses valeurs. »

« Lors d’interventions d’urgence, nous établissons un plan avant de passer à l’action, puis tirons des leçons de notre expérience afin d’améliorer nos opérations », ajoute Nessren.

Les Canadiens qui souhaitent appuyer l’intervention de la Croix-Rouge au Yémen peuvent faire un don au profit du Fonds de secours en cas de catastrophes à l’étranger.

Les dons recueillis dans ce fonds permettent à la Croix-Rouge d’intervenir dans les heures qui suivent une urgence ou une catastrophe et lui donnent la souplesse nécessaire pour réduire la souffrance des personnes dans le besoin en leur acheminant rapidement des articles de première nécessité.


Photo: Finish Red Cross