L’hiver rigoureux en Syrie rend la situation encore plus difficile pour les familles déplacées

Sujets: fonds Crise en Syrie, Situations d'urgence et catastrophes dans le monde
21 janvier 2015

Des équipes du Croissant-Rouge  arabe syrien continue de venir en aide à des milliers de personnes

par Rima Kamal, agente de programme, Moyen-Orient et Afrique du Nord

Récemment, alors que je maugréais contre le froid intense qui s’accrochait obstinément à Ottawa, je me suis tout à coup rappelé des quelques jours que j’avais passés en Syrie, l’hiver dernier. C’est là que j’ai rencontré Laila, une femme qui vit, aujourd’hui encore, avec ses quatre enfants dans un camp pour personnes déplacées à Latakia, une ville dans le nord de la Syrie.

« Nous avons été chassés de notre maison vers quatre heures du matin, en plein mois d’août, lorsque des obus de mortier ont atterri sur notre balcon, m’a raconté Laila. J’ai tiré mes enfants du lit et nous nous sommes enfuis. Nous n’avons pas eu le temps d’emporter quoi que ce soit – ni papiers d’identité, ni attestations scolaires, ni vêtements d’hiver.

Assise sous la tente de Laila, emmitouflée dans mon manteau chaud qui me protégeait du froid ambiant et du vent qui sifflait à l’extérieur, j’étais bouleversée par leur situation qui me semblait sans issue. Le plus jeune fils de Laila portait des pantoufles beaucoup trop grandes qui laissaient dépasser ses orteils, ce qui me rappela que la plupart de ces familles n’étaient pas équipées adéquatement pour affronter le temps froid et humide.

Cette histoire ressemble à celle de milliers d’autres familles syriennes qui ont été chassées de leur foyer en raison du conflit qui perdure. Les plus chanceux ont eu le temps de se préparer, d’apporter quelques biens et, parfois, un peu d’économies. Les moins chanceux, comme Laila et ses quatre enfants, ne sont partis qu’avec les mains vides.

Jamais les Syriens déplacés n’auraient imaginé un jour se retrouver dans une telle situation. Aujourd’hui, ils vivent dans des conditions précaires, entassés dans des appartements partagés, des abris publics, des bâtiments inachevés ou des tentes, attendant la fin de ce conflit qui dure depuis près de quatre ans.

Cet hiver est particulièrement rigoureux. Durant la première semaine de janvier, une tempête a balayé la région. Elle a tué onze personnes et rendu les conditions de vie encore plus difficiles pour des centaines de milliers de personnes déplacées.

Les Canadiens désireux de soutenir les vastes opérations de secours et de rétablissement en Syrie et dans les pays voisins peuvent verser un don en ligne au fonds Crise en Syrie.

Les fonds amassés serviront à appuyer les opérations du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et à fournir des articles de secours, comme des couvertures, des matelas, des colis de nourriture, des articles d’hygiène et des fournitures médicales, de même que de l’équipement et du personnel d’urgence. 

Photo : Islam Mardini/SARC