Typhon Haiyan : un an après la catastrophe

07 novembre 2014

Le vendredi 8 novembre 2013, le typhon Haiyan – le plus violent typhon jamais enregistré – a balayé la région des Visayas, au centre des Philippines, en semant la destruction sur son passage. Haiyan a touché terre à cinq reprises dans les provinces de Samar oriental, de Leyte, de Cebu, de Palawan et sur l’île de Panay. La combinaison de vents violents et d’eau de mer a ravagé des édifices, des collectivités et des familles. 

Grâce au soutien du gouvernement du Canada, la Croix-Rouge canadienne est intervenue immédiatement après le sinistre en déployant un hôpital de campagne mobile ainsi qu'une équipe de travailleurs humanitaires dûment formés ayant comme mandat de prodiguer des soins vitaux aux sinistrés. L’hôpital de campagne a bénéficié de l’appui de la Croix-Rouge de Norvège et de la Croix-Rouge de Hong Kong sous forme de ressources humaines et matérielles. Il a été aménagé à Ormoc, en face d’un hôpital local qui avait subi tant de dommages lors de la tempête que seulement 20 % de l’établissement était encore en état de marche.

Pendant sa mission à Ormoc, l’équipe de l'hôpital de campagne de la Croix-Rouge canadienne a travaillé en étroite collaboration avec les travailleurs de la santé locaux et la Croix-Rouge philippine. Ensemble, ils ont admis plus de 1 200 patients, pratiqué plus de 100 opérations chirurgicales et assisté à plus de 400 accouchements dans les semaines qui ont suivi la catastrophe.
 
Le 28 février 2014, la Croix-Rouge canadienne a terminé de former les employés et les bénévoles de la Croix-Rouge philippine, fin prêts à prendre la relève. Elle leur a alors transféré la responsabilité de cet hôpital de campagne composé d’équipement de l’équipe de réponse aux urgences ainsi que de fournitures techniques et médicales obtenues sur place. Grâce à ce don, la Croix-Rouge philippine pourra prendre en charge les besoins médicaux de base d’une population de 30 000 personnes, en cas d’urgence.

Au terme de la phase d’urgence de son intervention médicale, la Croix-Rouge canadienne a réorienté ses activités vers le rétablissement précoce en offrant des solutions d’hébergement et un appui aux moyens de subsistance.

Au cours de la dernière année, la Croix-Rouge s’est employée à améliorer le sort des personnes les plus durement touchées par le typhon, notamment en aidant les survivants à rebâtir leur logement, leur vie et leur collectivité. Ces efforts ont déjà produit des résultats considérables.

Pour savoir de quelle manière la Croix-Rouge utilise vos dons au profit des collectivités sinistrées aux Philippines, veuillez consulter le rapport « Typhon Haiyan : un an après la catastrophe ».  

La Croix-Rouge canadienne  entend continuer à épauler les collectivités philippines sinistrées tout au long de leur rétablissement en misant sur la collaboration et la durabilité.