Syrie

Syrian Arab Red Crescent

Le conflit en Syrie, qui fait rage depuis dix ans, a été caractérisé par une destruction à grande échelle des infrastructures, une crise des réfugiés qui continue d’avoir des répercussions partout dans le monde et un mépris choquant des lois de la guerre. Le conflit n’est pas près de tirer à sa fin, et la population dépend de plus en plus de l’aide humanitaire pour survivre.

Alors qu’aucune issue au conflit ne semble se dessiner dans l’immédiat, la vulnérabilité des Syriens ne cesse de croître à mesure qu’ils épuisent leurs économies et se défont de leurs biens. Au cours de la dernière année, le prix moyen des aliments a augmenté de plus de 230 %; la population n’a plus les moyens de se procurer l’essentiel comme de la nourriture, des soins de santé et un hébergement adéquat.

Partout en Syrie, plus de 13 millions de personnes ont besoin de secours humanitaires, et de ce nombre, plus de 45 % sont des enfants. Plusieurs d’entre eux n’ont jamais connu autre chose que la guerre, les déplacements et un accès restreint à des services d’éducation et de santé adéquats.

Selon le Comité international de la Croix-Rouge, un Syrien sur deux a été déplacé à l’intérieur de la Syrie ou à l’étranger en raison du conflit.



L’accès aux soins de santé demeure un défi constant. Selon l’Organisation mondiale de la santé, 13,2 millions de personnes ont besoin de soins médicaux en Syrie, mais des millions d’entre elles n’y ont pas accès. Depuis dix ans, seule la moitié des établissements de santé publique syriens sont pleinement fonctionnels en raison des attaques et du manque de personnel.

Dans ces conditions précaires, des femmes ont demandé à ce que leur accouchement soit par césarienne plutôt que naturel afin de garantir leur accès à un établissement de santé. Or, la césarienne est une intervention chirurgicale majeure avec une longue convalescence et, comme pour toute opération, des complications sont possibles.

Les effets dévastateurs du conflit signifient également que les habitants de la Syrie ont été exposés à des traumatismes répétés et à un stress extrême. Nombre d’entre eux ont vu des membres de leur famille, des voisins et des amis mourir sous leurs yeux ou être ensevelis sous les décombres de leur maison en ruine. Ils ont vu leurs maisons, leurs écoles et leurs hôpitaux être pris comme cibles et détruits. Certains ne savent même pas où se trouvent leurs proches.

Depuis le début de la crise il y a plus de dix ans, le Croissant-Rouge arabe syrien (CRAS) œuvre aux premières lignes de l’intervention sur tout le territoire afin d’offrir des vivres, des articles ménagers et des soins de santé vitaux aux personnes dans le besoin.

De concert avec d’autres partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la Croix-Rouge canadienne (CRC) appuie activement les opérations menées par le CRAS. La CRC assure une présence permanente en Syrie, où elle appuie sa Société nationale sœur depuis huit ans.

La CRC travaille en étroite collaboration avec le CRAS pour répondre aux besoins de santé des personnes vulnérables en Syrie. Voici quelques-unes de ses contributions jusqu’à maintenant :

 

  • Soutenir l’hôpital pour enfants du CRAS à Alep en lui fournissant des couveuses et en finançant les soins chirurgicaux pour les enfants.
  • Couvrir les frais de traitement des femmes en situation de vulnérabilité afin qu’elles soient en mesure d’accoucher en toute sécurité.
  • Garantir un accès de qualité aux soins de santé maternelle et postnatale, aux services de garde d’enfants et de planification familiale, à l’éducation sur l’allaitement et les droits sexuels et reproductifs ainsi qu’à un soutien personnalisé après l’accouchement.
  • Offrir des services de proximité, évaluer le degré de malnutrition, offrir des services de nutrition, du soutien et des références.
L’aide fournie par la CRC est rendue possible grâce à la générosité des Canadiennes, des Canadiens et du gouvernement du Canada.

Devant l’ampleur des besoins humanitaires qui ne cessent de croître en Syrie et dans les pays voisins, la CRC s’est engagée à continuer d’appuyer les efforts du CRAS visant à combler les besoins de la population syrienne qui tente de survivre dans un climat complexe et difficile.

À titre de membre du Mouvement, le CRAS est un organisme neutre et impartial guidé par les Principes fondamentaux de la Croix-Rouge. Le personnel de la Société nationale s’expose à de grands risques afin de venir en aide aux victimes du conflit partout au pays. À l’heure actuelle, plus de 73 collègues appartenant au CRAS ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions en Syrie.

Merci de donner généreusementSyrian Arab Red Crescent

La violence qui règne en Syrie continue de semer la mort et la destruction, et des millions de personnes ont été contraintes de quitter leur domicile ou de fuir le pays.

Les fonds amassés serviront à soutenir les efforts humanitaires du Mouvement international de la Croix-Rouge, notamment à distribuer des articles de secours (couvertures, matelas, colis alimentaires, articles d’hygiène, etc.), des fournitures et des équipements médicaux; à offrir une expertise technique en matière de soins de santé; et à déployer des travailleurs humanitaires. Ces fonds seront destinés à de nombreux pays, dont ceux qui sont actuellement en situation de crise et ceux qui pourraient l’être.

Les Canadiennes et Canadiens désireux de soutenir les vastes opérations de secours menées en Syrie par le Mouvement peuvent verser un don au profit du fonds « Crise en Syrie ».

Nos efforts humanitaires en Syrie — et partout dans le monde — sont fondés sur les sept Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : l’humanité, l’impartialité, la neutralité, l’indépendance, le volontariat, l’unité et l’universalité. Notre mission consiste à alléger les souffrances humaines, à protéger la vie et la santé et à faire respecter la dignité humaine, particulièrement lors de conflits armés et d’autres situations d’urgence.