La distribution d’articles de secours par la Croix-Rouge suscite un regain d’optimisme chez les sinistrés de l’ouragan Matthew

Article et photos par Stéphanie Picard
 
Dès les premiers moments de la distribution d’articles de secours par des bénévoles et des membres du personnel de la Croix-Rouge, un vent d’optimisme a balayé la ville de Jérémie, en Haïti. Les travailleurs humanitaires étaient sur place pour fournir aux sinistrés les bâches et les trousses d’hygiènes dont ils avaient désespérément besoin.
 
Avant la distribution, des équipes de la Croix-Rouge avaient visité la ville et identifié les personnes particulièrement vulnérables à la suite du passage de l’ouragan Matthew afin de s’assurer de répondre à leurs besoins immédiats.
 
Les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes handicapées ainsi que les personnes âgées ont rapidement reçu de l’aide afin qu’ils puissent regagner leur domicile le plus tôt possible.
 
Chaque mesi anpil (merci beaucoup) et yon konten (je suis content) renforce la détermination des intervenants de la Croix-Rouge, dont la mission est de venir en aide aux populations qui ont vu leurs domiciles et leurs moyens de subsistance détruits par l’ouragan Matthew.

IMG_2505_600.jpg

Des bénévoles et des travailleurs humanitaires de la Croix-Rouge se rassemblent autour de Myriam pour distribuer des articles de secours à plus de 1600 familles touchées par la catastrophe. Des gens se tiennent par la main pendant que des boîtes sont remises à des femmes âgées dans le besoin.

IMG_2889_600.jpg
 
Stéphanie, une travailleuse humanitaire de la Croix-Rouge, aide Maggie à porter ses sacs jusqu’à la sortie, où elle attend ses amis qui font encore la file. Alors qu’elle allait proposer son aide à d’autres personnes, Stéphanie aperçoit Poupette, qui essaie d’attirer l’attention de Maggie. Les deux dames remercient chaleureusement Stéphanie pour son aide.
 
IMG_2997_600.jpg

Erney, un homme de 47 ans, sourit pendant qu’un bénévole de la Croix-Rouge l’aide à transporter la bâche et la boîte qu’on vient de lui remettre. « Toutes mes possessions ont été détruites par l’ouragan. J’installerai la bâche dès mon retour à la maison. Je suis très reconnaissant envers la Croix-Rouge », affirme-t-il courageusement.
 
IMG_2985_600-(1).jpg


« Ma maison a été “écrasée”, les vêtements que je porte sont tout ce que je possède, et ce sont des amis, des voisins et ma famille qui me les ont offerts, eux qui ne possèdent déjà presque plus rien », raconte Sulface aux bénévoles. Même si elle est reconnaissante de la trousse et de la bâche qui lui ont été remises, son plus cher désir est de retourner chez elle, car elle habite chez sa sœur depuis que l’ouragan l’a jetée à la rue.
 

 

comments powered by Disqus