Respect-Education-Nunavut_460-(2).jpgPour prévenir le harcèlement, l’intimidation et d’autres formes de violence, il n’y a pas de meilleur remède que l’éducation. Dans le feu de l’action, il arrive que les émotions, comme la peur ou la colère, prennent le dessus. Il est donc essentiel de savoir comment réagir à ce genre de situations, car l’intimidation peut laisser des traces profondes.

Qu’elle se manifeste sous forme d’insultes ou de harcèlement en ligne, la violence peut faire ressentir ses effets pendant des années et susciter des sentiments de crainte et de vulnérabilité, en plus d’ébranler l’estime personnelle. En dénonçant l’intimidation au sein de ton école, ta collectivité et du cyberespace, tu peux mettre un frein à ce comportement néfaste.

La Croix-Rouge canadienne offre tout un éventail de programmes destinés aux jeunes pour leur donner les moyens de prévenir l’intimidation et d’entretenir des relations saines.

Voici 10 stratégies qui peuvent te servir lorsque tu es témoin d’intimidation : 
 
1. Dénonce le problème. L’intimidation est un grave problème qui peut créer un sentiment d’isolement chez la personne visée. Tu as le pouvoir d’y mettre fin en dénonçant ceux qui intimident les autres. Cela peut être aussi simple que de dire : « Arrête » ou « Laisse-la tranquille ». Invite la personne ciblée à s’éloigner et à t’accompagner ailleurs. Défendre les autres est important, mais ce n’est pas tout. Il faut aussi être prudent. Si tu ne te sens pas à l’aise d’intervenir, il vaut mieux aller chercher l’aide de quelqu’un qui peut le faire en toute sécurité.

2. Refuse de te joindre au groupe. Les jeunes qui intimident les autres aiment se donner en spectacle. Ceux qui rient ou qui encouragent l’intimidateur laissent entendre qu’ils sont de son côté. Toutefois, si tu te portes à la défense de la personne qui se fait intimider, tu montres à tout le monde que tu n’es pas d’accord avec ce qui se passe.

3. Note ce que tu as vu. Ce type d’incident se produit parfois rapidement, et il peut être difficile par la suite de se souvenir de tous les détails. En couchant sur papier ce que tu as vu, il sera plus facile de raconter ta version des faits à quelqu’un d’autre.

4. Demande l’aide de tes amis. Ceux qui intimident les autres arrivent parfois à réunir un large groupe de spectateurs, mais si tu demandes l’aide de tes amis, tu seras en mesure de réunir toute l’aide dont tu as besoin pour te dresser contre l’intimidation et le harcèlement.

5. Sois gentil en ligne. La cyberintimidation est un problème répandu chez les jeunes. Tu peux refuser de faire partie du problème en évitant les sites Web qui dénigrent tes camarades. En refusant de transmettre des messages irrespectueux, en étant gentil(le) avec les autres en ligne et en bloquant toute personne qui cherche à faire circuler des rumeurs, tu indiques clairement aux autres que tu n’acceptes pas l’intimidation.

6. Protège tes renseignements personnels. Ne donne jamais tes mots de passe à qui que ce soit, pas même à tes amis intimes. Évite aussi de publier des renseignements personnels en ligne, car ils pourraient tomber en de mauvaises mains. Si tu reçois des méchancetés, ne supprime pas ces messages; sauvegarde-les plutôt comme élément de preuve.

7. Parle à un professionnel. Ne cherche pas à cacher tes problèmes. Si ce que tu as vu ou ce que tu as vécu te tracasse et te cause du chagrin, n’hésite pas à parler de tes problèmes à un conseiller ou à un thérapeute.

8. Confie-toi à un adulte en qui tu as confiance. Un parent, un enseignant, un membre de ta famille ou un entraîneur digne de confiance peut t’écouter et t’aider à trouver des solutions au problème.  

9. Signale l’incident. En plus d’en parler à un adulte, tu peux aussi rapporter les cas d’intimidation à un membre de la direction ou à une personne en situation d’autorité. Déposer une plainte formelle permet à l’école de comprendre l’étendue du problème et de prévenir d’autres incidents semblables.

10. Passe à l’action. Adresse-toi aux responsables dans ton école ou ta communauté afin d’explorer la possibilité d’établir un comité contre l’intimidation qui rassemblera enseignants, parents et élèves. Tu peux aussi créer un forum virtuel pour encourager d’autres jeunes à dénoncer l’intimidation et à offrir des solutions concrètes pour mettre fin à ce problème.

Clique ici pour en savoir davantage sur les programmes Au-delà de la souffrance et Relations saines chez les jeunes.