Par Kathryn Dunmore, Croix-Rouge canadienne 


Quand l’une de mes trois sœurs a donné naissance à mon neveu, mes deux autres sœurs et moi rêvions du moment où il allait enfin enfourcher un vélo, dévaler les pentes en planche à roulettes ou pratiquer un nouveau sport – sans doute pour nous permettre de revivre notre enfance tumultueuse! Toutefois, dès ses premiers pas, il était bien clair que ce petit avait hérité de la gaucherie si caractéristique de notre famille. Alors qu’il devenait de plus en plus actif, l’importance de maîtriser les premiers soins s’est rapidement fait sentir!

Ensuite vint ma nièce – une petite blondinette à la frimousse de poupée qui est le portrait craché de ma sœur, la douce pacificatrice de la famille. Cependant, elle nous a tous pris de court par sa hardiesse et sa volonté à repousser toutes les limites imposées par les adultes. Dès qu’elle s’est tenue debout, elle a marché, couru et grimpé partout comme un véritable petit singe, faisant fi de nos avertissements d’un regard frondeur. Il va sans dire que sa témérité lui a valu plusieurs bleus!

J.J. is giving one of her looks after being asked not to put the phone in her mouth     J.J. putting the phone in her mouth – at least it’s not rocks.

À gauche, la petite J.J., qui sait très bien qu’elle ne doit pas mettre le téléphone dans sa bouche, nous toise d’un regard espiègle. À droite, elle enfourne l’appareil dans sa bouche – au moins, ce n’est pas une poignée de roches.


Vous connaissez un enfant maladroit ou un peu trop audacieux? Les conseils suivants vous aideront à assurer sa sécurité :
 
Pour prévenir les blessures au cours d’activités comme le vélo ou la planche à roulettes :

  • Assurez-vous qu’il porte un casque protecteur, des protège-coudes et des protège-genoux bien ajustés ainsi que tout équipement pertinent à l’activité qu’il pratique.
  • Posez des bandes réfléchissantes sur ses vêtements et son vélo et activez les lumières clignotantes (même en plein jour).
  • Évitez les rues achalandées et les stationnements, et respectez le code de la route.
  • Demandez à votre enfant d’être accompagné – s’il fait du vélo ou de la planche à roulettes à une certaine distance sans la supervision d’un adulte, faites en sorte qu’il soit accompagné d’un ami, convenez à l’avance de l’heure de son retour et veillez à ce qu’il emprunte un parcours connu et bien éclairé, en évitant les endroits isolés.
 
Soyez prêt à toute éventualité :
  • Gardez une trousse de premiers soins à portée de la main pour traiter les inévitables égratignures et coupures. Avec une petite aventurière comme ma nièce, les pansements, les bandes de gaze, le ruban adhésif, les pinces à épiler, les compresses froides et les couvre-œil se sont tous révélés fort utiles. Ajoutez-y les coordonnées du médecin de famille ainsi que des photocopies des cartes d’assurance maladie afin que la première tante sur les lieux ait toute l’information nécessaire pour agir.
  • Suivez un cours de secourisme. Il est très utile de savoir comment réagir quand un enfant s’étouffe, même lorsque la panique nous gagne. Cliquez ici pour trouver un cours de secourisme près de chez vous.
  • Téléchargez gratuitement l’application de secourisme de la Croix-Rouge pour avoir des ressources utiles au bout des doigts – comme des instructions détaillées pour donner les premiers soins ou des conseils pour mieux vous préparer aux urgences.
  • Obtenez de plus amples conseils de secourisme afin de garder votre sang-froid lorsqu’il sera temps d’intervenir.
 
Protéger les enfants actifs des urgences dues à la chaleur :
  • Servez-leur régulièrement des boissons fraîches – c’est la meilleure façon de les protéger, car les jeunes enfants sont bien plus sensibles à la chaleur accablante et à l’humidité que les adultes en santé.
  • Demandez-leur de rester à l’intérieur pendant les moments les plus chauds de la journée.
  • Prenez connaissance de l’indice humidex – une mesure utilisée pour mesurer les effets combinés de la chaleur et de l’humidité et indiquer comment une personne ressent la température chaude et humide.
  • Mettez-leur un chapeau (ma nièce n’aime pas les couvre-chefs, donc ceux qui sont munis de cordons ont tendance à rester plus longtemps sur sa tête) et faites-leur porter des vêtements amples et légers.
  • Enduisez-les de crème solaire des pieds à la tête, pas seulement la peau qui est exposée au soleil au moment de l’application. Ils seront ainsi protégés s’ils changent de vêtements.
  • Ralentissez le rythme des activités et des jeux au fur et à mesure qu’il fait plus chaud et assurez-vous qu’ils ne jouent pas pendant de trop longues périodes.
  • Demandez-leur de se reposer à l’ombre, question de se rafraîchir un peu.
  • Si vous voyez un enfant présentant les symptômes d’une urgence due à la chaleur, intervenez immédiatement ou appelez les services médicaux d’urgence (911).