À la bibliothèque municipale de Rigaud, une douzaine de sinistrés sont venus rencontrer les bénévoles de la Croix-Rouge afin de s’inscrire et de recevoir une aide d’urgence.
 
Dans la salle d’attente, l’humeur est changeante. Tantôt on rigole, tantôt on se désole. Pour cause : la majorité des résidents présents en sont à leur deuxième inondation en trois ans.